Le créole de la réussite

Daniel LAURET. Éditions du Tramail – Recherches universitaires réunionnaises. 1991. Essai. 9782908344073

Présentation de l’auteur
Ce travail reprend la thèse Créole et école : problèmes et perspectives soutenue en février 1985 à Aix-en-Provence. Il questionne la part du linguistique dans l’échec scolaire à la Réunion dans le but de proposer des pistes de remédiation pédagogique. 1° partie.) Analyse du statut des langues à l’école. « La guerre des langues » est resituée dans la globalité d’un contexte réunionnais « ambigu » et « paradoxal » ; 2°) Recensement des représentations les plus répandues à l’égard du créole. Une synthèse des travaux sur l’importance de la langue maternelle et les bénéfices d’une éducation bilingue vient montrer la fragilité des arguments contre une prise en compte de la langue de l’élève dans l’enseignement. 3°) Une analyse de pratiques pédagogiques observées montre les limites de l’enseignement du français tel qu’il est enseigné. 4°) Sur la base d’un « double droit » à la langue et à la culture (perspective interculturelle), la dernière partie esquisse le cadre d’une éducation bilingue simultanée (vs consécutive) où la reconnaissance et la valorisation du créole – en complémentarité (pédagogie comparative) avec une pédagogie (rénovée) du français, prenant notamment appui sur les principes et démarches de l’enseignement du français langue seconde – permettraient à l’enfant d’accéder à un « bilinguisme additif ».