Les larmes de l’éléphant, victime d’un trafic d’enfants

Émilie DUCROT – Peggy-Loup GARBAL. L’Archipel – Récits et témoignages. Récit. 2019. 9782809826975

En savoir plus
L’Archipel

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Un scandale passé sous silence. « Mon nom est Émilie Ducrot, mais autrefois, on m’appelait Surangie. En 1985, j’ai été adoptée. Au Sri Lanka. » Quand, à la vision d’un reportage, l’ancienne chanteuse de Star Academy pressent la vérité : elle fait partie des enfants volés du Sri Lanka, un scandale à l’échelle planétaire. Adoptée par M. et Mme Ducrot, elle fait ses premiers pas au Puy-en-Velay, en Auvergne, avant de déménager à La Réunion à ses 10 ans. Mais, à chaque fois, elle subit des brimades parce que sa peau est foncée ou que ses parents sont riches. Alors, tout juste adolescente, Émilie commence à fumer et à boire ; on la renvoie du collège. La chanson aurait pu lui être une porte de sortie. Mais, même la Star Academy – elle participa à la saison 4 – finira par la renvoyer en raison de ses comportements outranciers et excessifs. L’après sera d’autant plus rude, et synonyme d’une longue descente aux enfers pour Émilie. Grâce à ce reportage, elle pourrait bien avoir trouvé la clef à un mal-être qui la ronge depuis son enfance. L’existence d’un réseau illégal d’adoptions au Sri Lanka. Dans les années 1980, des nourrissons ont été volés à leurs parents, enlevés dans les maternités ou déclarés morts. Et pour une éviter une « pénurie » de nourrissons, certains vont même jusqu’à créer des “fermes d’élevage”, avec des femmes engrossées de gré ou de force. 11 000 enfants seraient concernés. Le scandale n’a été révélé qu’en octobre 2017. Et si Émilie/Surangie en faisait partie ? Plus sûre d’elle que jamais, elle retourne au Sri Lanka. Ce livre est son histoire, comme celle de tous ces enfants.