Albert DÉGARDIN

Auteur et conteur

 albertdegardin47@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Il pousse son premier cri en 1947 entre Artois et de Picardie.
La houle qui nous porte le dépose, en 2004 à La Réunion. Il y publie 8 cadavres pour Noël (ARS Terres Créoles, 2015), fantaisie historico-policière dont l’action parcourt la ville de Saint-Denis fin 1845.
Entre temps on l’entend à Graulhet (Tarn) sur radio Val Dadou. Il participe aux Printemps du livre de Graulhet (1986 et 1987), aux écritures-performances de Wez-Velvain (Brunehaut, Belgique, 2001-2003 Maison de la Scribande).
Il est des rencontres Écrire en Mai de Bages (Aude 2003), des ateliers d’écriture de la médiathèque de Mazamet (Tarn), des résidences d’auteurs du moulin de Brousse et du village du livre de Montolieu près de Carcassonne.
À La Réunion, il fréquente les ateliers et résidences d’auteurs du Moca (2016, 2017, 2018). Lecteur de contes et de textes inédits, il intervient sur invitation du Comité réunionnais de l’Association Valentin Haüy (soutien aux déficients visuels et diffusion des productions de la bibliothèque sonore nationale) au Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (2017).
Il participe à l’appel à écritures d’Indianocéanie COI 2018 avec un texte sélectionné intitulé L’œil de la Fournaise.
Il rédige des essais et recherches dont Chiffre noir des violences conjugales – Île de La Réunion 2010-2013 en 2013.
Il écrit aussi des textes courts dans des recueils et bulletins collectifs comme Ali de Maza Grande ou la rue Mazagran dans Écrire le patrimoine – Histoire des mille et une rues de Saint-Denis, décembre 2013.
Il publie 8 cadavres pour Noël chez ARS Terres Créoles en 2015. Ce roman est une « fantaisie historico policière dont l’action parcourt la ville de Saint-Denis en l’an 1845 ». La suite et l’adaptation (scripts et découpages) sont en cours pour une BD dont le 1er tome est annoncé à paraître en octobre 2020.
Il signe des nouvelles :
Entre-Mères fortement inspiré des Hauts de l’Est réunionnais, forêt Dugain et du Dioré dans L’Encrier Renversé – N° spécial 81 – Nouvelles de La Réunion et de l’océan Indien, automne 2018 ;
Le chapeau de Dieu qui est dans la sélection du Concours de Textes – À haute voix 2018 – Revue littéraire Le Traversier ;
Laissons passer la joëlette et Les Salazes, 2 textes inspirés du patrimoine réunionnais de Mafate qui confirment la vigueur grandissante de ses liens avec l’île de La Réunion dans Le Traversier – N° 29 – On ne mesure sa chance qu’a posteriori, mars 2019 ;
Fête native dans Le Traversier – N° 30 – Jour de fête, juin 2019 ;
L’estran des lions de Chine dans Le Traversier – N° 31 – Spleen, septembre 2019.
Kabar à l’anse des cascades dans Le Traversier – N° 32 – … et après…., décembre 2019.
Heureux vertige, Le Traversier – N° 34 – Vertige, juin 2020
Un job d’été, Le Traversier – N° 35 – L’enfer est pavé de bonnes intentions, septembre 2020
Du Dieu, du Diable et du Baobab dans Le Traversier – N° 37 – Membres pas peur, mars 2021
En 2021, la maison d’édition réunionnaise Des Bulles dans l’Océan publie Bagage rouge – Tome 1 – Polka Bourbon avec Albert DÉGARDIN pour le scénario et Carlo Verlardi pour les couleurs et dessin. À paraître en mai 2021 (extrait de Bagage rouge – Tome 1 – Polka Bourbon).

Voir la présentation de son travail

Bagage rouge – Tome 1 – Polka Bourbon (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Décembre 1845. Saint-Denis de Bourbon. La société coloniale pétrie de contradictions s’étourdit d’une danse nouvelle venue d’Europe: la polka.
Mais se déchire à propos des lois Mackau : chaque homme ou femme de la colonie pourra acquérir sa liberté. Chacun a droit désormais quelque soit sa naissance à un nom chrétien et à l’éducation que lui dispensera l’Église sous l’autorité bienveillante des maîtres par la grâce de Dieu et par la volonté de Louis-Philippe Roy des Français. Le Gouverneur Bazoche se doit de faire appliquer la loi. Les maîtres protestent. Leurs représentants quittent en bloc le Conseil colonial. Le clergé est partagé.
17 décembre : une procession apparaît sur les hauteurs de Saint-Denis. Peu après son passage un « porteur la vierge » est trouvé mort, puis deux autres le lendemain dans les jardins du Palais Législatif. Pas de témoins. Peu d’indices. Une rumeur circule : celle d’un Homme à bagage rouge impliqué dans cette étrange affaire.
Brigadier Chef Léonius et son adjoint Boniface tentent de remonter cette piste. Ils vont de surprise en surprise à la poursuite de ce suspect : un Homme au bagage rouge aussi insaisissable que discrètement connu des maîtres et des notables….

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 L’Est lire – Festival livre et nature (La Plaine-des-Palmistes – La Réunion)
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu – La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces