Au rythme des alizés

Adjmaël HALIDI.  Les Éditions de la Lune. Nouvelles. 2006. 9782916735061

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Djinam, belle et rêveuse, dans une petite île aux parfums enivrants, tombe amoureuse de Ziara, un paysan de son village. Mais elle est fiancée à Ba’ta qui, à bord d’un kwassa-kwassa et aux périls de sa vie, s’en est allé trouver son bonheur dans une laiterie à Mayotte où il est employé au noir et exploité. Après avoir regagné Mayotte à son tour, Djinam se marie avec Bâta. Mais leur union n’aura pas duré longtemps, car Djinam sera répudiée par Ba’ta. Elle serait stérile. Mais l’entourage de Djinam pense qu’elle est maraboutée par sa belle-mère.
Seule et désoeuvrée, elle traînait dans les boites de nuit mahoraises, et se donnait à qui pouvait lui faire oublier ses chagrins d’amour et surtout, lui assurer sa survie. Mais une sale maladie, contractée au cours de ses habituelles virées nocturnes se déclare en elle. Elle est désormais porteuse d’une maladie honteuse.
Dans son île parfumée, rongé par le chagrin, Ziara, après concertation avec ses proches, décide d’y rejoindre sa dulcinée. Moins chanceux que son rival Ba’ta, son kwassa-kwassa va chavirer…
Ce sont des nouvelles d’une poésie extraordinaire, dans une atmosphère de parfums grisants, mêlés aux lames meurtrières d’un océan impitoyable, dans une odeur d’inhospitalité fratricide, un vacarme de tempêtes xénophobes, et la paix des beaux jours lorsque le poète est seul dans son univers, médite sur le destin tragique de ses compatriotes, doublement victimes, de l’océan, et de leurs semblables, le peuple de Mayotte.