Expédite LAOPE-CERNEAUX

Auteure et conteuse

 expedite.cerneaux.EC@gmail.com

Née en 1955, Réunionnaise de naissance, de cœur et de conviction, Expédite Laope-Cerneaux vit à Saint-Denis. Chargée de mission illettrisme au conseil régional de La Réunion, elle créée et pilote plusieurs dispositifs de formation pour les publics en difficulté de lecture dont « Les ateliers de compétences-clé en situation professionnelle » et « Les Cases à lire ». Retraitée depuis janvier 2018, elle se consacre désormais à l’écriture et aux activités culturelles.
Depuis 2002, elle est animatrice bénévole d’une chronique radiophonique régulière sur le livre « indiano-océanique », animation également réalisée en « live » avec projection pour les bibliothèques-médiathèques ou les salons du livre.
Elle est conteuse d’histoires de sa création et de contes créoles, en majorité légués par son père Maxime Laope, le plus célèbre chanteur créole de l’île.
Elle est membre de l’Office de la langue créole de La Réunion et de l’Association Famille Maxime Laope. Avec la première, elle fait partie du groupe de travail « Lakorgrafi » conduit par le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE) ; avec la seconde, elle réalise surtout des conférences grand public sur des sujets en rapport avec l’Histoire de La Réunion. Depuis 2018, elle collabore également au web-journal « 7lames la mer ».

Le grand saut(4ème de couverture)
Plus des 150 000 Réunionnais vivent aujourd’hui en France hexagonale. La majorité de ces personnes – ou leurs parents – y sont venus entre 1965 et 1990 par le biais du Bureau des migrations des migrations des départements d’outre-mer (BUMIDOM) d’abord, ensuite par l’Agence nationale pour l’insertion et la promotion des travailleurs d’outre-mer (ANT) qui lui a succédé. Ils n’étaient pas des migrants au sens strict puisque tous Français, à part entière disait-on, ou entièrement à part comme ils l’ont constaté.
Sans être un documentaire historique ou sociologique sur la question, cet ouvrage porte sur le départ massif des Réunionnais dans la période concernée, par des voies différentes, et surtout sur la rencontre entre les ressortissants de La Réunion et les Français de l’Hexagone, la découverte réciproque de « l’autre ».
Il n’a d’autre ambition que de porter un regard un peu moqueur – autorisé par 50 ans de recul – sur une période que beaucoup ont vécu dans les deux hémisphères.

Nouvelles de La Réunion et de l’océan Indien (extrait de la nouvelle La quête)
Octobre 1799.
Adonis, jeune cuisinier malgache, esclave de M. Levillans-Desrabines propriétaire de la région de Sainte-Rose à l’île de La Réunion, dénonce à son maître un projet de complot fomenté par les esclaves. À cause de cette trahison, le complot échoue, les coupables subissent un horrible châtiment. Adonis a trahi les siens.
Pourquoi l’a-t-il fait ?
Qu’espérait-il ?
Qu’est-il devenu par la suite ?

Publications
Contes
Zistoir Kazimir, in Akoz, n° 30, décembre 2007
Ousa bann kréol i sorte, in Kivi, n° 3, septembre 2009
Traduction
Lévanzil dapré Mark an Kréol réyoné, Ed. Bible Society of Mauritius, 2017

Manifestations
2018 Kabarlire la kréolité (Le Port)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre
2016 Kabarliv la kréolité (Le Port)
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre
2014 Kabarliv la kréolité (Le Port)