Constellation du corbeau

Julie LEGRAND. Zonaires éditions. Roman. 2020. 9791094810279

En savoir plus
Zonaires éditions
Julie LEGRAND

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Le narrateur, conducteur de travaux au chômage, vit reclus dans son appartement.
Ses journées sont rythmées par sa recherche d’emploi, ses rendez-vous avec son conseiller Pôle Emploi et ses efforts quotidiens pour s’intégrer dans un environnement manifestement hostile.
L’intrusion d’un oiseau sur le toit de l’immeuble, tout en attisant sa curiosité, éveille chez l’homme d’étranges réminiscences qui le poussent à s’interroger sur son lien au monde et sur l’intimité entretenue avec son épouse, Laurence, jeune femme impliquée à faire en sorte que leur couple « fonctionne » par tous les moyens, quitte à en devenir par trop insis-tante et intrusive.
Coupé peu à peu du lien social, mais tenu de rendre des comptes en définissant un « projet professionnel » de plus en plus hasardeux, les interrogations du narrateur se muent en considérations plus inquiétantes, à mesure que les contours de son univers s’estompent en l’isolant de toute réalité tangible…
Au travers de ses « péripéties immobiles », Constellation du corbeau ques-tionne – dans un humour noir, grinçant – la fonction que chacun doit occuper dans une société déshumanisée, axée sur la performance et déconnectée des valeurs essentielles.

Prendre le large

Collectif d’auteurs – Julie LEGRAND. Zonaires éditions. Nouvelles – Poésie. 2019. 9791094810231

En savoir plus
Zonaires éditions
Julie LEGRAND

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Sa maison était au milieu du monde, elle était la racine, l’enfance, la perpétuation, mais aujourd’hui elle est vide, abandonnée, ouverte aux quatre vents, perdue. Sa famille est éparpillée sur les routes de la fuite, sabordée par les vagues et le vent du désert.
Sa mémoire se dilue et erre entre un ici en perdition et un ailleurs presque infini où les rêves s’enkystent dans l’ombre.
Prendre le large, garder la tête hors de l’eau, s’enquérir d’un lieu acceptable, d’un petit trou d’or, d’une lumière dans la nuit, n’est-ce pas simplement vouloir échapper à l’effondrement?
Entre nouvelles, récits, poèmes et dessins une vingtaine d’auteur.e.s et d’artistes mêlent leurs voix et leurs regards, juxtaposent les lieux d’accueil et les espaces de dislocation pour interroger les figures de l’exil et de l’errance. Leur manière de s’inquiéter de la barbarie du monde.

Collectif d’auteurs

Danielle AKAKPO
Estelle BERGER
Désirée BOILLOT
Élisabeth BRAURE
Jean CALBRIX
Benoit CAMUS
Dominique CHAPPEY
Annick DEMOUZON
Alain EMERY
Papa Malick FALL
Aziz FATKHOU
Françoise GUERIN
Jean GUALBERT
GUAN Jian
Joël HAMM
Patrick L’ECOLIER
Julie LEGRAND avec Chant des hommes intègres
Laurence MARCONI
Nathalie SOUGNOUX
Élodie TORRENTE

La fleur que tu m’avais jetée

Julie LEGRAND. Zonaires éditions. Nouvelle. 2018. 9791094810163

En savoir plus
Zonaires éditions
Julie LEGRAND

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
« Je le vis, la première fois, lors d’une sortie de scène, encore scintillante de mon succès, accor-dant peu d’attention à l’homme qui se tenait devant moi : raide dans son costume anthracite, quinqua-génaire bafouillant ses compliments en me tendant de sa main tremblante une fleur qui, maladroitement, était tombée à mes pieds comme s’il avait l’intention de me la jeter, comme on adresse à la volée des « hourras » aux divas à la fin du récital. Fugitivement, j’avais pensé au torero dans l’arène, à la poussière et au sang. L’instant où tout, entre nous, avait basculé. »
Dans une ville étrangère, entre chien et loup, Alma laisse affluer ses souvenirs, s’interroge sur les circonstances qui ont entraîné sa chute. Elle, à qui les oracles promettaient une consécration, l’accomplissement de son désir le plus cher : chanter…
Ses mots se font blues, negro spiritual, scat entraînant, lied dont les harmonies et les dissonances nous mènent, de l’Afrique séculaire à l’Italie des palais, à la rencontre d’une artiste consumée par la passion, tour à tour mélomane au cœur brisé, incontrôlable diva, orpheline en quête du « bleu céruléen » symbole de sa renaissance…
À mi-chemin entre le fantastique et la nouvelle surréaliste, ce court récit « musical », librement inspiré du parcours de la chanteuse de jazz Mina Agossi, a la saveur des amours trahis, des renoncements et des échecs qui paradoxalement sont l’apanage des brillantes destinées. Un redoutable antidote à la banalité.

Les Ravissants

Julie LEGRAND. Zonaires éditions. Nouvelles. 2017. 9791094810101

En savoir plus
Zonaires éditions
Julie LEGRAND

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Ce sont des oiseaux fragiles fauchés en plein vol.
Des êtres hantés par un passé importun, frappés de malédiction, sur le point de basculer vers l’indicible.
Une femme assise dans un café qui s’apprête à retrouver son amour de jeunesse et voit avec terreur se former sur son visage les traits de la « jeune fille en ruines » du passé.
Une romancière à succès rongée par une étrange addiction, sollici-tée par un écrivain en mal de conseils.
Un agent commercial égaré sur une lande inhospitalière, rappelé à son enfance par un objet réchappé des éthers du temps.
Une jeune femme cloitrée dans une voiture, engagée dans un guet à l’issue aussi incertaine qu’inquié-tante.
Une fillette liée à sa grand-mère par un trouble secret et le goût des histoires qui font peur.
Onze récits féroces et nostalgiques au travers desquels l’auteure trace une cartographie de l’intime où se révèlent la fragilité de l’âme humaine, l’incertitude des liens affectifs et les morsures du regret.
Entre Paris, l’île de la Réunion et les sommets tourmentés des Py-rénées, Ils sonnent comme autant de contes cruels, réalistes, co-casses, fantasques voire fantastiques, dans une époque où l’inquiétude et la menace planent insidieusement.