Océan Indien – Poèmes terba aux senteurs créoles

Rosemay NIVARD. Xérographes. Poésie. 2006. 9782952327237

En savoir plus
Xérographes

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Rosemay Mivard est native de l’île de La Réunion qu’elle quitte à l’âge de 17 ans pour faire ses étude d’infirmière à Paris. Ce métier qu’elle exerce depuis plus de 25 ans a mis en lien la langue et le corps, le rapprochement avec la langue française, par des ateliers d’écriture, de groupes autour du conte, du théâtre et de l’écoute musicale (son père était musicien). Souffrance et maladie sont des mots que l’auteur connaît bien, fil conducteur de ses poèmes où elle vient sans cesse interroger le temps qui passe, qui se déroule et qui se tapit dans son inexorable voyage.

Présentation de l’auteur
Pourquoi terba ? Ce mot phonétique du créole veut dire pour l’auteur là bas, plus loin, sans importance, sans l’air d’y toucher. Ce recueil veut amener le lecteur à un intérieur de solitude.
Le poème Saint-Louis est une liste de courses : riz, brève tombée, objet futile devient le mot abandonné, à terre, comme l’homme seul se raccroche à la vie).
Ce recueil est arrivé 2 fois en finale en remise de prix (Prix Fetkann 2005 et Prix de poésie à Ouessant). Mais hélas depuis le Muguet d’Or 2003 avec une récompense de 1 500 euros, Rosemay Nivard n’a pas eu d’autres prix. A signaler cependant le 1er prix d’une lettre d’amour remis par Annie Ernault à la médiathèque de Noisy-le-Grand en 2003.