L’ogre au turban doré

Nassuf DJAILANI (Texte) – Moniri M’BAÉ (Illustrations). KomEDIT. Album jeunesse. 2021. 9782370970718

En savoir plus
KomEDIT

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Dans un pays lointain, baigné de lune la nuit et d’un soleil luisant le jour, une jeune femme tombe amoureuse d’un homme au turban doré. Mais qui se cache sous ce turban ? Mystère.
Édition bilingue français-kiboŝy (malgache de Mayotte)

Digdig mon bertèl – Chatouille ma besace

Anny GRONDIN – Sully ANDOCHE – MOUNAWAR (Texte) – Moniri M’BAÉ (Illustrations). Zébulo Éditions. Album jeunesse. 2019. 9791096163052

En savoir plus
Zébulo Éditions
Sully ANDOCHE
Moniri M’BAÉ

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Digdig mon bertèl, dodan ou va trouv sis zistwar.
Nana i sort la Réunion, nana i sort Komor (Anjouan), nanna sé zistwar tradisyonèl nanna sé zistwar invanté.
Nana d’zafèr i éspas ant in pésèr èk son madam, ant trwa sèr, ant in gran mèr èk son ti garson, ant tout la famille Kapul, ant in ti fi Salsal èk son bann frèr, ant in papa èk son zanfan.
Chatouille ma besace, à l’intérieur tu trouveras six contes. Certains viennent de La Réunion, d’autres d’Anjouan. Certains viennent des anciens, d’autres ont été créés et inventés.
Il s’en passe des choses entre le pêcheur et sa femme, entre les trois soeurs, entre la grange-mère et son petit-fils, entre Salal et ses frères, entre le père et son enfant.
Un livre pour créer des points entre des cultures voisines qui se méconnaissent.
Des contes pour favoriser des retrouvailles entre des gens qui viennent d’horizons divers.
Une association pour tisser des liens entre des univers artistiques qui se côtoient.

Un livre CD avec 6 contes de La Réunion et des Comores.
Livre trilingue créole réunionnais/anjouanais/français.
Un projet de l’association Solidarités Cultures avec pour les contes Anny Grondin, Sully Andoche et Mounawar et pour les illustrations Moniri M’Baé

Moniri M’BAÉ

Dessinateur de BD et illustrateur

 Facebook de Moniri M'baé - Pro
 Facebook de Moniri M'baé
 moniry@yahoo.com
 Consultez les dédicaces

Moniri M’baé est né le 7 fevrier 1973 à Antananarivo (Madagascar) de parents comoriens et d’une fratrie de 10 frères et sœur… À 8 ans, il quitte la Grande Île pour vivre à La Réunion.
Il découvre le dessin tardivement à l’âge de 14 ans et se passionne définitivement pour le 9ème art. C’est ainsi qu’il rejoint à 17 ans l’équipe du Cri du Margouillat, première revue de bandes dessinées de l’océan Indien. C’est au milieu de futurs illustres auteurs tels que Michel Faure, Tehem, Li an, Serge Huo-Chao-Si, Appollo qu’il fait ses premiers pas dans le monde de la BD.
Bac en poche, il quitte la douceur de son île pour une fac d’arts plastiques à Montpellier. La morosité des cours théoriques dispensés dans sa faculté le pousse à tenter sa chance aux beaux arts d’Angoulême où il peut allègrement assouvir sa passion du dessin. La capitale de l’image va devenir durant 20 ans sa ville d’adoption.
Moniri collabore avec Tcho Magazine et Je Bouquine avec ses séries Little Momo ou Double Pote pour le compte des éditions Glénat et Bayard. Parallèlement, durant ces années, il multiplie les expos, les ateliers et enseigne les arts plastiques à diverses écoles de la région…
Infatigable voyageur et amoureux des gens, il anime régulièrement des ateliers BD un peu partout en Europe. En 2009, Moniri M’Baé publie son Carnet de Transylvanie, sur les ateliers de bande dessinée animés pendant 4 années en Roumanie auprès de 1 500 jeunes. Il illustre ensuite le carnet de détective Léo le chercheur de plus » qui accompagne l’audio-guide pour les enfants du Musée d’Angoulême.
C’est un voyage au Mali, où il a vécu plusieurs mois, qui va déterminer une nouvelle orientation dans son travail. Propulsé par hasard, professeur de bandes dessinées au Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasseké Kouyaté à Bamako, il fait la connaissance du plasticien Abdoulaye Konaté, directeur de l’établissement. Il tombe amoureux de l’Afrique et de ses nombreux artistes. Cet homme va considérablement influencer son travail en l’orientant sur des artistes comme Ousmane Sow ou Malick Sidibé. Fort de cette expérience africaine, le travail artistique de Moniri M’baé s’articule pour toujours et à jamais sur la questions des origines et la quête identitaire.
Moniri M’baé retourne vivre à La Réunion fin avril 2012 et continue à faire des ateliers BD, des carnets de voyages et réalise des livres jeunesse chez Zébulo Éditions : Le bal des animauxSégaMaloya , Moutya, Dans les hautsDans les bas, SalegyLa balade de Little Momo
En 2021, il publie L’ogre au turban doré aux éditions KomÉdit.

L’ogre au turban doré (4ème de couverture du dernier album)
Dans un pays lointain, baigné de lune la nuit et d’un soleil luisant le jour, une jeune femme tombe amoureuse d’un homme au turban doré. Mais qui se cache sous ce turban ? Mystère.
Édition bilingue français-kiboŝy (malgache de Mayotte)

Autres publications
Coquelicot 3057, Choco Creed #1, Creed, 2002
La peur des monstres, Choco Creed #2, Café Creed, 2003
Fleur, Choco Creed #3, Café Creed, 2004
Monsieur mystère, Choco Creed #5, Café Creed, 2006
Nos amis les hommes, Choco Creed #6 , Café Creed, 2007
Ginkgo, petites histoire pour la nature,  Café Creed, 2008
– Cuisine interne, Choco Creed #7, Café Creed, 2009
Double pote, Je Bouquine
n° 247, septembre 2004 – n° 248, octobre 2004 – n° 249, novembre 2004 – n° 250, décembre 2004 – n° 251, janvier 2005 – n° 252, février 2005, n° 253, mars 2005, n° 254, avril 2005, n° 255, mai 2005
Little Big Momo, Tchô
n° 12 septembre 1999 – n° 15, décembre 1999 – n° 16, janvier 2000 – n° 17, février 2000 – n° 19, mai 2000 – n° 20, juin 2000 – n° 22, août 2000 – n° 23, septembre 2000 – n°100 numéro spécial
Little Momo, Le cri du Margouillat,
n° 8, juillet 1991 – n° 10, octobre 1992 – n° 11, juillet 1993 – n° 12, janvier 1994 – n° 13, juillet 1994 – n° 14, décembre 1994 – n° 15, mars 1995 – n° 16, juillet 1995 – n° 17, novembre 1995 – n°18, janvier 1996 – n° 22, décembre 1996 – n° 25, mars 1998 – n° 26, juillet 1998 – n° 27, octobre 1998 – n° 28, mai 2000 – n°30 décembre 2016
– Différentes publications dans les fanzines : Thermostat, Le Mutant, LMPQ, La Brochette, Liquid Mox, Tartagueule…

Prix et distinctions
2018 Sélection du Prix du Paille-en-Queue – Documentaires maternelle
2015 Visuel de La Réunion des Livres pour le Salon du livre de Paris

Les éditeurs de l'Île de La Réunion au Salon du livre de Paris- Dessin de Moniri M'Baé

© Moniri M’Baé

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2018 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Embarquement immédiat – Festival carnets de voyage (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Kabar Lire La Kréolité – Salon du livre des mondes créoles (Le Port – La Réunion)
2017 Cyclone BD – Festival international de la BD de l’océan Indien (Saint-Denis de La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2017 Embarquement immédiat – Festival carnets de voyage (Saint-Leu – La Réunion)
2017 Rock et BD #2 – Cité des arts (Saint-Denis de La Réunion)
2016 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2016 Embarquement immédiat – Festival carnets de voyage (Saint-Leu – La Réunion)
2016 Kabar liv la kréolité – Salon du livre des mondes créoles (Le Port La Réunion)
2016 Rock et BD #1 – Cité des arts (Saint-Denis de La Réunion)
2015 Cyclone BD – Festival international de la bande dessinée (Saint-Denis de La Réunion)
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2015 Embarquement immédiat – Festival carnets de voyage (Saint-Leu – La Réunion)
2015 Salon du livre de Paris
2014 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2014 Kabar liv la kréolité – Rencontres internationales autour du livre des mondes créoles (Le Port – La Réunion)
2013 Cyclone BD – Festival international du livre et de la bande dessinée (Saint-Denis de La Réunion)
2013 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2012 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)

 Consultez les dédicaces

Mon trésor

Collectif – Moniri M’BAÉ. Café Creed – Minus. BD. 2018. 9782844930880

4ème de couverture
Une balade en forêt pour Little Momo est toujours synonyme d’émerveillement… de belles rencontres aussi… Dans une forêt on trouve de tout… même un fabuleux trésor… Vous ne me croyez pas ! Alors marchez dans les pas de Little Momo et laissez vous guider.

La balade de Little Momo

Moniri M’BAE. Zébulo Éditions. Album jeunesse. 2017. 9791096163014. Sélection documentaires maternelle du Prix du Paille-en-Queue 2018

En savoir plus
Zébulo Éditions
Moniri M’BAE

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Il s’agit d’un livre accordéon tout carton de très grand format. Destiné aux jeunes enfants, à partir de 12 mois, il va leur permettre de s’entourer du livre une fois positionné debout et d’être comme à l’intérieur d’une cabane. Mais aussi de jouer sur le livre une fois déplié et de s’en servir comme un décor, un livre frise. Moniri dessine magnifiquement la nature réunionnaise et c’est en noir et blanc qu’il le fait. Son personnage Little Momo s’y balade entouré des animaux de l’île. Nous en voyons certains au premier coup d’oeil car ils sont en couleur, mais il y en beaucoup plus en noir et blanc qu’il faut retrouver. Le livre a en plus quatre trous qui font comme les fenêtres de la cabane. Côté ville l’enfant devra retrouver le petit personnage Little Momo. La ville est en couleur et ses personnages en noir et blanc.

Salegy

Moniri M’BAE (Illustrations) – Georges RAZAFINTSOTRA (Musique). Zébulo Éditions. Livre musical. 2017. 9782954005898

En savoir plus
Zébulo Éditions
Moniri M’BAE

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Chaque double page propose aux enfants d’appuyer sur une puce pour entendre le son de l’instrument présent et mis en scène par l’illustrateur. Les dernières pages proposant tous les instruments ensembles dans un extrait du style musical illustré.
Chaque membre d’une famille joue d’un instrument du Salegy : la Valiha, le kabosy, l’accordéon, la korinstana et les voix sur une chanson traditionnelle de Madagascar interprétée par Georges Razafintsotra.