Roland MOREL

Auteur

 relland.jb@orange.fr
 moland.relro@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Roland Morel est né en 1942 à l’île de la Réunion. Il fait ses études supérieures à la Sorbonne, interrompues par un séjour d’un an à Rochester. Là-bas, il s’intéresse de plus en plus à l’Église d’Angleterre. Titulaire d’une licence d’anglais en 1967, il retourne à l’île de La Réunion pour exercer comme professeur certifié en 1971.
L’enseignement n’est pas sa seule occupation, puisqu’il s’adonne aussi à des activités politiques. Il organise des échanges interîles avec des lycées mauriciens et des séjours linguistiques en Angleterre. À la retraite depuis 1999, il consacre son temps aux voyages et à l’écriture.

Green War (4ème de couverture du dernier ouvrage)
« Un bock de café à la main, Robin s’installa devant les hublots de la Coupole d’Observation de la Station Spatiale des Verts, la SSV. Il ne se lassait jamais d’admirer la Planète Bleue à partir de l’Espace pendant ses moments de repos, de préférence pendant les quarante-cinq minutes de « jour » où elle se livrait dans toute sa splendeur. […] Pendant qu’il sirotait son café devant ce tableau unique de la Planète Terre sertie d’un écrin noir dans lequel le reste de l’univers était plongé, il fut envahi, comme cela lui arrivait fréquemment ces derniers temps, par un sentiment d’exclusion et de profonde solitude. […]Il était condamné à vivre en la seule compagnie de Rob.Pour le consoler, on n’avait pas manqué de souligner que Rob, le robot anthropoïde qui l’assistait, valait à lui seul deux astronautes. Il avait l’avantage de ne consommer ni oxygène, ni eau, ni provisions de bouche. On avait rajouté, non sans ironie et avec un brin de condescendance, que la faveur qu’on lui avait faite de lui fournir un assistant – compagnon ou compagne ! – aussi performant à tout point de vue, méritait quelques menus sacrifices de la part de celui qui avait osé remettre en cause la Green Vision du GPS, le Guide Penseur Suprême. »

Manifestations
2022 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2021 Salon des auteurs et éditeurs péi (Saint-Paul – La Réunion)

Consultez les dédicaces

21/10/2020

Le grand pays qui fut le mien

Roland MOREL. Les Éditions Baudelaire. Roman. 2022. 9791020350978

En savoir plus
Les Éditions Baudelaire
Roland MOREL

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
À l’instar des habitants du lieu-dit Le Grand Pays, Jean Baptiste Dubois est considéré par l’Office des Eaux et Forêts comme un occupant illicite des terres départemento-domaniales, et est expulsé de force de son village. Il devient l’ennemi juré de L’Office et doit s’exiler au Grand Morne. Contrairement à lui, son fils Baptiste, ingénieur forestier exerçant en Lozère, devrait être l’homme du compromis et de l’apaisement. En mission à la Réunion, son ile natale, Baptiste découvre avec stupéfaction que Le Grand Pays de ses aieux a été complètement dévasté par le cyclone Firinga. Cependant, il fait une découverte encore plus dévastatrice pour son couple : sa femme Evelyne semble avoir des liens insoupçonnés avec sa propre famille…
C’est le début d’un maelstrom, qui va l’entrainer dans une spirale infernale  en effet, en son absence, Evelyne a été victime d’un terrible accident…

Adeline – La mort en sursis

Roland MOREL. Les Éditions Baudelaire. Roman. 2021. 9791020347220

En savoir plus
Les Éditions Baudelaire
Roland MOREL

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
« Le Docteur, par égard pour la mère éplorée, revint vers la chambre N° 3. Il savait que parfois une mère entend ce que d’autres n’entendent pas. L’intuition féminine et maternelle a pu mener cette mère au pied du lit de sa fille à un moment crucial de son existence, pour ainsi dire à la croisée des chemins entre la Vie et la Mort. Personne, jusqu’ici, n’avait pu identifier la patiente avant le passage mystérieux de cette femme qui prétendait en être la mère, ni les autorités policières, ni les enquêteurs, ni des membres de son entourage… Elle était restée « la patiente anonyme de la chambre N° 3 ». Son processus vital était engagé lorsque les pompiers de l’Ardèche, alertés par un début d’incendie dans un ravin encaissé, l’avaient amenée avec des brulures au troisième degré et toute défigurée. »

Télécharger le dossier de presse