APPOLLO

APPOLLO

APPOLLO
Scénariste de BD

 appollo-@wanadoo.fr
 Consultez les dédicaces

De son vrai nom Olivier Appollodorus, Appollo est né en 1969 en Tunisie. Il grandit en Afrique du Nord et à La Réunion, où, lycéen, il fonde avec des amis (comme Téhem, Li-An et Serge Huo-Chao-Si) un journal de bande dessinée : Le Cri du Margouillat dont il est le rédacteur en chef actuellement.
Il fait ses études à Paris et, avec le dessinateur Mad, commence une carrière de scénariste pour les éditions Vents d’ouest. Ils réalisent ainsi la série en trois tomes : Une aventure de Louis Ferdinand Quincampoix entre 1991 et 1992.
Après la mort de Mad, Appollo rentre à La Réunion, où il devient professeur de lettres, puis il part au Nigéria effectuer son service national comme coopérant. À son retour sur l’île, il poursuit son activité de scénariste et publie, avec Serge Huo-Chao-Si, La grippe coloniale (Vents d’ouest, 2003). L’album obtient le prix de la critique au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2004.
Dès lors, Appollo multiplie les collaborations : avec Li-An, Manu Brughera, Lewis Trondheim ou encore Brüno. Il participe aussi à l’aventure du journal pour enfants Capsule cosmique, et s’occupe du festival Cyclone BD, qui a lieu tous les deux ans à Saint-Denis. Il est publié par Capsule Cosmique, Pilote, Bitterkomix, Le Cri du Margouillat, Circus
En 2007 paraissent Île Bourbon 1730 (Delcourt, 2007), avec Trondheim, et Biotope (Dargaud, collection Poisson Pilote, 2007), avec Brüno.
Toujours avec Brüno, il signe la série Commando colonial (Dargaud – Poisson Pilote, 3 albums entre 2008 et 2010 et 1 intégrale en 2015).
Il publie également, avec le dessinateur Stéphane Oiry, Pauline (et les loups-garous) (Futuropolis, 2008) et Une vie sans Barjot (Futuropolis, 2011).
En 2012, Appollo est lauréat du Prix Jacques Lob, qui récompense un scénariste pour l’ensemble de son oeuvre.
En 2013, il signe le scénario d’un péplum barbare qui se situe dans sa ville natale, Les voleurs de Carthage (Dargaud ; dessin d’Hervé Tanquerelle). Le tome 2 paraît en 2014.
En 2018, il signe avec un autre réunionnais, Tehem, Chroniques du léopard (Dargaud).
En 2020, il réalise avec Téhem Aux archives ! Journal dessiné d’une résidence – Trois siècles d’histoire de La Réunion en douze épisodes (Centre du Monde).
En 2021, il signe avec Gaultier La désolation (Dargaud).

La désolation (4ème de couverture du dernier album)
Evariste a quitté La Réunion pour fuir le conformisme de sa vie avec Amandine. Il embarque sur le Marion Dufresne pour accompagner une mission scientifique dans les Terres australes et antarctiques françaises. La traversée, l’arrivée à Port-aux-Français, tout avait bien commencé ; jusqu’à une expédition où le groupe est violemment attaqué.
Perdu au milieu de l’immensité d’un paysage glacé de cette île de la Désolation, prisonnier d’une troupe de personnages hagards et brutaux, il va vivre son expérience physique et intérieure la plus extrême…

Prix et distinctions
2012 Prix Jacques Lob pour l’ensemble de son oeuvre de scénariste
2012 Meilleur album en langue étrangère au Festival international de la BD d’Alger pour La grippe coloniale – Tome 2 – Cyclone la Peste
2005 Prix de La Nouvelle République aux Rendez-vous de l’histoire de Blois pour Fantômes blancs – Tome 1 – Maison Rouge
2004 Prix de la critique BD 2003 du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour La grippe coloniale – Tome 1 – Le retour d’Ulysse

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

23/08/2018