Sébastien SAILLY

© S. Turpin

Dessinateur

 www.sebastiensailly.fr
 sailly.bastien@hotmail.com

Sébastien Sailly est professeur d’EPS à Saint-Louis mais pas seulement… Cet habitant des Avirons compte une grande passion dans sa vie : le dessin. « J’ai toujours partagé ces 2 passions… le sport répond moins à mes attentes d’aujourd’hui tandis que l’art me fait plus vibrer, me touche beaucoup plus… »
Arrivé en 2005 à La Réunion, il voyage régulièrement seul ou en famille dans l’océan Indien et associe le dessin à ses voyages, dessine in situ ou à partir de ses propres photos. « Cette année, j’ai eu la chance de partir plusieurs fois à Madagascar, un pays bouleversant et brut, accompagné de mon ami Moniri M’Bae. Grâce à ces résidences artistiques, j’ai pu rencontrer des dessinateurs malgaches expérimentés et doués comme Dwa, Tojo, Franco Clerc et Liva Rajaobelina entre autres. J’ai surtout pu partager ces moments avec Moniri, un artiste au grand coeur, d’une générosité incroyable et qui dessine dans l’instant, qui vit le dessin… j’ai beaucoup appris à ses côtés et pas seulement d’un point de vue artistique… »
Cette aventure malgache débouche d’ailleurs sur la sortie d’un album collectif intitulé Ho Avy An Tsary, un avenir dessiné chez Des Bulles dans l’Océan qu’il signe sous le nom Tibao.
Actuellement, Sébastien Sailly travaille à la réalisation d’un bouquin avec son ami Yannick Riet (photographe et infographiste) qui l’accompagne sur les quais du Port.
« C’est un grand projet qui s’inscrit dans la durée parce qu’il faut parvenir à coordonner les différents acteurs de la vie portuaire, monter le projet de A à Z, c’est beaucoup de temps mais c’est passionnant ! »
Il peut également compter sur le soutien de Jean-Luc Schneider, libraire et éditeur Des Bulles dans l’Océan, qui a lui-même exercé le métier de docker. Parallèlement, le dessinateur propose des ateliers de dessin de voyage et ses croquis avec une technique au lavis d’encre avec des touches d’aquarelle qui s’adressent à tous les niveaux.
Dernièrement, il intègre la bande des dessinateurs du Cri du Margouillat en proposant des petites histoires dont les héros sont un petit bonhomme appelé Turlututu et une simple fleur. « C’est un travail différent de celui que je fais habituellement mais cela m’amuse beaucoup et l’air de rien c’est assez représentatif du peu de considération qu’a l’homme envers la nature. Je les remercie de m’avoir accepté au sein du collectif et j’espère me montrer à la hauteur même si je mesure 1,93 cm puisque la grandeur n’est pas une question de taille ! »

Manifestations
2018 Festival Embarquement Immédiat Carnets de voyage (Saint-Leu)
2017 Cyclone BD – Festival international de la BD de l’océan Indien (Saint-Denis)
2016 Festival Embarquement Immédiat Carnets de voyage (Saint-Leu)
2015 Festival Embarquement Immédiat Carnets de voyage (Saint-Leu)