Archives de catégorie : Maurice

Yianna AMODINE

© Umar Timol

Auteure, conteuse et traductrice

 Facebook de La carte magique
  yiannamo@hotmail.com
 Consultez les dédicaces

De tout temps fascinée par les légendes et les histoires que lui racontaient les gran dimounn, c’est tout naturellement que Yianna Amodine prend goût à l’écriture pendant son adolescence. D’abord des nouvelles, puis des pièces de théâtre, en passant par des poèmes, pour ensuite se prendre d’un intérêt particulier pour la littérature jeunesse. Diplômée en français et histoire, et passionnée par la littérature, les langues, l’art du conte, la culture, les traditions orales et le merveilleux, elle s’en inspire pour raconter son île, les gens, la nature, les voyages, les sentiments…toujours avec une pointe de fantaisie !
Elle exerce les métiers d’animatrice culturelle, de rédactrice et de traductrice, tout en étant auteure et conteuse pour le plaisir des mots et des histoires à partager.

La carte magique – Tome 4 – Le secret de Méralikan (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Grâce à un voyage scolaire sur l’île de La Réunion, Émilie, Ashvin, Jérémy et Zara découvrent un lieu historique, le four à chaux de Méralikan. Poursuivis par un homme aussi impressionnant que menaçant, parviendront-ils à lui échapper ? Et la carte magique saura-t-elle les guider jusqu’aux secrets du redoutable pirate La Buse ?

Autres publications
Nouvelles publiés par Immedia – Collection Maurice
Zistwar moket ble dans Manti-manti. p. 297-300 (décembre 2020)
Fer vizion dans Zistwar sispans. p. 293-300 (décembre 2019)
Bulbul ek Violette dans Pa bouz fix. p. 35-39 (décembre 2018)
Selebre lavi dans Lafaya . p. 235-238 (décembre 2017)
Dilo bwi dans Pli lao Pli lwin Pli vit. p. 51-58 (décembre 2016)

Prix et distinctions

Manifestations
2019 Festival Kaz’Out (Pamplemousses – Maurice)
2919 Salon du livre de Mayotte (SALIMA)
2019 Fête de la jeunesse (Institut Français de Maurice)

Consultez les dédicaces

29/03/2021

Carl DE SOUZA

Romancier

 carlodes94@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Carl de Souza est né à Rose-Hill (île Maurice). Après une jeunesse marquée par le déchirement entre les sciences et les lettres (en raison du système éducatif), entre le français et l’anglais (l’anglais étant la langue officielle du pays et de l’éducation), ses études universitaires le mènent à un diplôme en biologie de l’université de Londres. Il enseigne au collège du Saint-Esprit jusqu’en 1995, devient ensuite chef d’établissement du St. Mary’s College, avant de prendre la responsabilité du département arts et culture d’une entreprise.
Parallèlement à ses nombreux engagements et activités, il construit une œuvre romanesque, qui compte parmi les meilleures de la littérature francophone de l’océan Indien, initiée (entre autres) par Le sang de l’Anglais (Hatier, 1993) et La maison qui marchait vers le large (Le Serpent à Plumes, 1996).
Il vit depuis quelques années au mont Piton, au nord de l’île Maurice, la terre de ses ancêtres et le cadre de son dernier roman, L’année des cyclones.

L’année des cyclones (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Cette année-là, la maison des Rozell a résisté au passage dévastateur des cyclones, mais ses occupants ne s’en sont pas remis. Kathleen a quitté le domaine du Piton, abandonné son mari Hans à sa vie solitaire, et emmené leur fille Noémie loin de ce lieu maudit.
Hans, Noémie, Kathleen, chacun à leur manière, reviennent sur l’histoire familiale. La maison coloniale au milieu des champs de canne, un cadet rêveur, une fille au caractère trempé, un aîné brillant, un piano dans le salon, une exploitation sucrière promise à une belle prospérité avec l’arrivée de William Wright, un ingénieur à l’esprit original et séduisant…
Jusqu’au jour où William Wright est découvert à demi-mort dans son pavillon.
L’Année des cyclones est une saisissante saga familiale qui se déroule à l’île Maurice au siècle dernier : trois générations de Rozell y sont emportées par le souffle de l’Histoire, les passions et les sacrifices.

Autres publications
Tamarin, prends la vague – Maurice – Le tour de l’île en quatre-vingts lieux. Carl DE SOUZA. Immedia. 1994.
La Comète de Halley. Carl DE SOUZA. 1980. Prix Renaud 1986 (Maurice)

Théâtre
La maison qui marchait vers le large mis en scène par Vincent Colin d’après le roman de Carl DE SOUZA au Théâtre de la Tempête (Paris) en mars-avril 2001

Prix et distinctions
2019 Prix littéraire Athena de la ville de Saint-Pierre (La Réunion)
2018 Sélection Grand Prix du Roman Métis (Saint-Denis de La Réunion)
2018 Sélection Prix du Roman Métis des Lecteurs (Saint-Denis de La Réunion)
2018 Sélection du Prix du Roman Métis (Saint-Denis de La Réunion)
2012 Prix du livre insulaire – Catégorie fiction (Ouessant – Finistère) pour En chute libre
1999 Chevalier de l’ordre des palmes académiques (France)
1997 Chevalier de l’ordre des arts et des lettres (France)
1996 Prix des Mascareignes pour La maison qui marchait vers le large
1993 Prix de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT) pour Le sang de l’Anglais
1986 Prix Pierre Renaud (Maurice) pour La Comète de Halley

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

13/10/2019

Corinne FLEURY

Écrivaine et éditrice

 Atelier des nomades
 Facebook Atelier des nomades
 Instagram Atelier des nomades
  cfleury@atelierdesnomades.com
 Consultez les dédicaces

Après des études de lettres modernes et d’édition, Corinne Fleury, écrivaine et éditrice mauricienne, est la co-fondatrice des éditions Atelier des nomades. Elle s’intéresse à l’univers du conte et du métissage littéraire. Elle publie en 2011 à l’Atelier des Nomades, Le comptoir des épices avec Anthony Vallet et Pramod Gobin avant de publier avec Sébastien Pelon Le Dodo aux plumes d’or en 2014 et Grand-mama en 2021.

Grand-mama (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Au bord de la rivière Latanier vivait Grand-Mama. Sorcière ou ogresse, elle était crainte du village. Son chant créole, doux et mélodieux, envoûtait le jeune Malo. Il chemina alors vers l’antre de la vieille femme, d’où se dégageait une ambiance étrange. Le danger guettait Maloâ?¦ Qu’allait-il lui arriver ?

Prix et distinctions

Manifestations
2021 Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis)
2021 Salon du livre africain de Paris

Consultez les dédicaces

12/06/2021

Amarnath HOSANY

Auteur

 amarhos@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Amarnath Hosany, auteur de la littérature jeunesse, vit à l’île Maurice. Il anime des ateliers d’écriture dans les écoles, dans le but de promouvoir la lecture parmi les jeunes. Il est aussi scénariste de court métrage dont Le cardiaque primé au festival de court métrage de la Mauritius Film Development Corporation et Le billet retenu pour le premier festival Île court organisé par le Centre Charles Baudelaire. En 2005, il est invité en Inde par la Media and Communication Research Foundation pour le lancement d’une adaptation de son conte La Terre a disparu sur CD multimédia. En 2008, il participe au Jardin littéraire de Sainte Suzanne (La Réunion) et intervient dans 11 écoles et il anime un atelier d’écriture à l’Alliance française de Rodrigues. En 2015 et 2017, il est membre du jury du Prix Jean Fanchette des jeunes. En 2019, il participe au jury du Prix Elisabeth Boullé à l’École du centre. Il est invité à la semaine de la littérature jeunesse de Madagascar et fait des interventions à l’Institut français de Bonn et de Cologne.

Les orphelins – Tome 2 – Les chiens de l’Île aux Cerfs (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Un gardien a disparu à L’île aux Cerfs. Des chiens errants ont envahi les lieux et un curieux personnage les accompagne. Alors que les préparatifs pour un grand spectacle se pressent, il se passe des évènements étranges sur l’île le soir.
Rico, Tania et Mori débarquent à Trou d’Eau Douce, village qui sert de point d’embarcation pour rallier L’île aux Cerfs.
Ils découvrent par la suite que derrière le concert organisé par le nouveau Président du conseil de village se cache un piège pour transformer les jeunes participants en des loups-garous. Pendant ce temps, les hommes du M.A.L enquêtent dans les orphelinats.
Nos trois amis doivent alors réunir toutes leurs compétences pour empêcher ce drame.

Prix et manifestations
2019 Prix Saint Exupéry – Catégorie Francophonie pour Les papillons de Risha
2019 Nominé pour le Prix UNICEF – France pour Les papillons de Risha
2017 Nominé pour l’Astrid Lindgren Memorial Award
2015 Prix du Livre Insulaire Ouessant – Catégorie jeunesse pour Le facteur

Manifestations
2016 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2012 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2011 Salon du Livre de Paris
2008 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)

Consultez les dédicaces

25/03/2021

ILOË

Illustratrice

 Facebook d'Iloë
 Facebook de La carte magique
 design.by.iloe@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Iloë, aka Christine Gufflet, est mauricienne. Elle dessine depuis son plus jeune âge, créant à l’école des bandes dessinées autour de personnages de son île natale : Freddo le dodo, Paul et Virginie… Également attirée par les métiers de la mode, elle fait ses études à l’École supérieure des arts appliqués (ESAA) Duperré (Paris) où elle découvre les arts appliqués. Son diplôme de styliste-modéliste en poche, elle rentre à Maurice et devient responsable de collection pour une entreprise spécialisée dans la mode enfantine.
Touche-à-tout, Iloë continue de dessiner en parallèle et s’essaye à divers supports : illustrations de blog, de cartes de visite, d’articles de magazine. Dans ses dessins, elle mélange des mediums traditionnels (aquarelle, crayon, pastel) au dessin numérique. Passionnée de théâtre, elle aime donner vie et expressions à ses personnages, créant ainsi un univers drôle et coloré dans lequel elle fait souvent référence à ses racines mauriciennes.
En 2014, elle décide de travailler en free-lance et collabore avec Corinne Fleury de l’Atelier des nomades qui souhaite lancer un petit livre d’expressions illustrées en créole mauricien: 100 expressions en créole mauricien. En 2018, elle illustre une série de romans 1ère lecture, écrits par Yianna Amodine et publiés par l’Atelier des nomades : La carte magique. En 2020 paraît Un flamboyant Père Noël, écrit par Fabienne Jonca, publié par l’Atelier des nomades, et pour lequel elle est finaliste du Prix Vanille 2020 – Illustration.

La carte magique – Tome 4 – Le secret de Méralikan (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Grâce à un voyage scolaire sur l’île de La Réunion, Émilie, Ashvin, Jérémy et Zara découvrent un lieu historique, le four à chaux de Méralikan. Poursuivis par un homme aussi impressionnant que menaçant, parviendront-ils à lui échapper ? Et la carte magique saura-t-elle les guider jusqu’aux secrets du redoutable pirate La Buse ?

Prix et distinctions
2020 Finaliste du Prix Vanille – Illustration pour Un flamboyant père Noël

Manifestations
2021 Salon du livre africain (Paris)
2019 Fête du livre jeunesse (Institut Français de Maurice)
2018 Festival du livre jeunesse (Rose-Hill – Maurice)
2017 Festival Kaz’Out (Pamplemousses – Maurice)

Consultez les dédicaces

14/10/2019

Davina ITTOO

Auteure

  davinaittoo@open.ac.mu
 Consultez les dédicaces

Née à l’île Maurice, Davina Ittoo est maître de conférences. Elle est l’auteure en 2015 d’une thèse de doctorat soutenue à l’Université de la Sorbonne à Paris : Les mythes bibliques dans l’œuvre d’Albert Cohen. Son premier texte, La Proscrite et autres nouvelles remporte en 2015, le prix Jean Fanchette présidé par J.M.G Le Clézio. Son roman Misère (Atelier des nomades) obtient le Prix Indianocéanie en 2019 et il est finaliste du Prix Orange du livre Afrique 2021, du Grand Prix du Roman Métis 2020, du Prix Athéna 2021 et du Prix Vanille 2020. En 2021, Davina Ittoo publie Lorsque les cerfs-volants se mettront à crier (Éditions Project’îles).

Lorsque les cerfs-volants se mettront à crier (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Comment desserrer le carcan qu’impose la société quand on est née femme au cœur de l’océan Indien ?
En trois tableaux, Davina Ittoo nous fait entendre les femmes emmurées victimes ou volontaires. Puissantes de leur soif de liberté et d’amour, elles fissurent les murailles du mariage forcé, du désir amoureux, du deuil d’un enfant et tentent de se libérer des barrières imposées par une société complaisante et coupable. L’île parle à travers les rêves. La rumeur, le mauvais œil, sont des chaînes qui répondent à d’autres esclavages et d’autres désirs de marronnages. Dans une langue poétique, violente et sensuelle, l’auteure interroge ce mouvement intérieur du désir comme violence positive et force de libération.

Prix et distinctions
2021 Finaliste du Prix Athéna pour Misère
2021 Finaliste du Prix Orange du livre Afrique pour Misère
2020 Finaliste du Grand Prix du Roman Métis pour Misère
2020 Finaliste du Prix Vanille – Oeuvre de fiction pour Misère
2019 Prix Indianocéanie pour Misère
2015 Prix Jean Fanchette pour La proscrite et autres nouvelles
Manifestations

Consultez les dédicaces

16/06/2021