Uhuru Afrika !

Adjmaël HALIDI. L’Harmattan – Théâtre des 5 continents. Théâtre. 2012. 9782296567955

En savoir plus
L’Harmattan

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Uhuru afrika ! est une pièce de théâtre qui met en scène un président déchu face à sa conscience une nuit avant d’être exécuté. Ce texte hybride – à la croisée du monologue et du dialogue – bouscule les genres littéraires : il se lit avec le même plaisir qu’un roman.
L’auteur plonge, à travers cette satire d’une poétique subversive, un vibroscope dans les méandres de l’âme humaine.
Au demeurant, Uhuru Afrika ! est un bijou littéraire qui tente de résoudre l’énigme qu’est l’homme.

Interculturel Francophonies – N° 19 – Les Comores : une littérature en archipel

Collectif. Interculturel Francophonies – N° 19 – Les Comores : une littérature en archipel. Interculturel Francophonies. Documentaire. Juin-juillet 2011. 9788895343105

En savoir plus
Interculturel Francophonies

Acheter
Librairie Gerard

Présentation
Archipel confiné dans le lointain et le silence, les Comores connaissent depuis plus d’une décennie un bouillonnement littéraire que peu d’universitaires et de critiques ont remarqué. Les Comores constituent pourtant l’une des cultures les plus anciennes de l’Océan Indien. Komor…ou les quatre lunes, archipel connu des navigateurs arabes et chinois, lieu de passage obligé des premiers migrants malgaches, c’est un territoire mythique qui a développé une riche culture orale, et depuis peu une littérature écrite foisonnante. Une littérature en partition (la littérature comorienne des trois îles indépendantes et la littérature mahorienne, celle de Mayotte restée sous la République Française), une littérature où le poétique n’est jamais loin du politique, en perpétuelle invention d’un espace du dit et de l’écrit, une littérature en tout avenir…

Sommaire
Introduction
-Jean-Luc Raharimanana, Les Comores: une littérature en archipel

I. Aperçu sur une littérature écrite et orale
– Alain Clockers, L’évolution des sources documentaires écrites des Comores et de Mayotte
– Saïd Assoumani Mohamed, Le tafsiri. La place de la traduction du Coran dans la vie des Comoriens
– Noël-Jacques Gueunier, Le roi fou et l’oiseau captif. Un conte en dialecte malgache de Mayotte
– Abdérémane Saïd Mohamed Wadjih, La barbe ne fait pas l’imam ou l’actualité du conte
– Andrea Calì, Furukombe: morphologie d’un conte comorien

II. Les Com’or, une littérature en partition
– Magali Nirina Marson, Introduction à une littérature en archipels. Les «COM’OR!», un champ littéraire spécifique:«natif natal»
– Nassuf Djailani, La République des imberbes: une satire politique d’une férocité hilarante
– Isabelle Mohamed, Ecrire à Mayotte: entre excès et asphyxie
– Nassur Attoumani – Magali Nirina Marson, «Le rire dans tous ses états et sans état d’âme!». Entretien avec Nassur Attoumani
– Nassuf Djailani, Abdou Salam Baco, romancier de la protestation, ou la conscience d’un lectorat à venir
– Abdou Salam Baco – Nassuf Djailani, Entretien avec Abdou Salam Baco
– Jean-Luc Raharimanana, Testaments de transhumance: les rêves d’archipel, du poétique au politique

III. L’espace d’une écriture
-Mlaïli Condro, Écrire aux Comores: des lettres «destinerrantes»
– Aboubacar Saïd Salim – Magali Nirina Marson, Rencontre avec Aboubacar Saïd Salim: l’écrivain moinantsi, «enfant de [sa] terre» et révolté
– Fathate Karine Hassan, Alain Kamal Martial, du théâtre à l’invention de l’espace
– Isabelle Mohamed, Salim Hatubou, écrire pour vivre et faire vivre un espace
– Magali Nirina Marson, Les littératures comorienne, malgache, mauricienne et réunionnaise: dire la terre natale par le ressassement

IV. Inédits
– Soeuf Elbadawui, La fanfare des fous (théâtre, extrait)
– Mohamed Anssoufouddine, L’écrevisse vengeresse (nouvelle)
– Adjmaël Halidi, Entre rêve et rivage (roman, extrait)
– Nassuf Djailani, Bourgeons d’ombre (poème, extrait)

V. Bibliographie
– Cassiau-Haurie, L’édition dans l’archipel des Comores
– Hayatte Abdou, Bibliographie sommaire
– Bio-bibliographie sommaire des collaborateurs
– Les numéros d’ «Interculturel Francophonies»

Oraisons vespérales

Adjmaël HALIDI. L’Harmattan – Poètes des cinq continents. Poésie. 2009. 9782296099753

En savoir plus
L’Harmattan

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Voyager avec Adjmaël Halidi, c’est s’envoler au-delà des frontières. D’ailleurs, on n’y songe pas, mais le rêve ne s’aliène pas de barrières. “Au commencement était la parole…” et voilà le verbe d’Ajmaël. Ses maux cauchemardesques se lient presque d’amitié avec la rêverie, non éphémère. Il nous invite à une traversée poétique, par le truchement d’une histoire, d’une culture, d’une écriture, déchirées et recousues par l’auteur. Voilà l’oeuvre d’un visionnaire, qui appelle à l’amour des peuples, malgré cette misère qu’il décrit.

Rimeurs slameurs et autres rencontres (D’hier à aujourd’hui)

Collectif. Union de défense de l’identité réunionnaise (Udir). Poésie. 2008. 9782878630619

En savoir plus
Union de défense de l’identité réunionnaise (Udir)
Roger LAVERGNE
Bernadette THOMAS

Acheter
Librairie Gerard

4ème de couverture
A l’île des poètes les frangipaniers sont en fleurs. Les oiseaux viennent y faire leur nids. Et dans leurs chansons s’envolera le pays de la Créolie. Par de là les tombes, vagues après vagues, se prépare une nouvelle symphonie. Car aussi loin que voguent les voiliers de la mémoire ils accostent à l’aube des premiers mondes, dans l’incandescence originelle des galaxies. Car c’est l’inhumain désert pour l’identité collective. Mais des jardins de fleurs-de-roche jaillissent déjà comme des balises pour des pistes audacieuses qui s’ouvriront à la force des poignets.
C’est alors que tout commence. Tout recommence. A chaque pas éclatent les bordées de mots aux étranges pouvoirs. A travers les saborts entrouverts l’écriture plonge et drague les hauts fonds de l’histoire. Dans les tramails des nouveaux boucaniers s’engluent les méduses de surface. Mais lorsque les grappins remontent de leurs voyages sous-marins ils ruissellent de laves toujours en fusion. Magma et dérive des continents ! Le Peuple corallien rêve d’exodes et de nouveaux départs.

Poèmes
Monn ti bèkroz et Pou in poignié pèrl koray de Céline HUET
Isabelle HOARAU-JOLY
Oté momon, Kisa la di zoizo i sante et Pou marmay domin : 3 fonnkèrs de France-Line FONTAINE 
de Roger LAVERGNE

Au rythme des alizés

Adjmaël HALIDI.  Les Éditions de la Lune. Nouvelles. 2006. 9782916735061

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Djinam, belle et rêveuse, dans une petite île aux parfums enivrants, tombe amoureuse de Ziara, un paysan de son village. Mais elle est fiancée à Ba’ta qui, à bord d’un kwassa-kwassa et aux périls de sa vie, s’en est allé trouver son bonheur dans une laiterie à Mayotte où il est employé au noir et exploité. Après avoir regagné Mayotte à son tour, Djinam se marie avec Bâta. Mais leur union n’aura pas duré longtemps, car Djinam sera répudiée par Ba’ta. Elle serait stérile. Mais l’entourage de Djinam pense qu’elle est maraboutée par sa belle-mère.
Seule et désoeuvrée, elle traînait dans les boites de nuit mahoraises, et se donnait à qui pouvait lui faire oublier ses chagrins d’amour et surtout, lui assurer sa survie. Mais une sale maladie, contractée au cours de ses habituelles virées nocturnes se déclare en elle. Elle est désormais porteuse d’une maladie honteuse.
Dans son île parfumée, rongé par le chagrin, Ziara, après concertation avec ses proches, décide d’y rejoindre sa dulcinée. Moins chanceux que son rival Ba’ta, son kwassa-kwassa va chavirer…
Ce sont des nouvelles d’une poésie extraordinaire, dans une atmosphère de parfums grisants, mêlés aux lames meurtrières d’un océan impitoyable, dans une odeur d’inhospitalité fratricide, un vacarme de tempêtes xénophobes, et la paix des beaux jours lorsque le poète est seul dans son univers, médite sur le destin tragique de ses compatriotes, doublement victimes, de l’océan, et de leurs semblables, le peuple de Mayotte.