Yazoo AHAMAD

Auteure, éditrice et raconteuse

 Facebook de Yazoo Ahamad - Isabelle Le Guénan
 Facebook de Coccinelle édition
 Site de Coccinelle édition
 Site de La P'tite Scène qui Bouge
 laptitescene@gmail.com (Spectacles)
 laptitescene@gmail.com (Édition) 
 Consultez les dédicaces

Née en 1967, d’une famille très modeste, Yazoo Ahamad – Isabelle Le Guénan – grandit en pleine montagne. Entre culture bretonne et savoyarde, elle se sent métissée. Elle est renfermée, maussade, en surpoids et mal dans sa peau. Elle s’amuse à faire la speakerine et elle aime ça ! Elle est attirée par les arts. Mais bien loin des pôles culturels, ses parents et l’école lui indiquent un tout autre chemin que celui des artistes. Alors, elle fait comme on lui dit de faire. Mais entre temps, elle cherche, car elle ne se sent pas à sa place.
Elle part à Lyon faire des études supérieures : BTS commercial, architecture…  Puis elle rencontre une troupe de théâtre et elle trouve enfin son véritable chemin de vie, elle est faite pour ça ! Elle part à Paris et elle est choisie pour participer à Théâtre en Act’. Elle y travaille avec les plus grands metteurs en scène de l’époque. Puis elle s’envole pour 2 grands périples : Montréal et l’océan Indien (La Réunion, Maurice, Madagascar et Les Comores). Elle s’arrête à Mayotte, une île remplie d’enfants qui lui renvoient leurs besoins de connaître, leurs besoins de savoir.
Elle fonde une famille métisse et ouvre les ateliers de La p’tite scène qui bouge en 1998. Un petit théâtre de poche : ateliers enfants, ateliers adultes, spectacles jeunesse… La petite coccinelle rouge, emblème de l’association, ne passe pas inaperçue. C’est la petite bête qui sauve les jardins, qui vient nourrir les quartiers défavorisés de lumière et de culture.
Elle leur donne tout ce qu’elle n’a pas eu… car elle sait que « la connaissance » sauve du naufrage et des difficultés de la vie.
Avec une commande du vice rectorat de Mayotte, elle fait le tour des écoles avec N’gaya, petite fille à Mayotte. Le spectacle est un succès, elle travaille alors sur le conte musical. Et c’est le départ de la petite coccinelle blanche : Coccinelle édition.
Isabelle Le Guénan est l’éditrice tandis que Yazoo Ahamad est son nom d’auteur.
Une référence à sa terre d’adoption, Mayotte et au papa de ses enfants…
Elle arrive à La Réunion et travaille sur des livres réunionnais jeunesse. Son objectif : travailler sur des livres régionaux, de l’océan Indien, faire des histoires qui parlent de l’endroit où l’on vit… « Éditer métisse, écrire métisse ».
Elle ne se sent pas « auteur », elle est un « artisan » du livre et du spectacle. Elle est simplement au service des enfants.
Aujourd’hui, elle met toute son énergie sur le projet d’un camion itinérant de lectures animées (livre en scène) et de librairie ambulante pour donner l’accès à la lecture et aux livres aux plus éloignés, aux plus défavorisés… un lien fort entre spectacles et livres.

Alon bat’ karé la Réunion avec Ti Coq (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Emmène promener ton Ti coq à La Réunion ! Direction la plage, le jardin, le volcan, et hop ! au lit ! Pour un livre en tissu tout doux, pour apprendre des sons, manipuler et jouer avec les mots de La Réunion !
Album en tissu.

Prix et distinctions
2018 Sélection du Prix du Paille-en-Queue – Très petite section / Petite section pour Ti Baba et le repas gourmand

Manifestation
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu – La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

 Consultez les dédicaces

APPOLLO

Scénariste de BD

 appollo-@wanadoo.fr
 Consultez les dédicaces

De son vrai nom Olivier Appollodorus, Appollo est né en 1969 en Tunisie. Il grandit en Afrique du Nord et à La Réunion, où, lycéen, il fonde avec des amis (comme Téhem, Li-An et Serge Huo-Chao-Si) un journal de bande dessinée : Le Cri du Margouillat dont il est le rédacteur en chef actuellement.
Il fait ses études à Paris et, avec le dessinateur Mad, commence une carrière de scénariste pour les éditions Vents d’ouest. Ils réalisent ainsi la série en trois tomes : Une aventure de Louis Ferdinand Quincampoix entre 1991 et 1992.
Après la mort de Mad, Appollo rentre à La Réunion, où il devient professeur de lettres, puis il part au Nigéria effectuer son service national comme coopérant. À son retour sur l’île, il poursuit son activité de scénariste et publie, avec Serge Huo-Chao-Si, La grippe coloniale (Vents d’ouest, 2003). L’album obtient le prix de la critique au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2004.
Dès lors, Appollo multiplie les collaborations : avec Li-An, Manu Brughera, Lewis Trondheim ou encore Brüno. Il participe aussi à l’aventure du journal pour enfants Capsule cosmique, et s’occupe du festival Cyclone BD, qui a lieu tous les deux ans à Saint-Denis. Il est publié par Capsule Cosmique, Pilote, Bitterkomix, Le Cri du Margouillat, Circus
En 2007 paraissent Île Bourbon 1730 (Delcourt, 2007), avec Trondheim, et Biotope (Dargaud, collection Poisson Pilote, 2007), avec Brüno.
Toujours avec Brüno, il signe la série Commando colonial (Dargaud – Poisson Pilote, 3 albums entre 2008 et 2010 et 1 intégrale en 2015).
Il publie également, avec le dessinateur Stéphane Oiry, Pauline (et les loups-garous) (Futuropolis, 2008) et Une vie sans Barjot (Futuropolis, 2011).
En 2012, Appollo est lauréat du Prix Jacques Lob, qui récompense un scénariste pour l’ensemble de son oeuvre.
En 2013, il signe le scénario d’un péplum barbare qui se situe dans sa ville natale, Les voleurs de Carthage (Dargaud ; dessin d’Hervé Tanquerelle). Le tome 2 paraît en 2014.
En 2018, il signe avec un autre réunionnais, Tehem, Chroniques du léopard (Dargaud).

Chroniques du Léopard (4ème de couverture du dernier album)
Charles et Julien se rencontrent au lycée Leconte de Lisle. Leur monde, c’est La Réunion des années 1940. Parmi les élèves qui fréquentent l’établissement, on compte notamment Raymond Barre, les frères Jacques et Paul Vergès… Dans la nuit du 27 au 28 novembre 1942, nos deux héros, Charles et Julien, assistent par hasard à l’arrivée du contre-torpilleur Léopard qui vient libérer l’île au nom de la France Libre. C’est le moment tant attendu par les jeunes gens du lycée Leconte de Lisle, où l’action, l’affrontement s’offrent enfin à eux.

Prix et distinctions
2012 Prix Jacques Lob pour l’ensemble de son oeuvre de scénariste
2012 Meilleur album en langue étrangère au Festival international de la BD d’Alger pour La grippe coloniale – Tome 2 – Cyclone la Peste
2005 Prix de La Nouvelle République aux Rendez-vous de l’histoire de Blois pour Fantômes blancs – Tome 1 – Maison Rouge
2004 Prix de la critique BD 2003 du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour La grippe coloniale – Tome 1 – Le retour d’Ulysse

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna des Saint-Pierre (La Réunion)

 Consultez les dédicaces