Jean-Jacques MARTIAL

Auteur

 martial.jean-jacques@orange.fr
 Consultez les dédicaces

Jean-Jacques Martial est l’un des enfants qui a été déplacé de La Réunion à la métropole.
Fils d’Antoine Martial et d’Agnès Dévanée, il a été suivi par les services sociaux dès 1965, puis placé dans un foyer avant d’être envoyé dans la Creuse en septembre 1966.
Après un passage au foyer de Guéret, il est confié aux Dubreuil, un couple d’agriculteurs demeurant à la Chapelle-Taillefert (Creuse). En février 1970, Jean-Jacques Martial est envoyé dans une autre famille d’accueil, chez Roland et Nicole Barbey, à Saint-Vaast-la Hougue (Manche).
Après des démarches engagées dès 1972, un jugement du tribunal de grande instance de Cherbourg consacre finalement l’adoption le 2 juin 1975, et avec celle-ci l’abandon du nom de naissance pour celui de Barbey.
En 1985, devenu cuisinier dans un collège à Coursan (Aude), il épouse Madeleine Lamache.
En février 2001, dans une série de lettres envoyées à des ministres et au procureur de la République de Cherbourg, Jean-Jacques Martial fait part de ses interrogations sur son histoire familiale, celle des autres enfants réunionnais envoyés dans la Creuse, et demande à reprendre le nom de Martial. Par décret officiel du 1er juillet 2002, il obtient gain de cause.
C’est dans la même période qu’il lance une procédure contre l’État français pour enlèvement et déportation, faisant de son histoire personnelle une occasion de faire la lumière sur les relations et les migrations entre La Réunion et la métropole à travers l’affaire des « enfants de la Creuse ».
En 2014, l’Assemblée nationale a adopté la résolution proposée par Ericka Bareigts, députée socialiste de La Réunion, qui reconnaît que l’État français a manqué à sa responsabilité morale auprès de ces pupilles et que tout doit être mis en œuvre pour permettre aux ex-pupilles de reconstituer leur histoire personnelle.
Jean-Jacques Martial, qui est revenu vivre à La Réunion, a publié en 2003 « Une enfance volée », ouvrage réédité en 2014.

Source : https://francearchives.fr/findingaid/a52fd8ae08f7574dd406b150ea8c679300ecd9ce

Une enfance volée (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Au début des années soixante, l’état a déplacé avec méthode des centaines d’enfants réunionnais pour repeupler les campagnes françaises.
Cette affaire, ce scandale qui a duré vingt ans, est connu sous le nom des « Enfants de la Creuse ».
Jean-Jacques Martial fut l’un de ces enfants.
Il a 6 ans quand on l’arrache à son île. Il est d’abord placé à Guéret, puis confié à une famille de Saint Vaast la Hougue, dans laquelle il fut abusé par son père adoptif.
C’est cette enfance qu’il nous raconte ici. Un témoignage sobre et bouleversant.
La publication de ce récit en 2003 eut un très large écho. Depuis l’auteur, avec d’autres, n’a cessé de dénoncer le scandale de ces déplacements forcés. Ce combat opiniâtre fut couronné par le vote d’une résolution mémorielle à l’Assemblée Nationale en février 2014 reconnaissant la responsabilité de l’état.
Cette reconnaissance, cette victoire, valait bien d’être racontées dans un nouveau chapitre, plus joyeux cette fois, de cette enfance à jamais volée.

Manifestations
2022 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

08/05/2022

Une enfance volée

Jean-Jacques MARTIAL. Le Livre de Poche. Témoignage. 2021. 9782253101413

En savoir plus
Le Livre de Poche
Jean-Jacques MARTIAL

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Au début des années soixante, l’état a déplacé avec méthode des centaines d’enfants réunionnais pour repeupler les campagnes françaises.
Cette affaire, ce scandale qui a duré vingt ans, est connu sous le nom des « Enfants de la Creuse ».
Jean-Jacques Martial fut l’un de ces enfants.
Il a 6 ans quand on l’arrache à son île. Il est d’abord placé à Guéret, puis confié à une famille de Saint Vaast la Hougue, dans laquelle il fut abusé par son père adoptif.
C’est cette enfance qu’il nous raconte ici. Un témoignage sobre et bouleversant.
La publication de ce récit en 2003 eut un très large écho. Depuis l’auteur, avec d’autres, n’a cessé de dénoncer le scandale de ces déplacements forcés. Ce combat opiniâtre fut couronné par le vote d’une résolution mémorielle à l’Assemblée Nationale en février 2014 reconnaissant la responsabilité de l’état.
Cette reconnaissance, cette victoire, valait bien d’être racontées dans un nouveau chapitre, plus joyeux cette fois, de cette enfance à jamais volée.

1èreséditions
Une enfance volée. Jean-Jacques MARTIAL. Les quatre chemins. Biographie. 2003 – 2014. 9782847842104

Une enfance volée
Une enfance volée. Jean-Jacques MARTIAL – Pascale FREY. Les Quatre Chemins – Témoignages et documents. Témoignange. 2014. 9782847842104

En savoir plus
Les quatre chemins
Jean-Jacques MARTIAL

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard