Kaouther ADIMI

Écrivaine
 Seuil
 Facebook de Kaouther Adimi

Finaliste du Grand Prix du Roman Métis 2020
Co-lauréate du Prix du Roman Métis des Lycéens 2020

Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi est diplômée en lettres modernes et en management international des ressources humaines. Actuellement, elle travaille comme responsable des ressources humaines dans une entreprise de luxe. Ses nouvelles sont distinguées par le Prix du jeune écrivain francophone de Muret (en 2006 et en 2008) et par le prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger) en 2008. Son premier roman, L’Envers des autres (Actes Sud, 2011) paraît aussi en Algérie aux éditions Barzakh et obtient le prix de la Vocation. Elle est l’auteur de plusieurs romans Des pierres dans ma poche (Barzakh, 2015 et Seuil, 2016), Nos richesses (Seuil, 2017) et Les petits de Décembre (Seuil, 2019).
Elle publie des nouvelles : Le chuchotement des anges dans le recueil collectif Ne rien faire et autres (Buchet/Chastel, 2007) et Le Sixième Œuf, nouvelle sombre, est publié dans le recueil collectif Alger, la nuit (Barzakh, 2011). Nos richesses obtient le Prix Renaudot des lycéens 2017, le Prix du Style, le Prix Beur FM Méditerranée 2018, le Choix Goncourt de l’Italie 2018 et une Mention Spéciale Prix littéraire Giuseppe Primoli 2018. Elle est co-lauréate du Prix du Roman Métis des Lycéens 2020 attribué le 4 février 2021 à Kaouther Adimi pour Les petits de Décembre (Seuil) et à Caroline Laurent pour Rivage de la colère (Les Escales).

Les petits de Décembre. Kaouther ADIMI. Seuil – Fiction & Cie. 2019. Roman. 9782021430806. Finaliste du Grand Prix du Roman Métis 2020 – Prix du Roman Métis des Lycéens 2020

En savoir plus
Seuil

4ème de couverture
C’est un terrain vague, au milieu d’un lotissement de maisons pour l’essentiel réservées à des militaires. Au fil des ans, les enfants du quartier en ont fait leur fief. Ils y jouent au football, la tête pleine de leurs rêves de gloire. Nous sommes en 2016, à Dely Brahim, une petite commune de l’ouest d’Alger, dans la cité dite du 11-Décembre. La vie est harmonieuse, malgré les jours de pluie qui transforment le terrain en surface boueuse, à peine praticable. Mais tout se dérègle quand deux généraux débarquent un matin, plans de construction à la main. Ils veulent venir s’installer là, dans de belles villas déjà dessinées. La parcelle leur appartient. C’est du moins ce que disent des papiers « officiels ».
Avec l’innocence de leurs convictions et la certitude de leurs droits, les enfants s’en prennent directement aux deux généraux, qu’ils molestent. Bientôt, une résistance s’organise, menée par Inès, Jamyl et Mahdi.
Au contraire des parents, craintifs et résignés, cette jeunesse s’insurge et refuse de plier. La tension monte, et la machine du régime se grippe.
A travers l’histoire d’un terrain vague, Kaouther Adimi explore la société algérienne d’aujourd’hui, avec ses duperies, sa corruption, ses abus de pouvoir, mais aussi ses espérances.

Denis LACHAUD

Romancier, homme de théâtre, auteur, metteur en scène et comédien
 Actes Sud

Romancier, homme de théâtre, auteur, metteur en scène et comédien, Denis Lachaud poursuit son chemin, d’observation, d’écoute et d’écriture, de la prison à l’hôpital, de l’université à l’entreprise, du lycée à l’école.
Après J’apprends l’allemand (1998 ; Babel n° 406), La Forme profonde (2000 ; Babel n° 568), Comme personne (2003 ; Babel n° 641), Le vrai est au coffre (2005 ; Babel n° 934), Prenez l’avion (2009) et J’apprends l’hébreu (2011), Ah! ça ira… (2015) qui reçoit le Prix Jean Amila-Meckert 2016. Les métèques est le huitième roman de Denis Lachaud publié en 2019 aux éditions Actes Sud.
Ses pièces sont publiées chez Actes Sud-Papiers.
Finaliste du Grand Prix du Roman Métis 2019 pour Les métèques (Actes Sud) et sélectionné pour le Prix du Roman Métis des Lycéens 2019, il est invité à rencontrer les lycéens de La Réunion en avril 2020. La crise sanitaire Covid-19 entraîne le report de sa venue du 5 au 13 octobre 2021. Il est invité au Salon du livre Athéna de Saint-Pierre du 8 au 10 octobre 2021.

Les métèques. Denis LACHAUD. Actes Sud. 2019. Roman. 9782330118532. Finaliste du Grand Prix du Roman Métis 2019 – Sélection du Prix du Roman Métis des Lycéens 2019

En savoir plus
Actes Sud

4ème de couverture
Par deux fois la famille Herbet est convoquée à la préfecture de Marseille. Dès le premier courrier Célestin, le fils aîné, a pressenti un danger. Mais il ignore alors que sa mère, tout comme son père, a jadis changé de patronyme. Dans une région où l’altérité est dangereuse, dans un pays où cinquante ans plus tôt on encourageait les immigrés à s’assimiler, voici qu’un fonctionnaire leur demande de reprendre leur nom d’origine. Quelques nuits plus tard la famille Herbet est cruellement assassinée à son domicile. Seul Célestin, qui entretient avec le réel une relation particulière, parvient à s’échapper par les toits.
Commence alors un long voyage, une succession de jours durant lesquels il s’agit pour le tout jeune homme de passer inaperçu, une fuite ponctuée de rencontres précieuses dans une contrée quadrillée de contrôles policiers.
Denis Lachaud transpose de livre en livre les déviances récurrentes de l’humanité. En choisissant des personnages très jeunes, qui interprètent le réel avec une acuité instinctive, l’écrivain compose depuis vingt ans une œuvre forte et singulière ancrée dans l’Histoire et l’actualité, toujours colorisées par l’imaginaire et la différence.

Caroline LAURENT

Écrivaine et éditrice
 Les Escales
 Instagram de Calorine Laurent

Lauréate du Prix du Roman Métis des Lecteurs 2020
Co-lauréate du Prix du Roman Métis des Lycéens 2020
Rencontres avec Caroline Laurent, co-lauréate du Prix du Roman Métis des Lycéens 2020 (en attente)
Salon du livre Athéna de Saint-Pierre 2021 (en attente)

Caroline Laurent est franco-mauricienne. Après le succès de son livre co-écrit avec Evelyne Pisier, Et soudain, la liberté (Les Escales, 2017 ; Pocket, 2018 ; Prix Marguerite Duras ; Grand Prix des Lycéennes de Elle ; Prix Première Plume), traduit dans de nombreux pays, elle signe son nouveau roman Rivage de la colère (Prix Maison de la Presse 2020 ; Prix du Salon du Livre du Mans 2020 ; Prix du Roman Métis des Lecteurs et des Lycéens 2020). En parallèle de ses fonctions de directrice littéraire chez Stock, Caroline Laurent est nommée en octobre 2019 à la commission Vie littéraire du Centre national du livre (CNL). Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, et Nathalie Torsiello-Savini, présidente du jury, lui remettent le Prix du Roman Métis des Lecteurs 2020 à l’Ancien Hotel de Ville de Saint-Denis de La Réunion le 1er décembre 2020 pour son roman Rivage de la colère (les Escales). Elle est co-lauréate du Prix du Roman Métis des Lycéens 2020 attribué le 4 février 2021 à Kaouther Adimi pour Les petits de Décembre (Seuil) et à Caroline Laurent pour Rivage de la colère (Les Escales). Elle vient rencontrer les lycéens de La Réunion du 5 au 13 octobre 2021. Elle est invitée au Salon du livre Athéna de Saint-Pierre du 8 au 10 octobre 2021.

Rivage de la colère. Caroline LAURENT. Les Escales – Domaine français. 2020. Roman. 9782365694025. Prix Maison de la Presse 2020 – Prix du Salon du livre du Mans 2020 – Prix du Roman Métis des Lecteurs et des Lycéens 2020 – Grand Prix des blogueurs 2020 – Prix Louis Guilloux 2020

4ème de couverture
Septembre 2018. Pour Joséphin, l’heure de la justice a sonné. Dans ses yeux, le visage de sa mère…
Mars 1967. Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, un archipel rattaché à l’île Maurice. Elle qui va pieds nus, sans brides, ni chaussures pour l’entraver, fait la connaissance de Gabriel, un Mauricien venu seconder l’administrateur colonial. Un homme de la ville. Une élégance folle.
Quelques mois plus tard, Maurice accède à l’indépendance après 158 ans de domination britannique. Peu à peu, le quotidien bascule, jusqu’à ce jour où des soldats anglais convoquent les Chagossiens sur la plage. Ils ont une heure pour quitter leur terre. Abandonner leurs bêtes, leurs maisons, leurs attaches. Et pour quelle raison ? Pour aller où ?
Après le déchirement viendra la colère, et avec elle la révolte.
Roman de l’exil et de l’espoir, Rivage de la colère nous plonge dans un drame historique méconnu, nourri par une lutte toujours aussi vive cinquante ans après.

Rivage de la colère. Caroline LAURENT. Pocket. 2021. Roman. 9782266311915. Prix Maison de la Presse 2020. Prix Maison de la Presse 2020 – Prix du Salon du livre du Mans 2020 – Prix du Roman Métis des Lecteurs et des Lycéens 2020 – Grand Prix des blogueurs 2020 – Prix Louis Guilloux 2020

En savoir plus
Pocket

4ème de couverture
Mars 1967. Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, un archipel rattaché à l’île Maurice. Elle qui va pieds nus, libre et sans entrave, fait la connaissance de Gabriel, un Mauricien venu seconder l’administrateur colonial. Un homme de la ville. Une élégance folle.
Quelques mois plus tard, Maurice accède à l’indépendance après cent cinquante-huit ans de domination britannique. Peu à peu, le quotidien bascule et la nuit s’avance, jusqu’à ce jour où des soldats convoquent les Chagossiens sur la plage. Ils ont une heure pour abandonner leur terre, leurs bêtes, leurs maisons, leurs attaches. Et pour quelle raison ? Pour aller où ?
Après le déchirement viendra la colère, et avec elle la révolte.
Bientôt, ce sera l’heure de la justice…

Emilienne MALFATTO

Autrice, photojournaliste et photographe documentaire
 Elyzad

Finaliste du Grand Prix du Roman Métis 2021
Prix du Roman Métis des Lecteurs 2021

Émilienne Malfatto, est née en 1989. Elle a étudié en France et en Colombie et est diplômée de l’école de journalisme de Sciences Po Paris. Elle a ensuite intégré l’AFP, en France puis le desk Moyen-Orient à Chypre. Depuis 2015, elle travaille comme journaliste et photographe indépendante, notamment en Irak. Le Prix France Info-Revue XXI lui a été décerné en 2015 pour son reportage Dernière escale avant la mer. En 2019, son projet Al-Banaat, dans le sud de l’Irak, a été distingué par le Grand prix de la photographie documentaire de l’IAFOR. Elle collabore régulièrement avec le Washington Post dont une de ses photos a fait la Une, et le New York Times. Que sur toi se lamente le Tigre est son premier roman, lauréat du Prix Goncourt du premier roman en 2021. À Saint-Denis de La Réunion, elle reçoit le 7 décembre 2021 le Prix du Roman Métis des Lecteurs 2021.

Que sur toi se lamente le Tigre. Emilienne MALFATTO. Elyzad. 2020. Roman. 9789973581228. Prix Goncourt du premier roman 2021 – Prix du Roman Métis des Lecteurs 2021

En savoir plus
Elyzad

Résumé
Dans l’Irak rural d’aujourd’hui, sur les rives du Tigre, une jeune fille franchit l’interdit absolu : une relation amoureuse hors mariage. Quelques moments de complicité, de douceur, d’amour peut-être, arrachés à un quotidien de deuils et de violences
Avant le départ au combat, Mohamed se fait plus insistant, alors la jeune fille cède, après tout ne vont-ils pas se fiancer bientôt ? Mais cette dernière étreinte, cet élan vital, engrange une mécanique implacable. Mohamed tombe sous les bombes, elle est enceinte : son destin est scellé. Alors que la tragédie se noue, le regard de la jeune fille alterne avec ceux des membres de sa famille, réprobateurs, nuancés, lâches. Ensemble ils forment une ronde d’ombres muettes, tandis qu’en contrepoint, la présence tutélaire de Gilgamesh, héros mésopotamien, porte la mémoire du pays et de ses hommes.

Akli TADJER

Écrivain
 Les Escales
 Facebook d'Akli Tadger

Lauréat du Grand Prix du Roman Métis 2021

Akli Tadjer est l’auteur de huit romans, dont trois, Le Passager du Tassili, Le Porteur de cartable, et Il était une fois… peut-être pas ont été adaptés à la télévision. La Reine du tango (JC Lattès, 2016) a reçu le prix Nice Baie des Anges.
Son livre, Qui n’est pas raciste, ici ? (JC Lattès, 2019), lui a valu des articles dans le monde entier et des invitations dans de très nombreux médias.
Il est le lauréat du Grand Prix du Roman Métis 2021 attribué le 7 décembre 2021 pour son roman D’amour et de guerre (Les Escales).

D’amour et de guerre. Akli TADJER. Les Escales – Domaine français. 2021. Roman. 978202365695787. Grand Prix du Roman Métis 2021 – Finaliste du prix Maison de la Presse 2021

D’amour et de guerre. Takli TADJER. Les Escales. Roman. 2021. 9782365695787. Grand Prix du Roman Métis 2021 – Finaliste du prix Maison de la Presse 2021

En savoir plus
Les Escales

Résumé
1939, dans les montagnes de Kabylie. Adam a vingt ans et rêve de construire une maison pour Zina, son grand amour, la plus belle fille de Bousoulem. La vie serait si simple, si douce. La guerre en décidera autrement.
Arraché à son village et à sa fiancée, Adam est enrôlé de force par l’armée pour tuer des Allemands qu’il ne connaît pas, dans une France qu’il ne connaît pas. Prisonnier dans un camp de travail réservé aux soldats coloniaux, dans le nord de l’Hexagone, il découvrira l’horreur, l’hiver et la folie d’un monde où les Français se mettent au service des Boches. Guidé par les souvenirs de Zina et de son Algérie bien-aimée, il découvrira aussi l’amitié, la solidarité, la débrouillardise et les rêves de liberté. Point de vue singulier d’un gamin kabyle projeté au cœur de l’enfer, D’amour et de guerre est un hymne aux grands oubliés de l’histoire de France, mais également un véritable bijou d’humanité et de tendresse.