Esclavagisme et engagisme à La Réunion et à Maurice

Hai Quang HO. Éditions Poisson Rouge.oi. Histoire. 2016. 9791090588066

En savoir plus
Éditions Poisson Rouge.oi

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème>:sup> de couverture
M. Ho Hai Quang est économiste et il traite son sujet à la lumière de l’économie politique.
À La Réunion, puis à Maurice, le développement de l’économie de plantation nécessita à partir du 18ème siècle l’extension massive de l’esclavage. Le Code Noir y fut promulgué en 1723 pour organiser le système esclavagiste et régir de manière complète les relations entre maîtres et esclaves.
En 1810, les Anglais prirent le contrôle des deux îles qui, jusque-là, étaient françaises. Puis le traité de Paris de 1814 rattacha officiellement Maurice à l’Empire britannique et restitua La Réunion à la France. Les autorités britanniques abolirent l’esclavage en 1835 et la France fit de même en 1848. Manquant cruellement de bras, les planteurs des deux îles firent venir des engagés, principalement d’Inde et d’Afrique, pour remplacer les esclaves.
Les Britanniques et les Français organisèrent différemment ce nouveau régime de travail. C’est l’une des raisons pour lesquelles Maurice et La Réunion présentent aujourd’hui des caractéristiques démographiques et sociales si différentes.
Cet ouvrage a bénéficié d’une aide à la publication du dispositif d’aides aux entreprises culturelles de la Région Réunion.

38 chefs d’entreprises témoignent – Île de La Réunion 1960-2000 – Destins de familles, interculturalité & économie

Hai Quang HO. Éditions Poisson Rouge.oi. Histoire. 2012 (2001). 9791090588004

En savoir plus
Éditions Poisson Rouge.oi

Acheter
Librairie Gerard

4ème de couverture
HO Hai Quang est un économiste qui cherche à comprendre les faits dans le détail. Enseignant et chercheur à l’Université de La Réunion il a voulu décrire le nouveau système économique et social qui s’est installé dans l’île depuis les années 60. Pour cela il s’est longuement entretenu avec les principaux chefs d’entreprises qui ont été les acteurs de cette mutation.
Chacun des 38 chefs d’entreprises interrogés raconte toute une saga familiale, explique dans quelle situation il s’est trouvé, pourquoi il a pris telle initiative ou telle décision et comment elle s’est révélée bénéfique ou néfaste.
Malgré le brassage des populations qui a donné naissance à une société très métissée, la création et la direction des entreprises importantes reste l’apanage de certains groupes. A côté des blancs qui détenaient autrefois les plantations sucrières et l’import- export, les descendants des petits commerçants d’origine chinoise ou indo-musulmane se sont fait une place.
Publié il y a dix ans, cet ouvrage a été rapidement épuisé. Pour cette nouvelle édition l’auteur a développé ses conclusions sur les rapports entre économie et groupes ethniques, il a aussi enrichi le cadrage historique qui achève l’ouvrage.
(Nouvelle édition revue par l’auteur.)

1ère édition
38 chefs d’entreprises témoignent – Destins de familles, interculturalité & économie. Hai Quang HO. Azalées éditions. Témoignages. 2001. 9782913158566