La fleur que tu m’avais jetée

Julie LEGRAND. Zonaires éditions. Nouvelle. 2018. 9791094810163

En savoir plus
Zonaires éditions

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
« Je le vis, la première fois, lors d’une sortie de scène, encore scintillante de mon succès, accor-dant peu d’attention à l’homme qui se tenait devant moi : raide dans son costume anthracite, quinqua-génaire bafouillant ses compliments en me tendant de sa main tremblante une fleur qui, maladroitement, était tombée à mes pieds comme s’il avait l’intention de me la jeter, comme on adresse à la volée des « hourras » aux divas à la fin du récital. Fugitivement, j’avais pensé au torero dans l’arène, à la poussière et au sang. L’instant où tout, entre nous, avait basculé. »
Dans une ville étrangère, entre chien et loup, Alma laisse affluer ses souvenirs, s’interroge sur les circonstances qui ont entraîné sa chute. Elle, à qui les oracles promettaient une consécration, l’accomplissement de son désir le plus cher : chanter…
Ses mots se font blues, negro spiritual, scat entraînant, lied dont les harmonies et les dissonances nous mènent, de l’Afrique séculaire à l’Italie des palais, à la rencontre d’une artiste consumée par la passion, tour à tour mélomane au cœur brisé, incontrôlable diva, orpheline en quête du « bleu céruléen » symbole de sa renaissance…
À mi-chemin entre le fantastique et la nouvelle surréaliste, ce court récit « musical », librement inspiré du parcours de la chanteuse de jazz Mina Agossi, a la saveur des amours trahis, des renoncements et des échecs qui paradoxalement sont l’apanage des brillantes destinées. Un redoutable antidote à la banalité.