Ravnal mon fanal

Danièle MOUSSA. Union de défense de l’identité réunionnaise (Udir). Poésie. 2009. 9782878630602

En savoir plus
Union de défense de l’identité réunionnaise (Udir)

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Le ravnal reçoit l’eau du ciel et la redonne à l’être visible et invisible qui passe sous l’éventail de ses feuilles ; il redonne un peu de ciel à celui qui meurt de soif, qui meurt de vivre, qui meurt d’aimer, et pourtant ne cesse de rêver d’éternité, et encore. Le fanal offre sa lumière à ceux qui se sont égarés dans la nuit, dans la vie comme devant la mort, en quête de je ne sais quoi de perdu, de perdu et de retrouvé en même temps, mais quoi ? Quel visage de l’autre ? Quel sourire ? Quel espoir ? Quel amour ? Quel amour à l’instant même où la mort surgit, inéluctable. La mort qui s’impose, surprend, arrache des larmes au ravnal tandis que du haut du ciel le fanal jette sa lumière dans le chemin. L’un s’en va, l’autre reste. Battement d’un cœur agité, affolé, apaisé enfin, lorsqu’on découvre la goutte de lumière qui brille dans l’eau venue du ciel. C’est alors que le fanal sèche les larmes du ravnal et que l’on comprend que si la mort gagne parfois des combats, la vie triomphe toujours.
Jean-François Samlong