Chantal MICHEL

Chantal MICHEL

Chantal MICHEL
Auteure

 chantal.schaefer@orange.fr
 Consultez les dédicaces

Née le 23 février 1946 à Alger, Chantal Michel-Schaefer est veuve depuis 2018. Elle a deux enfants. Elle a vécu à La Réunion de 1973 à 1976, puis de 1996 à 2000 et depuis 2002.
Elle est diplômée de l’Institut d’études politiques, d’une licence d’histoire et géographie, d’un Capes, d’un diplôme de CFC (conseillère en formation continue).
Elle acquiert son expérience professionnelle dans différents départements métropolitains ou d’outre-mer, en Haïti et au Tchad notamment.
Elle travaille comme professeure dans l’éducation nationale (formation initiale et continue), et aussi comme journaliste, ou comme organisatrice de concerts.
À la retraite, elle crée à Saint Pierre de La Réunion l’Université pour tous du Sud-Réunion (UPTS). Cette association propose une cinquantaine d’activités à prix modestes au niveau culturel, artistique, manuel et sportif et regroupe 800 adhérents au temps de sa présidence de 2008 à 2018. Elle doit également s’investir comme « conciliatrice de justice » au profit des demandeurs du Sud de La Réunion.
Après avoir édité en 2018 son premier roman, en grande partie autobiographique sur une année particulièrement marquante de son adolescence Une méduse au soleil, où elle expose la difficulté de vivre transplantée de son milieu d’origine ensoleillé, elle s’apprête à écrire la suite qui lui est demandée par ses lecteurs.

Sirocco et alizés (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Ils ont eu une vie nomade et palpitante.
Lui, Philippe, officier au combat au Tchad, conseiller d’ambassade en Haïti en prise à un coup d’État, sous-préfet engagé sur le terrain et les manifestations La Réunion, préfet en métropole.
Elle, Chantal, professeure, journaliste, organisatrice de concerts et fondatrice d’une des plus grandes associations de l’île de La Réunion.
Pendant plus d’un demi-siècle, avec leurs deux enfants, ils ont construit ensemble une vie pleine de découvertes, jamais monotone.
Elle reprend la plume après son premier témoignage sur le départ d’Algérie, dans Une méduse au soleil.
Elle croise ses souvenirs avec ceux de son époux, dans leurs pérégrinations à travers le monde et particulièrement sous les tropiques : après l’Afrique, au Tchad, puis à La Réunion et Maurice, la Nouvelle-Calédonie, l’île des Pins, Wallis, Mayotte, Haïti…
Elle les assemble en une sorte de drapeau de prières tibétain.
Poussés par le sirocco de leur terre natale, l’Algérie, ils découvrent les alizés.
C’est à La Réunion qu’ils ont jeté l’ancre.
Ils racontent…

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

07/05/2019