Grands domaines

Collectif – Daniel VAXELAIRE (Assistance éditoriale). Région Réunion. Patrimoine. 1997

4ème de couverture
Les grands domaines sont nés des concessions, ces immenses parts de gâteaux taillées jadis entre deux rives. Grande surface, grande culture, grande maison, telle est la réalité. Et grande apparence : la maison d’habitation se doit d’être vaste, entourée d’un parc, introduite par une allée, complétée, à l’arrière, de dépendances, hangars, ateliers, parfois vestiges d’une usine ou d’un camp de travailleurs.
Un grand domaine, c’est un petit monde, où on vivait autrement qu’en ville : aux champs coulait la sueur, des champs venait la richesse, les dépendances étaient lieu de labeur, et la ligne classique, la noble symétrie de la maison suggérait l’aisance, et aussi une manière de vivre à la fois familiale et raffinée…
Il reste quelques dizaines de grands domaines à La Réunion. C’est peu par rapport à ce qui exista. C’est beaucoup si on pense aux ravages possibles du feu, des cyclones, des termites et des crises économiques. Et à ceux du changement de société, qui veulent qu’on vive à la ville, que la famille ne soit plus aussi nombreuse, que les champs ne soit plus autant que naguère source de prospérité… À la demande de la Région Réunion, Antoine Perrau et Jacques Zahar se sont livrés à un inventaire de ces domaines, prélude à une réflexion sur les aides à apporter pour contribuer à leur sauvegarde et rénovation, mais aussi à leur valorisation dans le cadre d’un « circuit des grands domaines ». Ce livre montre une sélection des plus beaux, du battant des lames au coeur des montagnes. Pas tous, il n’y avait pas assez de pages, mais quelques-uns au style architectural particulièrement évocateur. Asseyons-nous sous leurs varangues et fermons les yeux : laissons monter le rêve…