Claire LAURENT

Auteure

 yelena326@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Née à Buzançais dans l’Indre, arrivée à La Réunion en 1972, Claire Laurent suit sa scolarité à l’école primaire de la SIDR du Tampon, puis au lycée Roland Garros. À partir de 1979, alors que ses parents partent pour la Polynésie française, elle poursuit ses études dans l’hexagone en classe préparatoire d’hypokhâgne et khâgne au lycée Pasteur à Paris, puis à l’Université de Paris X, où elle obtient une maîtrise de littérature américaine. Elle est ensuite reçue au concours de l’agrégation d’anglais.
Elle revient alors à La Réunion, enseigne à Saint-Louis, puis à l’IUFM du Tampon et au lycée des Avirons où, en 2020, elle est toujours en poste. Domiciliée à L’Étang-Salé-les-Hauts depuis 1996, après avoir vécu au Tampon et à Saint-Pierre, elle est divorcée et mère d’un enfant franco-colombien.
Elle est l’auteure de trois romans : Plus haut que le ciel (Ed. La Bruyère, Paris, 2005), Les brisants de Savannah (Mon Petit Éditeur, Paris, 2010) et L’allée des Cèdres (Mon Petit Éditeur, Paris, 2017). Un quatrième roman est en cours d’écriture.
En 2017, elle fait partie des lauréats sélectionnés au concours de la Revue de la Rue Saint-Ambroise à Paris et sa nouvelle Ploc ! est publiée dans le numéro 40.

L’allée des cèdres (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Sa vie allait voler en éclats. La tienne et la mienne aussi. D’un même mouvement irrésistible qui balaierait l’ordre apparent des choses. Dix ans te séparaient de Charlotte. Vingt ans te sépareraient de moi. Mais aucun de nous deux n’y pensait. Ou aucun de nous trois. Décembre. Été austral. Tanambô. L’épicentre de mon enfance. Plus rien ne pourra nous séparer désormais. L’Allée des Cèdres. Par-delà l’océan. Qu’y avait-il au bout de ce chemin caillouteux ? Qu’y avait-il après ? Quand finissait la poussière, quand finissait la mer, qu’y avait-il de l’autre côté ?

Prix et distinctions
2018 1er prix au premier concours de la correspondance de Zinfos974 organisé par Gilette Aho
2017 Lauréate au Concours de la Revue de la Rue Saint-Ambroise pour la nouvelle Ploc !

Manifestations

L’allée des cèdres

Claire LAURENT. Mon petit éditeur – Publibook. Roman. 2017. 9782342153255

En savoir plus
Mon Petit Éditeur

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Sa vie allait voler en éclats. La tienne et la mienne aussi. D’un même mouvement irrésistible qui balaierait l’ordre apparent des choses. Dix ans te séparaient de Charlotte. Vingt ans te sépareraient de moi. Mais aucun de nous deux n’y pensait. Ou aucun de nous trois. Décembre. Été austral. Tanambô. L’épicentre de mon enfance. Plus rien ne pourra nous séparer désormais. L’Allée des Cèdres. Par-delà l’océan. Qu’y avait-il au bout de ce chemin caillouteux ? Qu’y avait-il après ? Quand finissait la poussière, quand finissait la mer, qu’y avait-il de l’autre côté ?

Les brisants de Savannah

Claire LAURENT. Mon petit éditeur. Roman. 2010. 9782748354225

En savoir plus
Mon Petit Éditeur

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
« Qui l’aurait cru ? Qui aurait cru qu’un jour je serais assise là, à at-tendre que je me pardonne ? Mon esprit faible fait marche arrière. Tous les jours un peu plus. La Diligence… Et puis, la maison. Le trajet en voiture à ressasser cette folie. Les Brisants de Savannah. Sa fureur démesurée. Mon désarroi. Je recule. Je revois. Je refais. Comment ai-je osé ? On m’interroge. Le portillon resté entrouvert battant immuablement dans la brise. Attisant le feu qui nous animait. Mon impuissance à me justifier, son regard empli d’une haine soudaine, incompréhensible et brutale. Le sens de tout cela m’échappe imperceptiblement. Me semble tantôt dérisoire, tantôt presque comique. Un coup de pied dans le rocking-chair qui dégringole avec fracas de la véranda sur les rochers. La peur qui m’avait envahie. Il avait perdu le contrôle. Comme pris au piège. J’étais paniquée. Parfois, je redéfais. »

Plus haut que le ciel

Claire LAURENT-WEIGEL. La Bruyère. Roman. 2005. 9782750001438

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
De retour à Savannah, l’île de son enfance, Julie Lassay reprend contact avec Madame De L’Estran, un professeur d’anglais avec qui elle a entretenu pendant plus de vingt ans une relation épistolaire intermittente sans jamais réussir à rompre le lien qui l’attachait à ce qui a fini par se transformer en souvenir.
Réalisant brusquement que l’attachement très fort qu’elle éprouve est réciproque et l’a toujours été, Julie, alors mariée et mère de famille, prend soudain conscience que, par excès de prudence, elle est passée à côté de sa vie, et, dans son désarroi, en vient à commettre l’irréparable.
Sur fond de bougainvilliers que berce la brise de l’océan, de pluies tropicales qui traversent l’année scolaire, Plus haut que le ciel retrace, dans un style poétique, l’histoire d’une relation impossible entre une élève et son professeur, relation où l’ambiguïté des sentiments est le reflet d’une sensibilité extrême.
Toute liberté d’interprétation est laissée au lecteur.