Maxime Laope, un chanteur populaire – Souvenirs, textes et chansons

Expédite LAOPE-CERNEAUX – Bernadette GUILLOT. Éditions Orphie. Documentaire. 2020 (1999). 9791029804243

En savoir plus
Éditions Orphie

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Chanteur, conteur, comédien, Maxime Laope a commencé en 1947 son parcours artistique qui s’est achevé à sa disparition en 2005. Derrière celui qui est resté dans la mémoire des Réunionnais le symbole du séga, il y a aussi un « patriarche », un témoin de son temps, avec des souvenirs plein la tête. Il a été le seul chanteur réunionnais dont la carrière s’est étendue du 78 tours au CD. Ce livre, dont la première édition date de 1999, nous fait partager une partie de ses souvenirs. Au travers de ses chansons, on peut voir les images d’une Réunion vivante et changeante qui mérite bien d’être « mise en livre ».

1ère édition
Maxime Laope, un chanteur populaire – Souvenirs, textes et chansons. Bernadette GUILLOT – Expédite CERNEAUX. La Barre du Jour. Documentaire. 1999. 9782911267354

4ème de couverture
Chanteur, conteur, mais aussi poète, comédien, Maxime Laope aujourd’hui disparu, est à lui seul le symbole du séga réunionnais. Voici donc la première biographie de l’artiste qui partage ses souvenirs, et raconte son parcours artistique commencé il y a plus de cinquante ans. Organisé en trois volets, la première partie de l’ouvrage raconte la vie de Maxime Laope. Les deux autres sont consacrées à son oeuvre : chansons, contes, poèmes, devinettes et croyances populaires.

Le grand saut

Expédite LAOPE-CERNEAUX. Éditions Orphie – Différences. Récit. 2018. 9791029802737

En savoir plus
Éditions Orphie

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Plus des 150 000 Réunionnais vivent aujourd’hui en France hexagonale. La majorité de ces personnes – ou leurs parents – y sont venus entre 1965 et 1990 par le biais du Bureau des migrations des migrations des départements d’outre-mer (BUMIDOM) d’abord, ensuite par l’Agence nationale pour l’insertion et la promotion des travailleurs d’outre-mer (ANT) qui lui a succédé. Ils n’étaient pas des migrants au sens strict puisque tous Français, à part entière disait-on, ou entièrement à part comme ils l’ont constaté.
Sans être un documentaire historique ou sociologique sur la question, cet ouvrage porte sur le départ massif des Réunionnais dans la période concernée, par des voies différentes, et surtout sur la rencontre entre les ressortissants de La Réunion et les Français de l’Hexagone, la découverte réciproque de « l’autre ».
Il n’a d’autre ambition que de porter un regard un peu moqueur – autorisé par 50 ans de recul – sur une période que beaucoup ont vécu dans les deux hémisphères.

L’encrier renversé n° 81 – Nouvelles de La Réunion et de l’océan Indien

Collectif. Union pour la défense de l’identité réunionnaise (UDIR) – L’encrier renversé. Nouvelles. 2018. 0988-8012

En savoir plus
Blog de L’encrier renversé
Facebook de L’encrier renversé
Sonia CADET
Bruno COUTURIER
Albert DÉGARDIN
Nassuf DJAILANI
Hervé FÉAT
Céline HUET
France JOUSSEAUME
Expédite LAOPE-CERNEAUX
Catherine PINALY
Jean-François SAMLONG

Présentation
En première partie, des nouvelles inédites d’écrivains de l’océan Indien :
Sur la piste de Fort Dauphin de Nassur ATTOUMANI (Comores)
Toundra d’Abdou BACO (Comores)
Sur les rives de la baies de Rassi de Nassuf DJAILANI (Comores)
L’éclatement de Thoufat MOUHTARE MAHAMOUD (Mayotte)
La quête d’Expédite CERNEAUX (La Réunion)
Les pleurs du tamarinier de Céline HUET (La Réunion)
Grand chantier de Catherine PINALY (La Réunion)
Un cercueil en plein ciel de Jean-François SAMLONG (La Réunion)
Les migrations océanes de Michèle RAKOTOSON (Madagascar)
La photo de Sedley Richard ASSONE (Maurice)

En seconde partie, des nouvelles des ateliers d’écritures des auteurs réunionnais sélectionnées et présentées par l’écrivain Jean-François SAMLONG :
Paula de Françoise ADAM DE VILLIERS
La morsure du temps d’Alexandra BISSON
“RLN” Retiens la nuit de Sabine BOYER
L’amoureuse de Sonia CADET
Les 400 coups de Bruno COUTURIER
Entre-mères d’Albert DÉGARDIN
Une nuit à la Bastille d’Hervé FÉAT
Colette, petite coquette de Valérie GRONDIN SIARANE
La retraite d’Arthur de France JOUSSEAUME
L’histoire d’une fille d’Émilie JULLIN
Direction le paradis de Yasser MOULLAN
Les oeuvres du mal de Sandra SERGENT
Les mains liées de Laurence TOUSSAINT

Expédite LAOPE-CERNEAUX

Auteure et conteuse

 Facebook de Expédite Laope-Cerneaux
 expedite.cerneaux.EC@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Née en 1955, Réunionnaise de naissance, de cœur et de conviction, Expédite Laope-Cerneaux vit à Saint-Denis. Chargée de mission illettrisme au conseil régional de La Réunion, elle créée et pilote plusieurs dispositifs de formation pour les publics en difficulté de lecture dont « Les ateliers de compétences-clé en situation professionnelle » et « Les Cases à lire ». Retraitée depuis janvier 2018, elle se consacre désormais à l’écriture et aux activités culturelles.
Depuis 2002, elle est animatrice bénévole d’une chronique radiophonique régulière sur le livre « indiano-océanique », animation également réalisée en « live » avec projection pour les bibliothèques-médiathèques ou les salons du livre.
Elle est conteuse d’histoires de sa création et de contes créoles, en majorité légués par son père Maxime Laope, le plus célèbre chanteur créole de l’île.
Elle est membre de l’Office de la langue créole de La Réunion et de l’Association Famille Maxime Laope. Avec la première, elle fait partie du groupe de travail « Lakorgrafi » conduit par le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE) ; avec la seconde, elle réalise surtout des conférences grand public sur des sujets en rapport avec l’Histoire de La Réunion. Depuis 2018, elle collabore également au web-journal « 7lames la mer ».

Le grand saut(4ème de couverture)
Plus des 150 000 Réunionnais vivent aujourd’hui en France hexagonale. La majorité de ces personnes – ou leurs parents – y sont venus entre 1965 et 1990 par le biais du Bureau des migrations des migrations des départements d’outre-mer (BUMIDOM) d’abord, ensuite par l’Agence nationale pour l’insertion et la promotion des travailleurs d’outre-mer (ANT) qui lui a succédé. Ils n’étaient pas des migrants au sens strict puisque tous Français, à part entière disait-on, ou entièrement à part comme ils l’ont constaté.
Sans être un documentaire historique ou sociologique sur la question, cet ouvrage porte sur le départ massif des Réunionnais dans la période concernée, par des voies différentes, et surtout sur la rencontre entre les ressortissants de La Réunion et les Français de l’Hexagone, la découverte réciproque de « l’autre ».
Il n’a d’autre ambition que de porter un regard un peu moqueur – autorisé par 50 ans de recul – sur une période que beaucoup ont vécu dans les deux hémisphères.

Nouvelles de La Réunion et de l’océan Indien (extrait de la nouvelle La quête)
Octobre 1799.
Adonis, jeune cuisinier malgache, esclave de M. Levillans-Desrabines propriétaire de la région de Sainte-Rose à l’île de La Réunion, dénonce à son maître un projet de complot fomenté par les esclaves. À cause de cette trahison, le complot échoue, les coupables subissent un horrible châtiment. Adonis a trahi les siens.
Pourquoi l’a-t-il fait ?
Qu’espérait-il ?
Qu’est-il devenu par la suite ?

Publications
Contes
Zistoir Kazimir, in Akoz, n° 30, décembre 2007
Ousa bann kréol i sorte, in Kivi, n° 3, septembre 2009
Traduction
Lévanzil dapré Mark an Kréol réyoné, Ed. Bible Society of Mauritius, 2017

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2019 L’Est lire – Festival livre et nature (La Plaine-des-Palmistes – La Réunion)
2018 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Kabarlire la kréolité (Le Port – La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2016 Kabarliv la kréolité (Le Port – La Réunion)
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2014 Kabarliv la kréolité – Rencontres internationales autour du livre des mondes créoles (Le Port)

 Consultez les dédicaces

Clotilde, de la servitude à la liberté

Expédite LAOPE-CERNEAUX. L’Harmattan – Lettres de l’océan Indien. Roman. 2014. 9782343044286

En savoir plus
L’Harmattan

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Le 20 décembre 1848, l’abolition de l’esclavage est proclamé à l’ïle de La Réunion. Parmi les 62 000 personnes qui accèdent à la liberté, Clotilde, 12 ans, rêve de devenir matronne et de faire naître des petits d’hommes. Mais la route est longue entre le rêve d’une petite esclave et la vie difficile d’une population qui devra encore conquérir son autonomie économique et les droits dont elle a été privée par le système esclavagiste.