Vincent CONSTANTIN

Auteur

 vincent.constantin@orange.fr
 Consultez les dédicaces

Vincent Constantin est né en 1980. Il écrit des nouvelles, écrites en créole réunionnais, traduites en français par lui-même et présentées de manière juxtalinéaire.
Vincent Constantin écrit le créole en suivant la graphie Lékritir 77 jusqu’en 2019. À partir de 2021 et de la publication de La rimèr/La rumeur dans la revue La Nuit, il propose une nouvelle graphie tenant compte de l’étymologie des mots.

Lom-kok – L’homme-coq – Huit nouvelles bilingues (extrait de la nouvelle Lo zo dann vavang – Les os vagabonds dans le recueil Lom-kok, p. 40.)

Version originale en créole : « Dopi in sèrtin tan, mi oi lo mor dann mon rèv. Zot kor lé an zosay, zot figir lé an diab, zot bous i kim, é kan zot i kri, zot kro i briy dann la nuit. Dann mon li, mi bouz in bonpé, mi kri, mi transpir. Lé si tan tèlman for mi gingn pi dor koté mon madam. Moin la koz sa èk dévinèr. Li la done amoin in priyèr pou pèr Jean, in névèn èk in tizane. Mé la dovni pli pir ankor. Bann mor i rant an bébèt, i rant an danzéré dann mon rèv. La zourné, mi mazine azot. É si mi fèrm mon zié, mi oi banna an grèn dofé dovan moin. I fatig amoin bonpé, i done lanvi suiv la tras mon papa, mon dada èk mon garson. É la vi té i fatig amoin déza. Kan mi sar rant dann simitièr, mi voudré noiy dann la tèr pou fini èk tou sa la. Dévinèr la di lé la tèr simitièr i kri dann mon rèv, lé bann zansèt i rod pou aral amoin dann péi anba. Moin la di èk li lété pétèt mon papa, mon dada èk mon garson. Li la trap in pongné la tèr simitièr. Navé la sann zansèt dédan. Aforstan antèr lo mor si lo mor, aforstan savir la tèr, lé blizé la sann gramoun i romont anlèr. Donk, li la trap in pongné la tèr, é li la larg sa dovan moin. Olèrk tonb dirèk atèr, la désand é, mèm tan, la tourn troi foi otour d’moin. Dévinèr la di :  » Lé pa out papa, out dada oubien out garson ; lé bann zansèt i vé out kor pou zofrand. »

Traduction en français : « Depuis un certain temps, je vois des morts dans mes rêves. Leurs corps sont squelettes, leurs visages sont diaboliques, leurs bouches écument, et quand ils crient, leurs crocs brillent dans la nuit. Dans mon lit, je m’agite beaucoup, je crie, je transpire. C’est tellement fort que je ne peux plus dormir aux côtés de ma femme. J’en ai parlé au devineur. Il m’a donné une prière pour père Jean, une neuvaine et une tisane. Mais mon état a empiré. Les morts entrent, diaboliques et féroces, dans mes rêves. Je pense à eux la journée et si je ferme les yeux, je les vois enragés devant moi. Ça me fatigue beaucoup et me donne envie de suivre les pas de mon papa, de mon dada et de mon fils. Quand ils ont disparu la vie me fatiguait déjà. Je vais entrer dans le cimetière et je voudrais me noyer dans la terre pour en finir. Le devineur a dit que c’est la terre du cimetière qui crie dans mes rêves, que ce sont les ancêtres qui cherchent à m’emmener dans le pays d’en bas. Je lui ai dit que c’était peut être mon papa, mon dada et mon fils. Il a pris une poignée de terre du cimetière qui contient des cendres d’ancêtres. À force d’enterrer les morts sur les morts, à force de chavirer la terre, c’est obligé que remontent les cendres des ancêtres. Donc, il a pris une poignée de terre et il l’a lâchée devant moi. Au lieu de tout de suite tomber au sol, elle est descendue en tournant trois fois autour de moi. Alors, le devineur a dit :  » ce n’est pas ton papa, ton dada ou ton fils ; ce sont les ancêtres qui veulent ton corps en offrande. »

Autres publications
La line sanm koray – La lune et le corail, nouvelle, Kanyar – Numéro 6, 2019
Mové zam – Les mauvaises âmes, nouvelle, Contes et croyances populaires de La Réunion, UDIR, 2017
Dosèl l’amour – Amours salées, nouvelle, Kanyar – Numéro 5, 2016
Féklèr la nuit – Clair de Nuit, nouvelle, Kanyar – Numéro 4, 2015

Prix et distinctions
2017 Prix Lankréol pour Lo zo dann vavang

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

31/05/2018

La nuit – #4

Collectif – Vincent CONSTANTIN. La nuit. Revue. 2021. 3363322114632

En savoir plus
La nuit
Vincent CONSTANTIN

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

Sommaire de la revue
Le grand entretien éclair vos jours – avant ma naissance, il y avait la nuit et le silence ; après ma mort il y aura la nuit et le silence – Le travail a-t-il un avenir, un entretien avec Dominique Méda, sociologue et philosophe – p. 1
Une exploration poétique et politique de la nuit
La rimèr / La rumeur, une nouvelle inédite de Vincent Constantin publiée en créole réunionnais et traduite en français par l’auteur – p. 11
Le conte de Lengé, extrait de Minuit sur le monde de Jules Pétrichor (Les éditions du Panseur) – page 11
Ce que fait la nuit à la photographie – Épisode 4 – Lumière sur la ville, une chronique sur la photographie de Julien Faure-Conorton – page 12

Extrait
En créole : « La nuite l’a fine tomber, la line au plein i lève ’ssi la montane. Nous mette morceau peisse-cavale ’ssi noute gréyement quate z’ain. La place ø nous l’est, n’a trente mète hautèr. Nous ramasse cardinal, cardinal-lancette, ’tit zaune ’ec capitaine blanc. »
En français : « C’est la nuit, la pleine lune se lève sur la montagne. On accroche des morceaux de pêche-cavale sur nos bas de ligne à quatre hameçons. Où on est, il y a trente mètres de fond. On pêche des cardinaux, des cardinaux-lancettes, des petits jaunes et des capitaines blancs. »

Kanyar – Numéro 6

Cécile ANTOIR – Vincent CONSTANTIN – Anna DUMAS-PANGRANI – Emmanuel GÉDOUIN – Emmanuel GENVRIN – Julie LEGRAND – Xavier MAROTTE – Marie MARTINEZ – André PANGRANI – Matthieu PÉRISSÉ – Edward ROUX – Nathalie VALENTINE LEGROS. Kanyar. Nouvelles. 2019. 9782956319320

En savoir plus
Kanyar
Vincent CONSTANTIN
Emmanuel GENVRIN
Julie LEGRAND
Nathalie Valentine LEGROS

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

Présentation de l’éditeur
On vous raconte des histoires
Comme d’habitude, on vous raconte des histoires : cette fois-ci il est question de disparitions et de revenants, d’histoires de familles, d’enfants et de nénènes, de folies douces et d’enfermements, de fugues et de voyages, d’accidents de la route et de vengeances tranchantes.
On vous emmène à La Réunion, bien sûr, sur la plage de l’Hermitage, dans une case créole, à Saint-Pierre, et aussi dans le monde entier : dans l’église de Saint-Germain-des-Prés, dans les rues de Nîmes et sur les chemins d’Auvergne, dans un hôpital psychiatrique anglais, dans les paysages sauvages et saisissants d’Islande, dans des lieux imaginaires d’une drôle d’entreprise et d’une Troie mythique…
Les auteurs sont : Cécile Antoir, Vincent Constantin, Anna Dumas-Pangrani, Emmanuel Gédouin, Emmanuel Genvrin, Julie Legrand, Nathalie Valentine Legros, Xavier Marotte, Marie Martinez, André Pangrani, Matthieu Périssé, Edward Roux.
Illustration de couverture : Joe Dog

Nouvelles
Cécile ANTOIR avec Routes
Vincent CONSTANTIN avec La line sanm koray – La lune et le corail
Anna DUMAS-PANGRANI avec Un poème et l’addition
Emmanuel GÉDOUIN avec Höfn
Emmanuel GENVRIN avec L’enterrement de Jacques
Julie LEGRAND avec Sur la plage, éperdument
Nathalie Valentine LEGROS avec Le démêloir
Xavier MAROTTE avec Les mariés de Flaque
Marie MARTINEZ avec Herbes folles
André PANGRANI avec Le travail d’Éléonore
Matthieu PÉRISSÉ avec L’accidenteur
Edward ROUX avec Une de ces aventures étonnantes