Résidence d’écriture de Mohammed Aissaoui 2009

Résidence d’écriture de Mohammed Aissaoui 2009


Saint-Denis (La Réunion)
19 avril > 3 mai 2009

L’association La Réunion des Livres accueille la résidence d’écriture de Mohammed Aissaoui du 19 avril au 3 mai 2009 

Mohammed Aissaoui, auteur et journaliste au Figaro littéraire, prépare un récit romancé sur « l’affaire Furcy ». L’esclave Furcy assigna son maître en justice en 1817 pour obtenir sa liberté. Il l’obtient après 27 ans de procédures dans lesquelles ont été impliqués directement ou indirectement Joseph Desbassayns de Richemont ou Joseph Sarda-Garriga.

Il publie L’affaire de l’esclave Furcy aux éditions Gallimard en 2010. Il obtient le Prix Renaudot essai, le Prix RFO et le Prix du roman historique 2010. Succès de librairie, il paraît en poche en 2011.

A l’occasion de cette résidence, Mohammed Assaoui vient compléter ses recherches effectuées à partir des ouvrages historiques sur la période et des archives conservées à la Bibliothèque nationale de France et à Aix-en-Provence. Il souhaite ainsi consulter les documents des Archives départementales de La Réunion et découvrir les différents lieux relatifs à cette affaire : le tribunal d’instance et la cour d’appel de Saint-Denis, le musée historique de Villèle ou encore l’Ilet Furcy à Cilaos. Ces différents éléments lui permettent de terminer son travail d’écriture avant de présenter son manuscrit à des maisons d’édition.

Pendant son séjour, il anime également plusieurs interventions autour de la critique littéraire et des moyens de dynamiser la vie littéraire. Une première rencontre ouverte à tous les acteurs du livre à La Réunion est proposée à la Maison de la Communication de Saint-Denis le jeudi 23 avril 2009 pour la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. L’Université de La Réunion organise 2 conférences grand public le mercredi 29 avril 2009 sur le campus du Moufia et le jeudi 30 avril 2009 sur le campus du Tampon. Il participe également au jury de sélection du prix Indiana organisé par le Conseil général de La Réunion.

Programme

Rencontre avec les acteurs du livre à La Réunion
Comment fonctionne la critique littéraire : l’exemple d’une rédaction, « Le Figaro Littéraire » ? Fonctionnement interne d’un service, choix des livres et des sujets, le règne de la subjectivité, les relations journalistes/maisons d’édition.
L’édition réunionnaise et Saint-Germain-des-Prés : comment créer des passerelles ? Pourquoi les auteurs réunionnais sont-ils si peu représentés au sein des « grandes » maisons d’édition parisiennes ? Quelles sont les possibilités de créer des liens ?
Jeudi 23 avril 2009 à 17h30, dans le cadre de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, à la Maison de la Communication François Mitterrand.
Cette intervention est suivie d’un échange avec les auteurs et éditeurs présents.

Conférences proposées par l’Université de La Réunion
Comment dynamiser la vie et la création littéraire locale et s’ouvrir aux autres ? Le fonctionnement de l’édition nationale, le rôle des salons du livre, l’impact des prix littéraires, la presse et la critique littéraire.
Mercredi 29 avril 2009 à 17h30 à l’Université de La Réunion, Campus du Moufia, Faculté de Lettres, amphi 5 L
Jeudi 30 avril 2009 à 18h15 à l’Université de La Réunion, Campus du Tampon, amphi 120

Biographie

Né en 1964 en Algérie, Mohamed Aissaoui est titulaire d’une maîtrise en sciences politiques (Université de Nanterre, juin 1987), et d’une maîtrise administration économique et sociale (Nanterre, septembre 1987). Il a aussi été élève de l’Institut français de presse (Paris, 1989).
Journaliste au Figaro depuis janvier 2001, spécialisé en littérature française et francophone au sein du supplément Le Figaro littéraire, Mohammed Aissaoui écrit également des enquêtes sur le monde des lettres (suivi des prix littéraires, dossiers sur l’édition, sur les premiers romans, interviews d’éditeurs et portraits d’écrivains, décryptage de phénomènes éditoriaux). Il était auparavant chef de rubrique au service « Economie » où il s’occupait d’économie de la culture.
Il tient une chronique littéraire sur Direct8 dans l’émission Tous les goûts sont dans la culture. Membre du jury du Prix littéraire Georges-Brassens, il appartient également au jury de la Villa Marguerite Yourcenar, une résidence qui accueille une vingtaine d’écrivains par an dans le nord de la France.
Auteur d’une anthologie sur les écrivains et la ville d’Alger : Le goût d’Alger (Mercure de France, 2006), il travaille à la mise en valeur, sous forme romanesque, des archives concernant L’affaire de l’esclave Furcy. Ces documents relatent le plus long procès jamais intenté par un esclave à son « maître » – il a duré de 1817 à 1843, dont la majeure partie du temps à La Réunion. Il voudrait rendre vivants ces lettres manuscrites, ces comptes rendus de procès, ces plaidoiries, qui illustraient une période cruciale de notre histoire. Et, à travers la figure de Furcy, tenter de comprendre comment un homme a voulu s’affranchir malgré le contexte historique, les pressions et les contraintes. Bien que le dossier soit assez volumineux, bien qu’il y ait eu des années de procédures, on ne sait presque rien de Furcy, il cherche donc à retrouver sa trace.

A l’initiative de la direction régionale des affaires culturelles de La Réunion (DRAC), cette résidence d’écriture est coordonnée par La Réunion des Livres. La ville de Saint-Denis accueille Mohammed Assaoui à la Maison du Monde, lieu de résidence d’artiste, et l’invite à rencontrer les acteurs du livre à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Le département de La Réunion lui facilite l’accès aux Archives départementales de La Réunion et organise la rencontre avec des historiens et des membres du Cercle généalogique de Bourbon.

Résidence d’écriture  de Mohammed Aissaoui 2009    Résidence d’écriture  de Mohammed Aissaoui 2009    Résidence d’écriture  de Mohammed Aissaoui 2009