Albert DÉGARDIN

Auteur et conteur

 albertdegardin47@gmail.com

Il pousse son premier cri en 1947 aux confins d’Artois et de Picardie entre baie de Canche et d’Authie. La houle qui nous porte le dépose, en 2004 sur l’île de La Réunion.
Il y publie 8 cadavres pour Noël (ARS Terres Créoles, 2015), fantaisie historico-policière dont l’action parcourt la ville de Saint-Denis peu avant le décès de Madame Desbassayns alors que la question de la fin de l’esclavage votée à Paris (loi Mackau connues à Bourbon en novembre 1845) agite les esprits et provoque la dissolution du Conseil colonial.
Entre temps on l’entend à Graulhet (Tarn) sur radio Val dadou. Il participe aux Printemps du livre de Graulhet (1986 et 87), aux écritures-performances de Wez-Velvain (Brunehaut, Belgique, 2001-2003 Maison de la Scribande).
Membre (1992-2004) du comité de lecture de l’Encrier Renversé, revue de nouvelles francophones, il participe à la rédaction de ses rubriques critiques. Il est des rencontres Écrire en Mai de Bages (Aude 2003), des ateliers de Mazamet, des résidences d’auteurs du moulin de Brousse et du village du livre de Montolieu près de Carcassonne.
À La Réunion, il fréquente les ateliers et résidences d’auteurs du Moca (2016 et 2017). Il intervient au salon Athéna de Saint-Pierre en 2017 comme lecteur de contes et de textes inédits sur invitation du Comité réunionnais de l’Association Valentin Haüy (soutien aux déficients visuels et diffusion des productions de la bibliothèque sonore nationale).
Actuellement il écrit des scénarios de théâtre, des scénettes pour l’animation de journées festives (Journées européennes du patrimoine, Dis-moi dix mots…), des billets d’humeur dans la presse, des contes d’inspiration historique et pédagogique.
Il intervient en milieu scolaire ainsi qu’au petit Théâtre Conflore (Saint-André) et dans les médiathèques (Sainte-Marie, Bras-Panon) selon demandes et disponibilités.

Manifestations
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre