Archives de catégorie : La Réunion (France)

Gaëlle BÉLEM

© F. Mantovani
Écrivaine

 Facebook de Gaëlle Bélem
 Instagram de Gaëlle Bélemt
 gaelle.belem@orange.fr
 Consultez les dédicaces

Gaëlle Bélem, née en 1984 à Saint-Benoît (La Réunion), est une professeure, assesseure du tribunal judiciaire et écrivaine française.
Originaire de l’est de La Réunion, Gaëlle Bélem grandit dans une famille modeste mais très unie composée de deux enfants. Jusqu’à l’âge de dix-sept ans, elle habite la ville de Saint-Benoît.
De 2002 à 2005, elle étudie en classes préparatoires aux grandes écoles, au lycée Pierre de Fermat à Toulouse. En 2005, elle intègre l’université Paris I Panthéon-Sorbonne avant de poursuivre sa scolarité à l’École pratique des hautes études.
En 2009, Gaëlle Bélem commence une carrière de professeure en Ile-de-France. Parallèlement, elle devient journaliste pigiste et rédactrice pour le Bondy Blog, entre autres.
De retour à l’île de La Réunion, elle continue d’exercer son métier de professeure au collège, puis au lycée. Elle a également enseigné en centre de détention.
Elle poursuit conjointement ses activités de journaliste pigiste et publie des articles sur le site d’Artistik rezo ou dans le magazine Bat’Carré.
En 2018, elle est chroniqueuse radio dans l’émission Culture 1ère diffusée sur la radio Réunion la 1ère, chaîne du groupe France Télévisions.
En 2017, Gaëlle Bélem est membre et secrétaire du jury de la première édition du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la Ville de Saint-Denis.
En 2020, elle publie son premier roman Un monstre est là, derrière la porte. Elle est la première femme réunionnaise dont le roman est publié par la maison d’édition Gallimard, dans la collection Continents Noirs. Son roman est édité pour les vingts ans de cette collection dirigée par Jean-Noël Schifano.
À l’occasion du lancement de son roman en mars 2020, elle collabore avec l’illustrateur Franck Meynet alias Hippolyte et le musicien Jean-Pierre Joséphine pour une lecture théâtralisée organisée à Kab’Art, auditorium de l’Espace culturel E. Leclerc (Saint-Leu) dans l’ouest de La Réunion.

Un monstre est là, derrière la porte (4ème de couverture du dernier ouvrage)
« Tout commença un soir de 1981 lorsque dans la ville de Sainte-Marie, au nord de l’île, deux jeunes gens eurent le malheur de se rencontrer.
Tandis qu’au-dehors la fête battait son plein, à l’arrière d’un restaurant un cuisinier retirait sa veste et la toque blanche qu’il portait depuis le matin.»
Les Dessaintes forment l’une des familles les plus célèbres de La Réunion. Ils sont ambitieux, courageux et un brin fantaisistes. Mais, de l’avis du voisinage, des psychiatres et de la police, ils sont juste cinglés. Tout aussi barjos qu’ils soient, ils mettent au monde une fille. Une petite teigne qui compte bien devenir quelqu’un. C’est cette histoire familiale poignante au coeur de La Réunion des années 1980 qui est ici racontée.
La lectrice, le lecteur y trouveront du rythme, un ton vif, décalé, et, surtout, un humour décapant. Ils sont priés d’ouvrir la porte pour voir bondir le monstre.

Manifestations

JO ETH

Scénariste et dessinateur de manga

 Facebook de Jo Eth
 jovahny.etheve@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Jo Eth est né à Saint-Joseph à La Réunion en 1985. Il se met à la bande dessinée en découvrant les comics et les mangas au collège. Après avoir travaillé en tant qu’agriculteur sur l’exploitation familiale, il décide de tout quitter pour tenter l’aventure métropolitaine. Il dessine dans quelques fanzines (CICON et Ultimate Manga) et fait un tome de sa première bande dessinée Eden Garden en amateur, pour ensuite dédicacer tout ça au plus grand rassemblement de manga de France, la Japan Expo. Il met ensuite la bande dessinée de côté pour suivre une formation d’animation 3D à Montpellier, puis travaille quelques temps à Paris sur des séries d’animation pour enfant (Boule et bill, Garfield…). Expatrié pendant 10 ans, il décide finalement de revenir sur son île natale et alors qu’il n’a pas dessiné la moindre histoire depuis 5 ans, il reprend en publiant plusieurs bandes dessinées sur le site numéro 1 de webmanga français, Mangadraft. Plusieurs projets du site finissent par être édités, Cyclic d’abord chez Norigami en ligne puis chez Nanachi en format papier et Trail Freedom chez Des Bulles dans l’Océan.

Manifestations
2019 Cyclone BD – Festival international de la bande dessinée de l’océan Indien (Saint-Denis de La Réunion)

Helene LET

Illustratrice

 Site d'Helene Let
 Instagram d'Helene Let
 helene.letourneur@yahoo.fr
 Consultez les dédicaces

Originaire de Saint-Benoît (La Réunion), Helene Let grandit entre la Nouvelle-Calédonie, Marseille et Paris, avant de revenir vers son île natale à la fin de l’année 2019. Diplômée en cinéma d’animation dans une école parisienne, elle s’oriente peu à peu vers l’illustration pour laisser libre cours à sa créativité.
Son univers, héritage de ses périples, se caractérise par des couleurs vives, à la lumière intense, aux détails subtils et à la nature omniprésente.
Grande dévoreuse de livres depuis l’enfance et fascinée par la magie, ses illustrations racontent des histoires, celles que les peuples se racontent depuis des millénaires, les siennes, mais aussi les vôtres…

La petite tortue albinos (4ème de couverture du dernier album)
C’est l’histoire d’une tortue trop chou qui sort de son nid mais qui aura encore plus de mal que ses frères et soeurs à regagner la mer : les rayons du soleil brûlent ses yeux et sa carapace toute blanche, presque transparente…

Manifestations
2019 Cyclone BD – Festival international de la bande dessinée de l’océan Indien

Pascal LEVANNIER

Auteur

 Site de Pascal Levannier
 pascal.levannier@wanadoo.fr
 Consultez les dédicaces

Pascal Levannier poursuit sa scolarité au Lycée International de Saint Germain-en-Laye. Après des études de commerce international à Kedge-Bordeaux, il devient responsable grands comptes chez Alcatel et de la communication d’Orco immobilier à Prague. Il part ensuite vivre un an en Amérique du Sud avant de s’établir sur l’île de La Réunion, en 2002. Il y devient professeur des écoles en quartier prioritaire, au Port. En 2012, il publie Kana et Mashu aux éditions Persée sous le pseudonyme P.J. Reinavel, puis La cité de la tolérance en 2019 sous son nom Pascal Levannier. Une biographie et un roman d’anticipation sont en attente de publication.

La cité de la tolérance (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Le jeune Yanaël recherche le sens des écrits transmis par le dernier prophète. Devenu sénateur de la Cité religieuse de Sylaë, il s’aperçoit de dysfonctionnements dans son administration et constate qu’une police secrète sanctionne les citoyens non regardants sur le respect des rites. Sans compter ce peuple d’esclaves qui vit sous la ville et dont le destin est de servir le peuple « élu ». Était-ce le souhait du prophète ? une mauvaise interprétation du Livre ? Yanaël apprend à ses dépens que poser trop de questions dans une société dirigée par les religieux peut s’avérer… mortel.
Ce roman porte une réflexion profonde sur le sens des religions et le rôle qu’elles se sont données par rapport au cheminement personnel des hommes. Il questionne la relation entre religion et spiritualité.

Manifestations
2013 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Christine LEBON

Auteure

 Facebook de Christine Lebon
 Instagram de Christine Lebon
 christine.lebon@lilo.org
 Consultez les dédicaces

Christine Lebon est native de Saint-Joseph, commune où elle grandit et où elle revient s’installer après ses études. Elle obtient une maîtrise de biologie cellulaire et de physiologie mention sciences de la Terre et de l’Univers. La même année commence sa carrière de professeur des écoles, métier qu’elle exerce encore à l’heure actuelle. Elle écrit, guidée par les épreuves de la vie. Elle est, en effet, atteinte d’une maladie génétique, la spondylarthrite ankylosante qui se déclare alors qu’elle a 24 ans. Elle apprend à voir au delà de la souffrance et à accepter sa maladie. Elle l’appelle parfois sa coach de vie, car elle la pousse non seulement à écrire, mais aussi à porter un autre regard sur son existence, à ralentir, souvent, pour accorder davantage d’attention aux détails. Ce sont ces détails, ces moments d’apparence anodine et pourtant riches de sens que vous trouvez dans ses livres, qui s’inscrivent comme une évidence dans le style fantastique. Il y est question d’anges, d’amour mais aussi d’éléments scientifiques qu’elle veut présenter avec toute la poésie qu’elle y voit elle-même.

Manifestations

Féminitude

Daniel LAURET. Orphie – Différences. 2020. Roman et conte. 9791029803697

Orphie

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Par analogie avec la notion de « négritude », Simone de Beauvoir pose celle de « féminitude » : elle veut désigner par là un ensemble de qualités acquises dans l’oppression (Encyclopaedia Universalis). Daniel LAURET nous livre ici un conte : Notre drame des laves et un roman, L’épreuve de l’amour, des textes qui racontent l’histoire de quatre femmes, de quatre grossesses indésirées. Angèle, Man Toinette, Charlotte, peuvent-elles faire autrement que de les subir ? Sylviane fera, pour sa part, le choix d’une IVG.

Extrait : Il m’est doux de penser, aujourd’hui, que mon hôte en aura profité pour filer. Comme une étoile. Je ne lui en veux pas. Je ne pouvais pas prendre la responsabilité d’un Petit Prince. L’avion était en panne et le pilote n’était pas là pour lui dessiner un mouton. Il valait mieux, pour nous deux, qu’il retrouve sa planète, son baobab, sa fleur.