Anne NABAHA

Anne NABAHA

Anne NABAHA
Auteure

 nabaha.anne@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Issue d’une famille réunionnaise où l’instruction a été de tous temps absente, les grandes portes du savoir sont restées hermétiquement closes sur le passage de l’auteur. Comme option, Anne Nabaha décortique l’être humain. Elle étudie cette créature, en profondeur. La face cachée d’une personnalité se dévoile. La psychologie l’aide à voir au-delà de la réalité. Cela l’aide à cerner les personnages de ses romans. Elle l’exprime à travers des mots simples, des mots crus, des mots pour des maux. Elle a déjà deux romans à son actif. Le premier, « La Mata-Hari des îles » est publié en 2019. Il est en partie autobiographique. En 2021, l’auteur fait paraître son second roman L’ombre de la liberté. Il est écrit à partir des confidences qu’elle a recueilli.

L’ombre de la liberté (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Une fille se fait violer dès ses quatorze ans par son père dans la maison familiale, presque sous le nez de la mère. Le cauchemar n’en finit pas. Le père pourrait s’attaquer à sa jeune soeur. Chantage. Elle pense protéger sa famille. La mort du père est vécue comme une libération. Un nouvel espoir. La vie reprend son cours. La fille est maintenant jeune femme. Elle fait de grandes études, s’épanouit dans son métier, noue une relation avec un homme. Elle accepte à contre-coeur le mariage. Quelques années de vie commune suffisent pour que son homme se transforme. Le mari remplace le père. De nouveau, elle se fait violer. Elle est battue. Personne ne le sait. Elle protège l’image du parfait mari, un bel homme bien sous tous rapports. Elle finit séquestrée, bientôt assassinée. Elle arrive à s’enfuir. Elle doit subir le regard des autres, jusqu’au procès. Ayant perdu le goût de vivre, elle vit en recluse dans son petit appartement, son sanctuaire. Elle soigne ses traumatismes à l’abri des regards. Elle accepte enfin d’avoir des amants. Elle refuse d’entendre parler d’amour. Elle règle ses comptes avec les hommes, le père, le mari, l’amant.

Manifestations

Consultez les dédicaces

31/12/2021