Au pays des bestioles

Joëlle BRETHES (Textes) – Huguette PAYET (Illustrations). Laféladi. Album jeunesse. 2015. 9782952571852

En savoir plus
www.joelle-brethes.fr
Joëlle BRETHES
Huguette PAYET

4ème de couverture
Elles sont toute petites ! et la plupart d’entre elles sont mal aimées, c’est souvent parce qu’elles sont mal ou pas du tout connues. En vers ou en prose, Joëlle Brethes a donc mis en scène leur vie quotidienne, dans des textes de tonalité variée. On assiste alors à leurs conflits, à leurs alliances, à leurs rapports avec nous les Hommes. On rit d’elles ou avec elles ; on les plaint…
Quant à la fidèle illustratrice de l’auteur, Huguette Payet, elle a magnifié ces petites bestioles en leur offrant des cadres aux somptueuses couleurs…
Elles espèrent toutes deux déclencher votre curiosité, votre sympathie et, dans tous les cas, vous inciter à mieux les « voir ».

La tizane manmzèl Kaline

Monique MERABET (Texte) – Huguette PAYET (Illustrations). ARS Terres Créoles – Nouvelle république des jeunes. Contes. 2015. 9782908578997

En savoir plus
ARS Terres Créoles

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Raconter, c’est aussi, bien sûr, transmettre un héritage culturel puisant dans les légendes et les mythes fondateurs de nos civilisations. Du moins à l’origine car, aujourd’hui, cette mondialisation détournée de ce qui pourrait être un idéal d’élargissement aux cultures autres, ne laisse aux hommes que les fruits secs du consumérisme ou la platitude de l’uniformisation “à la Disney”.

Voyaz Kalla

Huguette PAYET – Joëlle BRETHES. Éditions Orphie. Conte. 2014. 9791029802171

En savoir plus
Éditions Orphie
Joëlle BRETHES
Huguette PAYET

Acheter
Librairie Gerard

4ème de couverture
Granmèrkal la fi ne oir in ta dzafèr, in ta dpéi, su son balié-zik. Solman dann ti liv la, èl la désid vizite léspas su in balié éspésial. El i koné léspass nora limportans pli tar pou bann zanfan La Tèr. Ek bann déssin, èl i partaj èk zot sad èl la vu. Bon voyaz !

L’homme de Larachney

Joëlle BRETHES (Texte) – Huguette PAYET (Illustrations). Pulsio Édition. Roman SF. 2014 (Réédition). 9782953639001

En savoir plus
www.joelle-brethes.fr
Joëlle BRETHES

Acheter
Librairie Gerard

4ème de couverture
Provoquant la disparition de la majeure partie des habitants de la Terre, la Grande Catastrophe de 2027 a également causé de curieuses et effrayantes mutations chez certaines espèces animales qu’il a fallu éradiquer.
Les descendants des rescapés vivent quasiment en autarcie dans des agglomérations isolées et distantes. Seuls des colporteurs, des artistes et des scientifiques s’aventurent hors des cités.
Sylvestre, « l’homme de Larachney », se rend à Enterle en traversant une nature exubérante et hostile. Accompagné d’auxiliaires efficaces, mais peu ordinaires, il lui faudra entrer clandestinement dans la ville.
Son chemin croise celui de Marie-Anne, la fille de bourgmestre d’Enterle, en mission botanique.

Lunes II

Monique MERABET (Texte) – Huguette PAYET (Illustrations). Surya. Poésie. 2011. 9782918525530

En savoir plus
Surya

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

Présentation de l’éditeur
S’offrir la lune
Qui n’a pas, un jour, rêvé de s’offrir la lune ?
Qui n’a pas souhaité recueillir au creux de ses mains un peu de sa lumière opaline ?
Qu’elle soit croissant ou sphère, qu’elle ponctue une girouette, un bananier, qu’elle repose au fond d’une mare ou dans le rond d’un lampadaire, qu’elle se mêle aux ombres du jardin ou aux rêves d’un enfant… toujours elle nous fascine et inspire inlassablement le poète.
Et puis, elle se fait si proche de nous, la lune, comme une sœur un peu mystérieuse qui veille sur nos nuits et nos insomnies.
Sa lueur d’elfe blond se fait discrète et garde secrètes ces ombres de minuit qui nous tiennent éveillés.
Consolatrice aussi, elle se fait messagère complice, limpide montgolfière qui, en bulle légère, porte jusqu’au firmament nos prières évanescentes.
La lune est poésie, espérance d’harmonie… un fin petit croissant, pétri de miel et d’argent, berce les jolis songes des étoiles et des anges ou d’un Pierrot taquinant de sa plume les mots d’amour.
Parfois la lune rousse, nous amène à ses trousses des sorcières en Sabbat, des loups-garous aux abois. Pour échapper alors aux ténébreux atours, il nous faut clore nos portes en attendant que la lune nouvelle tresse de son fil de soie, une résille de fée, pour la pêche aux corolles sélénites : pensées qui s’épanouissent en nos jardins secrets.
Arpentant sans relâche sa piste aux étoiles, la lune vagabonde et rythme les saisons des femmes et des mers. Et la plus minuscule graine emprunte sa nacelle pour réensemencer la terre.
Mais l’important n’est-il pas qu’elle revienne fidèlement face à sa fenêtre, curieuses de mes rêves, gardienne des souvenirs, qu’elle égrène avec moi, rayon par rayon, en suivant les fragments enchantés de coins ?