Sipay – Revue seychelloise de poésie – Numéro 5 Exemplaire

Magie Faure-VIDOT (Direction de publication) – Collectif. Sipay – Revue seychelloise de poésie. Revue littéraire. 2010. ISSN 16597168

En savoir plus
Sipay – Revue seychelloise de poésie
Stéphane HOARAU

Éditorial
« Aucun homme n’est une île, complet en soi-même, chaque humain est une partie du continent, une partie du tout. »
John Donne (1572-1631), Devotions
Une île, c’est un bout de terre entourée d’eau. C’est un bout de terre que l’on aperçoit, au
loin, du bout de la terre. Une île, c’est un monde à part, mais, c’est une part du monde. Une
île, c’est un nombril, c’est une mère. Une île, c’est un trésor, une terre d’accueil, un refuge,
même pour le transfuge. C’est un rêve. C’est un paradis que l’ilien chante volontiers, quand
l’occasion lui en est donnée.
C’est donc sur ce thème qu’une palette de poètes a planché dans ce numéro. Les thèmes
changent, mais Sipay reste fidèle à sa structure.
Ainsi, nous avons choisi d’inviter, cette fois-ci, un jeune poète congolais, Harris Kasongo à
l’avenir prometteur qui se définit lui-même comme un « citoyen du monde » œuvrant pour « la
démocratisation de l’écriture ». Sa plume incisive dénonce les guerres qui déchirent son pays,
tout en invoquant pour une « paix éternelle ».
Puis, ce numéro met en lumière Stéphanie Joubert, une fidèle parmi tant d’autres, qui souligne
l’innocence des enfants à qui l’avenir appartient malgré « lanfer » et le « fernwar » qui se
dressent parfois devant eux.
Parmi les autres écrivains, nous saluons ceux qui nous rejoignent pour la première fois.
Il s’agit d’abord du poète réunionnais André Robèr qui « aime trop ce pays/ Pour l’imaginer
vaincu/ malgré ses enfants ».
Puis, il y a Fred Johnston, un poète irlandais qui nous gratifie d’un beau poème intitulé « les
îles occultées » qu’il voudrait rejoindre, même sur « un radeau » pour retrouver son « enfance
sauvage qui rêve encore dans le sous-bois de [son] cœur ». Il y a ensuite Joël Conte, un
écrivain français aux contacts internationaux très diversifiés dont nous lirons un émouvant
morceau dédié à Haïti. Il y a aussi un autre ilien, Umar Timol, qui nous arrive presque sur la
pointe des pieds avec un court poème (sans titre) comme pour se présenter ! Enfin nous aurons
le plaisir de découvrir Daniel Bergeault, un affamé de Contes.
Avant de terminer, un mot spécial sur Stéphane Hoarau que les artistes seychellois ont récemment
découvert en personne : son poème « est tonnant », à lire avec le cœur !
A toutes et à tous rendez-vous pour le thème n°6 : poésie.
Bonne lecture !
Daouda Traoré

Sommaire
Page 2 : Editorial de Daouda Traoré
Page 3 : Poète Invité : Harris Kasongo
Page 7 : Lumière sur : Stéphanie Joubert
Page 11 : Le Thème du Numéro « L’île » :
Page 11 : Patricia Laranco – Née de La Mer – L’Ile – Mauricienne
Page 13 : Marie Flora BenDavid Nourrice – Orevwar mon zil, me pa en adye – Islands of Pearl
Page 16 : André Robèr – Trop
Page 17 : Vénida Marcel – Zil Merveye
Page 18 : Stéphane Hoarau – Ile
Page 19 : Eugène Elizabeth – L’Ile (Mahé)
Page 20 : Patrick Joquel – L’Ile
Page 21 : Paolo Pezzaglia – Guadeloupe – L’Ile Entrevue
Page 22 : Aline Jean – Mon île – Mon Zil
Page 23 : Fred Johnston – Les Iles Occultées
Page 24 : Joël Conté – Haiti Meurtrie – Guadeloupe
Page 25 : Umar Timol – Je Suis
Page 26 : Andréa Mounac – Sous tes Ailes
Page 27 : Magie Faure-Vidot – Moi – Retour au Bercail
Page 29 : Daniel Bergeault – Boomerang
Page 31 : Claude Colin – Avis de naissance : le Club Maupassant

Sipay – Revue seychelloise de poésie – Numéro 5

Magie Faure-VIDOT (Direction de publication) – Collectif. Sipay – Revue seychelloise de poésie. Revue littéraire. 2010. ISSN 16597168

En savoir plus
Sipay – Revue seychelloise de poésie
Stéphane HOARAU

Éditorial
« Aucun homme n’est une île, complet en soi-même, chaque humain est une partie du continent, une partie du tout. »
John Donne (1572-1631), Devotions
Une île, c’est un bout de terre entourée d’eau. C’est un bout de terre que l’on aperçoit, au
loin, du bout de la terre. Une île, c’est un monde à part, mais, c’est une part du monde. Une
île, c’est un nombril, c’est une mère. Une île, c’est un trésor, une terre d’accueil, un refuge,
même pour le transfuge. C’est un rêve. C’est un paradis que l’ilien chante volontiers, quand
l’occasion lui en est donnée.
C’est donc sur ce thème qu’une palette de poètes a planché dans ce numéro. Les thèmes
changent, mais Sipay reste fidèle à sa structure.
Ainsi, nous avons choisi d’inviter, cette fois-ci, un jeune poète congolais, Harris Kasongo à
l’avenir prometteur qui se définit lui-même comme un « citoyen du monde » œuvrant pour « la
démocratisation de l’écriture ». Sa plume incisive dénonce les guerres qui déchirent son pays,
tout en invoquant pour une « paix éternelle ».
Puis, ce numéro met en lumière Stéphanie Joubert, une fidèle parmi tant d’autres, qui souligne
l’innocence des enfants à qui l’avenir appartient malgré « lanfer » et le « fernwar » qui se
dressent parfois devant eux.
Parmi les autres écrivains, nous saluons ceux qui nous rejoignent pour la première fois.
Il s’agit d’abord du poète réunionnais André Robèr qui « aime trop ce pays/ Pour l’imaginer
vaincu/ malgré ses enfants ».
Puis, il y a Fred Johnston, un poète irlandais qui nous gratifie d’un beau poème intitulé « les
îles occultées » qu’il voudrait rejoindre, même sur « un radeau » pour retrouver son « enfance
sauvage qui rêve encore dans le sous-bois de [son] cœur ». Il y a ensuite Joël Conte, un
écrivain français aux contacts internationaux très diversifiés dont nous lirons un émouvant
morceau dédié à Haïti. Il y a aussi un autre ilien, Umar Timol, qui nous arrive presque sur la
pointe des pieds avec un court poème (sans titre) comme pour se présenter ! Enfin nous aurons
le plaisir de découvrir Daniel Bergeault, un affamé de Contes.
Avant de terminer, un mot spécial sur Stéphane Hoarau que les artistes seychellois ont récemment
découvert en personne : son poème « est tonnant », à lire avec le cœur !
A toutes et à tous rendez-vous pour le thème n°6 : poésie.
Bonne lecture !
Daouda Traoré

Sommaire
Page 2 : Editorial de Daouda Traoré
Page 3 : Poète Invité : Harris Kasongo
Page 7 : Lumière sur : Stéphanie Joubert
Page 11 : Le Thème du Numéro « L’île » :
Page 11 : Patricia Laranco – Née de La Mer – L’Ile – Mauricienne
Page 13 : Marie Flora BenDavid Nourrice – Orevwar mon zil, me pa en adye – Islands of Pearl
Page 16 : André Robèr – Trop
Page 17 : Vénida Marcel – Zil Merveye
Page 18 : Stéphane Hoarau – Ile
Page 19 : Eugène Elizabeth – L’Ile (Mahé)
Page 20 : Patrick Joquel – L’Ile
Page 21 : Paolo Pezzaglia – Guadeloupe – L’Ile Entrevue
Page 22 : Aline Jean – Mon île – Mon Zil
Page 23 : Fred Johnston – Les Iles Occultées
Page 24 : Joël Conté – Haiti Meurtrie – Guadeloupe
Page 25 : Umar Timol – Je Suis
Page 26 : Andréa Mounac – Sous tes Ailes
Page 27 : Magie Faure-Vidot – Moi – Retour au Bercail
Page 29 : Daniel Bergeault – Boomerang
Page 31 : Claude Colin – Avis de naissance : le Club Maupassant