Carl DE SOUZA

Romancier

 carlodes94@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Carl de Souza est né à Rose-Hill (île Maurice). Après une jeunesse marquée par le déchirement entre les sciences et les lettres (en raison du système éducatif), entre le français et l’anglais (l’anglais étant la langue officielle du pays et de l’éducation), ses études universitaires le mènent à un diplôme en biologie de l’université de Londres. Il enseigne au collège du Saint-Esprit jusqu’en 1995, devient ensuite chef d’établissement du St. Mary’s College, avant de prendre la responsabilité du département arts et culture d’une entreprise.
Parallèlement à ses nombreux engagements et activités, il construit une œuvre romanesque, qui compte parmi les meilleures de la littérature francophone de l’océan Indien, initiée (entre autres) par Le sang de l’Anglais (Hatier, 1993) et La maison qui marchait vers le large (Le Serpent à Plumes, 1996).
Il vit depuis quelques années au mont Piton, au nord de l’île Maurice, la terre de ses ancêtres et le cadre de son dernier roman, L’année des cyclones.

L’année des cyclones (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Cette année-là, la maison des Rozell a résisté au passage dévastateur des cyclones, mais ses occupants ne s’en sont pas remis. Kathleen a quitté le domaine du Piton, abandonné son mari Hans à sa vie solitaire, et emmené leur fille Noémie loin de ce lieu maudit.
Hans, Noémie, Kathleen, chacun à leur manière, reviennent sur l’histoire familiale. La maison coloniale au milieu des champs de canne, un cadet rêveur, une fille au caractère trempé, un aîné brillant, un piano dans le salon, une exploitation sucrière promise à une belle prospérité avec l’arrivée de William Wright, un ingénieur à l’esprit original et séduisant…
Jusqu’au jour où William Wright est découvert à demi-mort dans son pavillon.
L’Année des cyclones est une saisissante saga familiale qui se déroule à l’île Maurice au siècle dernier : trois générations de Rozell y sont emportées par le souffle de l’Histoire, les passions et les sacrifices.

Autres publications
Tamarin, prends la vague – Maurice – Le tour de l’île en quatre-vingts lieux. Carl DE SOUZA. Immedia. 1994.
La Comète de Halley. Carl DE SOUZA. 1980. Prix Renaud 1986 (Maurice)

Théâtre
La maison qui marchait vers le large mis en scène par Vincent Colin d’après le roman de Carl DE SOUZA au Théâtre de la Tempête (Paris) en mars-avril 2001

Prix et distinctions
2019 Prix littéraire Athena de la ville de Saint-Pierre (La Réunion)
2018 Sélection Grand Prix du Roman Métis (Saint-Denis de La Réunion)
2018 Sélection Prix du Roman Métis des Lecteurs (Saint-Denis de La Réunion)
2018 Sélection du Prix du Roman Métis (Saint-Denis de La Réunion)
2012 Prix du livre insulaire – Catégorie fiction (Ouessant – Finistère) pour En chute libre
1999 Chevalier de l’ordre des palmes académiques (France)
1997 Chevalier de l’ordre des arts et des lettres (France)
1996 Prix des Mascareignes pour La maison qui marchait vers le large
1993 Prix de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT) pour Le sang de l’Anglais
1986 Prix Pierre Renaud (Maurice) pour La Comète de Halley

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces