L’Empreinte française

Jean-François SAMLONG. Union pour la défense de l’identité réunionnaise (UDIR). Roman. 2022. 9782878630923

En savoir plus
Union de défense de l’identité réunionnaise (Udir)
Jean-François SAMLONG

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Dans son roman à caractère autobiographique, l’auteur a éprouvé le besoin de revenir aux sources de son adolescence, de la raconter telle qu’il l’avait vécue. Descendant d’un grand-père chinois, l’auteur est un enfant métis élevé par sa grand-mère, une sang-mêlé qui lui a transmis l’amour de le culture réunionnaise, tandis que l’école lui transmettait l’amour de la culture française. Cette double appartenance culturelle est au coeur de ce roman. Au coeur d’une île de l’océan Indien où l’expérience du métissage, de la machine à métisser, est quotidienne et a valeur d’identité, cimentée autant par l’empreinte historique française que par l’usage revendiqué du créole.
Un roman très réussi qui, par son style éblouissant et évocateur, est à mettre entre toutes les mains.

1ère édition
L’Empreinte française. Jean-François SAMLONG. Le Serpent à Plumes – Fiction. Roman. 2005. 9782268053318
L'Empreinte française

4ème de couverture
Sous le prétexte du roman, l’auteur a éprouvé le besoin de revenir aux sources de son adolescence, de la raconter telle qu’il l’avait vécue. Descendant d’un grand-père chinois, Jean-François Samlong est un enfant métis élevé par sa grand-mère, une sang-mêlé qui lui a transmis l’amour de la culture réunionnaise, tandis que l’école lui transmettait l’amour de la culture française. Cette double appartenance culturelle est au cour de ce roman. Au cour d’une île de l’océan Indien où l’expérience du métissage, de la machine à métisser, est quotidienne et a valeur d’identité, cimentée autant par l’empreinte historique française que par l’usage revendiqué du créole. Ce roman d’initiation, qui fait la part belle à la découverte de l’amour et aux jeux de l’érotisme, raconte aussi le quotidien du petit peuple de La Réunion. Relations avec les esprits, croyances populaires, rites immuables des lavandières transmis par l’infatigable grand-mère qui avait sa roche à laver (et à rêver) au bord de la rivière. L’écrivain se souvient aussi avec nostalgie de son grand-père auquel il s’est opposé au moment de la guerre du Vietnam, chacun défendant son camp. Ce qu’il regrette évidemment aujourd’hui. La jeunesse de Jean-François Samlong fut bercée par de douces et fortes présences féminines qui lui donnèrent le goût de continuer à vivre et d’entreprendre, et son rapport aux femmes a toujours été placé sous le désir de signer une trêve, de rétablir la paix, enfin. Un roman très réussi qui, par son style éblouissant et évocateur, est à mettre entre toutes les mains.

La chasse au dodo

APPOLLO (Scénario) – Emmanuel BRUGHERA (Dessins). Éditions Orphie. BD. 2005. 9782877633020

En savoir plus
Éditions Orphie
APPOLLO

Acheter
Librairie Autrement

4ème de couverture
Maître Grosbaril, le célèbre cuisinier, s’est mis en tête de capturer le dernier dodo de l’île Bourbon pour le faire déguster au roi de France. Aidé de deux pirates pas très malins, il s’est mis en chasse, mais, heureusement, la petite Marine va protéger son copain Aldo, le dernier dodo.

Le voile de la mariée ou les larmes de l’îlet bananier

Dominique DAMBREVILLE (Texte) – Alain BALTZ (Illustrations). Azalées Éditions. Album jeunesse. 2005 – réédition 2008. 9782915923078

En savoir plus
Alain BALTZ
Dominique DAMBREVILLE

4ème de couverture
Véritable petit poème en prose, Le voile de la mariée ou les larmes de l’îlet bananier raconte avec délicatesse la noblesse des sentiments d’un jeune créole, dont la sensibilité n’a de place que pour un seul amour. Doublé d’aquarelles très colorées, les textes restituent l’univers agréable et idyllique de ce petit coin de verdure niché au coeur du cirque de Salazie qu’est l’îlet bananier. Activités quotidiennes, pratiques culinaires, produits de la terre ou rituels sociaux y sont constamment valorisés. Les lettrines sont mariées aux fleurs et aux fruits pays et les lianes s’enroulent autour des illustrations. La légende oubliée revit pour notre plus grand plaisir.