Les larmes de l’éléphant, victime d’un trafic d’enfants

Émilie DUCROT – Peggy-Loup GARBAL. L’Archipel – Récits et témoignages. Récit. 2019. 9782809826975

En savoir plus
L’Archipel

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Un scandale passé sous silence. « Mon nom est Émilie Ducrot, mais autrefois, on m’appelait Surangie. En 1985, j’ai été adoptée. Au Sri Lanka. » Quand, à la vision d’un reportage, l’ancienne chanteuse de Star Academy pressent la vérité : elle fait partie des enfants volés du Sri Lanka, un scandale à l’échelle planétaire. Adoptée par M. et Mme Ducrot, elle fait ses premiers pas au Puy-en-Velay, en Auvergne, avant de déménager à La Réunion à ses 10 ans. Mais, à chaque fois, elle subit des brimades parce que sa peau est foncée ou que ses parents sont riches. Alors, tout juste adolescente, Émilie commence à fumer et à boire ; on la renvoie du collège. La chanson aurait pu lui être une porte de sortie. Mais, même la Star Academy – elle participa à la saison 4 – finira par la renvoyer en raison de ses comportements outranciers et excessifs. L’après sera d’autant plus rude, et synonyme d’une longue descente aux enfers pour Émilie. Grâce à ce reportage, elle pourrait bien avoir trouvé la clef à un mal-être qui la ronge depuis son enfance. L’existence d’un réseau illégal d’adoptions au Sri Lanka. Dans les années 1980, des nourrissons ont été volés à leurs parents, enlevés dans les maternités ou déclarés morts. Et pour une éviter une « pénurie » de nourrissons, certains vont même jusqu’à créer des « fermes d’élevage », avec des femmes engrossées de gré ou de force. 11 000 enfants seraient concernés. Le scandale n’a été révélé qu’en octobre 2017. Et si Émilie/Surangie en faisait partie ? Plus sûre d’elle que jamais, elle retourne au Sri Lanka. Ce livre est son histoire, comme celle de tous ces enfants.