Yianna AMODINE

© Umar Timol

Auteure, conteuse et traductrice

 Facebook de La carte magique
  yiannamo@hotmail.com
 Consultez les dédicaces

De tout temps fascinée par les légendes et les histoires que lui racontaient les gran dimounn, c’est tout naturellement que Yianna Amodine prend goût à l’écriture pendant son adolescence. D’abord des nouvelles, puis des pièces de théâtre, en passant par des poèmes, pour ensuite se prendre d’un intérêt particulier pour la littérature jeunesse. Diplômée en français et histoire, et passionnée par la littérature, les langues, l’art du conte, la culture, les traditions orales et le merveilleux, elle s’en inspire pour raconter son île, les gens, la nature, les voyages, les sentiments…toujours avec une pointe de fantaisie !
Elle exerce les métiers d’animatrice culturelle, de rédactrice et de traductrice, tout en étant auteure et conteuse pour le plaisir des mots et des histoires à partager.

La carte magique – Tome 4 – Le secret de Méralikan (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Grâce à un voyage scolaire sur l’île de La Réunion, Émilie, Ashvin, Jérémy et Zara découvrent un lieu historique, le four à chaux de Méralikan. Poursuivis par un homme aussi impressionnant que menaçant, parviendront-ils à lui échapper ? Et la carte magique saura-t-elle les guider jusqu’aux secrets du redoutable pirate La Buse ?

Autres publications
Nouvelles publiés par Immedia – Collection Maurice
Zistwar moket ble dans Manti-manti. p. 297-300 (décembre 2020)
Fer vizion dans Zistwar sispans. p. 293-300 (décembre 2019)
Bulbul ek Violette dans Pa bouz fix. p. 35-39 (décembre 2018)
Selebre lavi dans Lafaya . p. 235-238 (décembre 2017)
Dilo bwi dans Pli lao Pli lwin Pli vit. p. 51-58 (décembre 2016)

Prix et distinctions

Manifestations
2019 Festival Kaz’Out (Pamplemousses – Maurice)
2919 Salon du livre de Mayotte (SALIMA)
2019 Fête de la jeunesse (Institut Français de Maurice)

Consultez les dédicaces

29/03/2021

AVRIL D’ASCQ

Auteur

 avrildasq@protonmail.ch
 Consultez les dédicaces

Avril D’Asq est né en 1959 à Saint-Leu sur l’île de La Réunion, il réside aujourd’hui dans sa ville natale. Autodidacte, il se passionne pour l’écriture depuis de nombreuses années. En 2015, il publie son premier roman intitulé Les piliers de l’humanité publié aux Éditions Persée. La revanche des cygnes est son deuxième ouvrage, publié par Les 3 colonnes.

La revanche des cygnes (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Du jour au lendemain tout s’effondre. Les temps sont de plus en plus difficiles. Coupés de tout les petits colons se démènent comme ils peuvent pour pallier le manque d’argent et de vivres. Pourtant malgré tous les déboires que connait sa famille Emma ne se plaint jamais. Avec Joseph son mari elle tente tant bien que mal de subvenir au mieux aux besoins de leur foyer. C’est une priorité. Souvent ses proches la surprennent riant toute seule ou bien arborant ce sourire qui ne la quitte jamais quelles que soient les circonstances. À travers des mots qu’elle prononce avec réserve ses enfants finissent par comprendre qu’un lourd secret la retient un secret qui ne lui est sans doute pas permis de confier. Les années passent. Ses petits-enfants verront leurs oncles et leurs tantes revenir sur un même sujet qui les retient aussi. Ted se sent-il plus concerné que les autres ? Il questionne fait des recherches. Quelle est cette énigme ce ciment qui les maintiendra unis de génération en génération ?

Manifestations

Consultez les dédicaces

Jean-Laurent ALLAGUY-LAGRANDCOURT

Auteur

 Facebook de Jean-Laurent Allaguy-Lagrandcourt
 jlcolibrize@hotmail.com
 Consultez les dédicaces

D’origine martiniquaise, Jean-Laurent Allaguy-Lagrandcourt voit le jour à Strasbourg en1970 où il passe une partie de mon enfance jusqu’à ses 8 ans.
Ses parents, agents des douanes, sont mutés à l’île de La Réunion où il continue à grandir. Il n’est pas foncièrement intéressé par les études mais il pense, aujourd’hui, avec du recul, que il aurait pu aller bien plus loin, il le ressentait au fond de lui. C’est aussi pour cette raison qu’il garde de bonnes bases. C’est grâce à une éducation stricte et au sport à haut niveau, qu’il peut s’affirmer. Par ses capacités physiques, il accède au premier rang des championnats de La Réunion où il est sacré plusieurs fois.
À 22 ans il prend l’initiative de repartir en Martinique pour y travailler avec son beau père dans le domaine du BTP en dessinant des plans techniques dans le domaine de la plomberie.
Très vite, il décide, pour éviter toute sédentarité, de passer le concours de surveillant pénitentiaire.
C’est ainsi, qu’à l’âge de 23 ans, il est reçu et prend ses fonctions au sein de la prison de Fresnes où il exerce durant 15 années.
Sur ses dernières années à Fresnes, il se voit confier la bibliothèque en tant que responsable. C’est un déclic pour lui et il commence à rédiger des essais.
Après sa mutation à La Réunion en 2008, il continue à écrire jusqu’à la parution en mars 2019 de son premier roman, Le sérum, thriller fantastique.

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Didier AH-KOON

Scénariste de BD

 Site de Didier Ah-Koon
 Facebook de Didier Ah-Koon
 Consultez les dédicaces

Didier Ah-Koon est le co-scénariste de Perséus. Originaire de l’Île de La Réunion, il fait ses études à Emile Cohl puis à l’école des Gobelins. Aujourd’hui, il travaille depuis Paris sur des longs métrages d’animation en tant que storyboarder (Moi Moche et Méchant , Les Minions L’Âge de glace Angry Birds,…) et enseigne le scénario et le storyboard en école de cinéma. Il publie, en tant que scénariste, la bande dessinée des Minions (Dupuis). Perséus est son deuxième projet BD. Didier revisite le mythe de Persée avec beaucoup d’humour, dans un univers riche et inédit, avec des personnages attachants.

Perséus – Tome 2 – L’oracle d’Atlantide (4ème de couverture)
Persée se rend à Atlantide afin de trouver l’aide qui lui permettra de libérer sa mère de la malédiction de la gorgone. La suite des aventures revisitées d’un grand petit héros de la mythologie !
La mère de Persée n’a pas pu échapper au sortilège de la gorgone ! Afin de la libérer de ce maléfice, le jeune prince se rend à Atlantide dans l’espoir de trouver des réponses auprès de son célèbre oracle. Accompagné de Lydie, Élias, Thalès et Pythagore, la fine équipe qui ne fait pas dans la dentelle, il reçoit un accueil… contrasté. Et tout s’emballe lorsqu’un mystérieux guerrier fait son apparition et ravive un passé aussi douloureux que mystérieux.

Prix et distinctions
2019 Grand Prix découverte du Festival BD d’Igny pour Perséus
2019 Grand Prix du Jury, Kids Choice Award de la chaîne Nickelodeon pour Perséus

Manifestations
2019 Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis)
2019 Salon du livre jeunesse d’Évreux (Eure)
2019 Le bruit des mots (Créteil – Val de Marne)
2019 Festival des mots libres (Courbevoie – Hauts-de-Seine)
2019 Festival BD d’Igny (Essonne)

Nicolas ARTHUR

© Yohan Merca
Auteur

 Facebook de Nicolas Arthur
 cid.demgel@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Il n’a pas de nom de plume. Il est  né à Saint-Denis de La Réunion en 1980. Il a toujours vécu à La Réunion où il a fait des études de commerce. Il travaille dans le domaine bancaire.
Il écrit depuis l’âge de 18 ans, pour lui  seul dans un premier temps, car c’est un réservoir dans lequel il déverse ses émotions.
C’est en 2012 qu’il tente pour la première l’aventure éditoriale avec un éditeur en ligne qui publie son premier roman Les reliques du diable. C’est en 2014 qu’il est publié chez La Plume et le Parchemin pour Demgel, puis pour Les héritiers du chaos en 2016 et  pour Belhem en 2018.

Belhem – Dans l’ombre du soleil (4ème de couverture du dernier ouvrage)
En 2657, l’île de Diamant, nommée autrefois La Réunion, vit un moment historique. Pour la première fois de l’histoire de l’humanité, l’homme voit se poser sur le sol terrien un vaisseau alien venu de Belhem. Cette planète sœur de la Terre a toujours été sur la même orbite qu’elle, mais positionnée de l’autre côté du Soleil, chacune ignorant la présence de l’autre.
Reiyel, un adolescent solitaire et bagarreur, fera tout pour intégrer Psychic High, une école dédiée à l’apprentissage de la télékinésie. Au fil de ses aventures, il devra se battre et apprendre à maîtriser un pouvoir jusque-là enfoui en lui pour protéger ses amis, sur Terre comme sur Belhem.

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu – La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2016 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2014 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)

Sully ANDOCHE

Conteur et auteur

 pikabary@gmail.com
 tabwet@yahoo.fr
 Consultez les dédicaces

C’est dans le quartier de Saint Jacques à Saint Denis de La Réunion que Sully Andoche a koupé son zonbri1 et passe toute son enfance.
Nous sommes dans les années soixante. La modernité est encore timide et la rue appartient aux enfants. Dans une ambiance bruyante, grouillante même, les cris, les jeux, les disputes sur fond de moukataz1, font partie du quotidien.
Le soir venu, sous le lampadaire de la rue Sainte Marie, on se raconte des histoires. Celles qui font peur sont les préférées. Afin de convaincre son auditoire d’un soir, on rajoute un détail fantastique à l’histoire de la veille qui avait connu un succès pour le moins mitigé. Raconter devient un défi, improviser en racontant, une nécessité quasi vitale si le rakontèr ne veut pas mourir aux yeux des autres.
Il n’a pas connu de conteurs patentés, plutôt présents dans les veillées mortuaires (interdites aux faibles tempéraments d’enfants). Juste le souvenir d’un Grandyab la fès an or raconté en boucle par Pépé Apollon son grand père.
Mais Sully dévore surtout des oreilles et des yeux les zistwar fé pèr de cimetières et d’invisibles. De dévinèr3 aussi ; ceux qui transforment à l’envi les feuilles d’arbre (celui du jacquier donne les meilleurs résultats) en billets craquants de 1000 francs CFA. Je le jure devant la lumière qui m’éclaire et que Dieu m’écrase en poussière si ma langue ramasse des mensonges et comment peux-tu contester une parole de granmoun4 ?
Toute histoire est parole et toute parole est vraie puisque c’est la bouche que Dieu a donnée qui l’a prononcée. Vraie comme l’histoire de cette nuit là où mémé Frédéa a vu son voisin, (homme de loi s’il vous plait !) se transformer en chat pour s’introduire dans la maison de l’autre voisin pour faire des choses que diable seul sait. Comment est-il entré ? Mais par la serrure voyons !
Dans les années 80, Sully donne de la voix avec ses dalon5 du groupe Ziskakan pour que la culture et la langue créoles soient reconnues. Les coupures de courant sont nombreuses et le matériel usagé n’en est pas vraiment la cause. Les censeurs du pas culturellement correct débranchent tout ce qui dépasse. Dans la pénombre, on envoie Sully au devant de la scène pour faire patienter. Tant qu’à faire, il raconte. Plus tard il contera, même quand le courant politique aura changé. Il contera dans les écoles, les kermesses, les kabar6… partout où la parole aura une oreille pour miroir.
Urgence de dire, urgence de rapporter, urgence de transmettre. Le conte, au même titre que le maloya il y a quelques années, mérite qu’on lui restitue la place qui est la sienne dans la culture réunionnaise. En passionné qu’il est, Sully, comme d’autres conteurs, s’y emploie tout modestement.

A moins de se retrouver dans un espace non créolophone, Sully raconte dans sa langue.
S’il se régale à mettre en bouche les contes traditionnels de La Réunion, de l’océan Indien et quelquefois d’ailleurs, il préfère s’amuser à imaginer des histoires, à inventer des légendes toutes aussi vraies les unes que les autres… puisque c’est son imagination qui les a fabriquées.
L’improvisation détient la part majoritaire dans son capital. L’humour en est un actionnaire non négligeable.
Pour lui, il n’y a pas (ou si peu) de contes pour adultes et de contes pour enfants. Il y a des contes que l’on raconte à des adultes et à des enfants. Aussi les thèmes variés de son répertoire se moquent des générations.
Les contes animaliers ont la part belle et parmi eux, les contes d’origine : Comment le crapaud est devenu crapaud ? Pourquoi le cochon est cochon ? …
Ses kriké-kraké accompagnés de jeux de mots et autres digressions, sont des portes par lesquelles le public est invité à entrer pour s’approprier une part de conte.

Depuis 2005, et à l’initiative de Daniel Honoré, il assure avec Anny Grondin, une formation d’initiation à l’art du conte.
Essentiellement en langue créole, il écrit avec Luc Rosello, une dizaine de pièces de théâtre pour Cyclones Production. Victoire Magloire dit Waro et Maskarad, deux pièces co-écrites avec Barbara Robert pour la Konpani Ibao, sont actuellement en programmation.

(1. est né – 2. moqueries – 3. sorcier, devin – 4 : adulte – 5. camarades – 6. concerts)

 Consultez les dédicaces