Bilal MOULLAN

Poète

 Instagram de Bilal Moullan
 moullan.bilal7@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Né en 1994 Bilal Moullan vit à La Réunion dont il est originaire. La poésie, c’est une affaire qui le poursuit depuis qu’il sait écrire. Il écrit le commun, l’ordinaire, et finalement la fragilité et l’urgence inhérente au quotidien. Après s’être essayé à des études littéraires et cinématographiques, il fait le choix de devenir éducateur spécialisé et d’évoluer dans un milieu professionnel où, justement, l’urgence et les fragilités sont de l’ordre du commun.

Les murs de la maison se grisent (4e de couverture du dernier ouvrage)
Il y a dans l’écriture de Bilal Moullan une sorte de mystique du quotidien qui fait de ses poèmes des sortes de prières, qu’il s’adresserait à lui-même, ou à la communauté humaine dans ce qu’elle vit de plus banal et de plus beau. Des figures traversent ce recueil de poèmes en vers libres, des hommes d’une famille réunie autour de la table du repas, des enfants dont les jouets jonchent le salon rempli d’amour et de doutes, une femme qu’on a aimée. Une simplicité se dégage de ce premier recueil qui tente de dire comme il faut garder aux autres leurs ombres et travailler avec les nôtres, mais surtout comment avancer ensemble, unis dans un monde qui se grise.

Manifestations
2024 Festival Moins les murs (Hagetmau – Landes)

Consultez les dédicaces

08/05/2024

Les murs de la maison se grisent

Bilal MOULLAN. La crypte – Jean Lalaude. Poésie. 2024. 9782367391830

En savoir plus
Éditions La Crypte
Bilal MOULLAN

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4e de couverture
Il a commencé à compter sur ses doigts.
« Jus sak i fo pour mangé, pou pay out loyé, un toi pou viv. Et tan zan tan un fantézi. Sa mém. », a-t-il conclu en agitant trois doigts, comme s’il soupesait la valeur de ses paroles, le poids même de toute une vie. Tout tenait dans trois doigts de la main.

Présentation de l’éditeur
Il y a dans l’écriture de Bilal Moullan une sorte de mystique du quotidien qui fait de ses poèmes des sortes de prières, qu’il s’adresserait à lui-même, ou à la communauté humaine dans ce qu’elle vit de plus banal et de plus beau. Des figures traversent ce recueil de poèmes en vers libres, des hommes d’une famille réunie autour de la table du repas, des enfants dont les jouets jonchent le salon rempli d’amour et de doutes, une femme qu’on a aimée. Une simplicité se dégage de ce premier recueil qui tente de dire comme il faut garder aux autres leurs ombres et travailler avec les nôtres, mais surtout comment avancer ensemble, unis dans un monde qui se grise.