Run Rock

Emmanuel GENVRIN. Théâtre Vollard. Théâtre. 1988

En savoir plus
Théâtre Vollard

Acheter
Théâtre Vollard

4ème de couverture
En 2050, un volcan surgit au sud de l’océan Indien. Le site est interdit par la gendarmerie mais un premier groupe, autour du rasta Cimarron, réussit à s’établir, bientôt rejoint par une famille de colons, les Payen.
« J’avais achevé le texte en janvier 1987, quelques semaines avant le lancement d’une pétition pour le maintien de Vollard au Grand Marché. Nous étions littéralement sous pression, avions ” occupé ” le théâtre pendant les répétitions et l’autorisation de jouer n’était arrivée qu’à la veille de la première ! Je voulais décrire les comportements des Réunionnais en Afrique, en Nouvelle-Calédonie et surtout à Madagascar où une expérience d’implantation d’agriculteurs à la Sakay avait mal fini. Baguette (taille : 2 m 10) joua aux côtés d’Arnaud Dormeuil (taille : 1 m 40), Laurent Segelstein peignit les décors et Jean-Luc Trulès composa une partition rock dont des extraits sont encore aujourd’hui au répertoire de Tropicadéro. Cette année-là, une éruption volcanique agrandit La Réunion d’une dizaine d’hectares. À qui appartenaient ces terres nouvelles de la Pointe de la Table ? Étaient-elles françaises ? Le Théâtre Vollard se les appropria et les distribua à son public. À chaque représentation de Run Rock, un tirage au sort attribuait aux spectateurs un morceau de lave et un titre de propriété. Une journée de « prise de possession » eut lieu le 1er juin 1987 avec levée des couleurs (empruntées aux pompiers de Saint-Denis !), pique-nique républicain, construction d’un poste de douane, d’une stèle et pose de la première pierre du Centre dramatique de La Réunion ! Ce style de spectacle était trop dépendant d’un fonctionnement de compagnie. Après 1987, les comédiens permanents deviendront intermittents du spectacle et permettront d’élargir la distribution. En 2001 la pièce est reprise par des jeunes de l’association Icare de Saint Pierre. »
Emmanuel Genvrin