Gilles GAUVIN

Auteur et historien

 Facebook de Gilles Gauvin
 gilles.gauvin@gmail.com 
 Consultez les dédicaces

Gilles Gauvin est professeur agrégé d’histoire-géographie, auteur d’une thèse sur Michel Debré et l’île de La Réunion. Ancien membre du Comité pour la
mémoire de l’esclavage (2004-2009), il participe à la Commission d’enquête historique sur la question dite des « enfants de la Creuse » de 2016 à 2018.
Auteur de plusieurs ouvrages scientifiques, il essaie également de transmettre le goût pour l’histoire de La Réunion à travers la BD : Tambour battant avec Laetitia Larralde en 2010-2011, puis Les grandes dates de l’histoire de La Réunion avec Fabrice Urbatro en 2013, et enfin L’autre côté la mer avec David d’Eurveilher et Jean-Marc Pécontal qui raconte l’histoire d’un poilu réunionnais et de sa famille durant la Grande Guerre.

Enseigner l’histoire des enfants de la Creuse (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Entre 1962 et 1984, 2015 mineurs de La Réunion ont été transplantés dans 83 départements de l’Hexagone. Composante de l’émigration organisée à partir du début des années 1950 au nom de l’accroissement démographique, la question dite des « enfants de la Creuse » a été l’objet en 2014 d’une résolution de loi mémorielle reconnaissant « la responsabilité morale » de l’État. En 2017, le Président de la République déclarait que cette politique avait été une « faute ». Les mémoires sont encore vives sur cette affaire. Comment enseigner aujourd’hui cet épisode sensible de l’histoire nationale ?
Les auteurs, Philippe Vitale, maître de conférence HDR en sociologie, et Gilles Gauvin, agrégé d’histoire-géographie, ont été respectivement président et membre de la Commission d’information et de recherche historique chargée par le ministère des Outre-mer pour faire la lumière sur la question dite des « enfants de la Creuse» (2016-2018).

Histoire de La Réunion – Clés pour comprendre le présent (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Adèle Quéméner, brillante universitaire, s’envole vers La Réunion pour élucider un secret de famille. Sa grand-mère, une « enfant de la Creuse », lui a laissé avant de mourir, trois cartes postales comme seules pièces du puzzle à reconstruire.
Son enquête conduit Adèle à se plonger dans l’histoire de cette petite île de l’océan Indien déserte jusqu’à’en 1663, colonie esclavagiste, puis département français à partir de 1946.
L’historien Gilles Gauvin et le dessinateur Fabrice Urbatro proposent de découvrir, de manière originale et inédite, l’Histoire de La Réunion.
L’aventure est enrichie de liens en réalité augmentée. Embarquement immédiat !

Prix et distinctions
2021 Trophées FNAC Réunion – Sélection adulte – Auteur local pour Histoire de La Réunion – Clé pour comprendre le présent
2020 Prix du Paille-en-Queue 2020 – Bandes dessinées pour L’autre côté la mer

Manifestations
2021 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2019 Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

09/11/2019

Enseigner l’histoire des enfants de la Creuse

Gilles GAUVIN – Philippe VITALE. Canopé Éditions – Éclairer. Documentaire. 2021. 9782240053329

En savoir plus
Réseau Canopé
Gilles GAUVIN

Acheter
Réseau Canopé

4ème de couverture
Entre 1962 et 1984, 2015 mineurs de La Réunion ont été transplantés dans 83 départements de l’Hexagone. Composante de l’émigration organisée à partir du début des années 1950 au nom de l’accroissement démographique, la question dite des « enfants de la Creuse » a été l’objet en 2014 d’une résolution de loi mémorielle reconnaissant « la responsabilité morale » de l’État. En 2017, le Président de la République déclarait que cette politique avait été une « faute ». Les mémoires sont encore vives sur cette affaire. Comment enseigner aujourd’hui cet épisode sensible de l’histoire nationale ?
Les auteurs, Philippe Vitale, maître de conférence HDR en sociologie, et Gilles Gauvin, agrégé d’histoire-géographie, ont été respectivement président et membre de la Commission d’information et de recherche historique chargée par le ministère des Outre-mer pour faire la lumière sur la question dite des « enfants de la Creuse» (2016-2018).

Les Enfants de la Creuse – Idées reçues sur la transplantation de mineurs de La Réunion en France

Wilfrid BERTILE – Prosper EVE – Gilles GAUVIN – Philippe VITALE. Le Cavalier Bleu – Idées reçues. Documentaire. 2021. 9791031804422

En savoir plus
Le Cavalier Bleu
Gilles GAUVIN

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Médiatisée depuis une vingtaine d’années au travers de témoignages souvent poignants, l’histoire complexe et douloureuse des « enfants de la Creuse » est encore largement méconnue.
Qui sont ces mineurs de La Réunion transplantés dans l’Hexagone entre 1962 et 1984 ? Selon quel processus ? Ont-ils été exploités par des fermiers de régions reculées ? Quelle est la responsabilité de l’État français ? Peut-on parler de déportation ?… Autant de questions qui suscitent des débats passionnés et méritent un éclairage scientifique.
C’est ce à quoi s’attachent ces quatre auteurs dans cet ouvrage issu d’un long travail de recherche et d’analyse d’archives souvent inédites.
Wilfrid Bertile (géographe), Prosper Ève (historien), Gilles Gauvin (historien) et Philippe Vitale (sociologue) sont les membres de la Commission temporaire d’information et de recherche historique sur les « enfants de la Creuse ».

Sommaire
La composante d’une émigration organisée.
« La Réunion était trop peuplée. »
« L’émigration organisée, c’était pour servir en bras l’économie française. »
« Michel Debré a organisé l’envoi d’enfants réunionnais en France. »
La mise en oeuvre d’une politique.
« Cette affaire s’est déroulée entre 1963 et 1982. ».
« On a organisé des convois d’enfants : c’était une déportation. »
« On a menti aux familles et les identités ont été falsifiées. »
« On a volontairement séparé des fratries. »
Les mineurs transplantés.
« Les enfants vivaient dans la misère mais ils étaient heureux. »
« Les enfants de la Creuse étaient des milliers. »
« Les enfants déportés étaient tous des pupilles. »
« On a déporté des enfants noirs. »
La vie en France.
« Les enfants ont servi à repeupler les campagnes françaises. »
« Les fermiers employant les mineurs étaient des esclavagistes. »
« Les enfants de la Creuse sont devenus une communauté déclassée. »
Une « affaire d’État » ?
« Les archives ont été sciemment détruites. »
« Cette affaire a fait l’objet d’une dénonciation unanime. »
« C’est une politique «scélérate» et colonialiste. »