Trois contes fous

Daniel VAXELAIRE (Adaptation). Océan Éditions. Album jeunesse. 1994. 9782907064217

En savoir plus
Océan Éditions

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Il y a sûrement un nom savant pour qualifier la méthode qui est à l’origine de ces contes.
Comme les mots de plus de douze lettres nous font un peu peur, nous l’appellerons “grand brassage de cervelles”, et tant pis pour les savants: c’est le résultat qui compte.
En trois demi-journées, au cours de la Fureur de Lire 1993, trois classes de primaire, invitées par la ville de Saint-Denis à l’initiative du service culturel, ont produit trois histoires. Trois classe comme les autres, dont les enseignants n’attendaient pas de miracle. Et personne ne leur avait donné des vitamines… Transcrits par Daniel Vaxelaire, ces trois contes – pas si fous que ça – rappellent que les petits ont parfois plus d’imagination que les grands…

L’arbre de violence

Jean-François SAMLONG. Grasset. Roman. 1994. 9782246494010

En savoir plus
Grasset

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
Boaz, le frère aîné, le mal-aimé, maltraité par son père, s’enfuit et trouve un emploi dans un restaurant mal famé tenu par le yab, ancien chef de la milice pétainiste. le jour, il prépare ses examens, le soir après le restaurant, il regagne un bidonville où l’attend héva et l’enfant qu’elle porte. presque le bonheur. mais quand héva vient travailler au restaurant, les dés sont jetés : le yab s’amourache d’elle. alors s’amorce une spirale fatale. boaz tue le yab, est incarcéré, s’évade, est repris puis exilé dans une prison en france. vingt ans plus tard, dans l’avion qui le ramène vers l’île et vers héva, boaz sait que la route est encore longue ; le griot de douala, son compagnon de cellule, le lui a dit… en acceptant le contrat que lui propose un étrange emissaire, boaz a saisi sa dernière chance de rentrer enfin au pays…pourtant il a un mauvais pressentiment. l’avion a bien pris la route des mers du sud, mais atteindra-t-il jamais l’île ?

Édition de poche

L’arbre de violence. Jean-François SAMLONG. Le livre de poche. Roman. 1996. 9782253140511

Visages de l’usine

Gilles GÉRARD (Texte) – Yann ARTHUS-BERTRAND (Photographies). Muséum Stella Matutina. 1994

En savoir plus
Site La famille esclave à Bourbon (Île de La Réunion)

4ème de couverture
« Nou té èm travay, solman i péyé in ti pé ». Nous aimions notre travail mais on était peu payé.
Cette réflexion faites par de nombreux anciens travailleurs de l’usine Stella Matutina symbolise, y compris par sa pudeur, le regard qu’ils portent sur leur vie passée. Une vie de travail et parfois aussi de misère, de souffrances physiques et mentales, mais également de fierté et de dignité. Leurs regards sont multiples et leurs paroles diverses.

Le défi d’un volcan – Faut-il abandonner la France ?

Jean-François SAMLONG. Stock. Essai. 1994. 9782234025578. Réédition numérique FeniXX

En savoir plus
L’Harmattan

Acheter
Librairie Autrement
Librairie Gerard

4ème de couverture
L’île de La Réunion, née de la mer il y a trois millions d’années, hier colonie, aujourd’hui département français d’outre-mer, fut longtemps décrite par les navigateurs comme un Eden sur la route des épices. Après l’enfer de l’esclavage, les erreurs de la départementalisation, la montée des tensions sociales et une profonde crise identitaire, que reste-t-il à ce paradis perdu ? Les émeutes meurtrières du Chaudron en février 1991 rappelèrent douloureusement que l’île est, au sens figuré comme au sens propre, un volcan qui menace d’exploser à tout instant. Le constat de Jean-François Samlong, fondé sur une analyse minutieuse et des références tant historiques que littéraires, est alarmant : La Réunion, comme les autres territoires d’outre-mer, est aujourd’hui en état d’urgence. Si l’on veut éviter l’engrenage de la violence, l’île doit retrouver son identité et sa fierté, et refuser une assistance qui n’est qu’une autre forme de dépendance. Pour sauver l’île du naufrage, il faut jouer la carte de l’indépendance culturelle et de l’autonomie régionale. Les Réunionnais n’ont d’autre choix aujourd’hui que de s’inventer eux-mêmes un avenir. Jean-François Samlong est romancier (La Nuit cyclone), et chargé de mission auprès du Conseil Général de La Réunion.

Votez Ubu colonial

Emmanuel GENVRIN. Éditions Grand Océan. Théâtre. 1994. 9782950768881

En savoir plus
Théâtre Vollard

Acheter
Théâtre Vollard

Présentation
« En 1993, le président du conseil général de La Réunion, plusieurs maires et ” gros zozos ” sont mis en examen par la justice. Une révolution dans une île où règnent depuis toujours l’impunité et le copinage. Ambroise Vollard en parlait déjà dans son ” Ubu Colonial ” de 1900. Pourquoi ne pas ressusciter Ubu dans La Réunion d’aujourd’hui ? La préparation du spectacle nous fit beaucoup rire : on avait même édité un vrai-faux journal à scandales et l’affiche était la réplique d’une affiche électorale. Cela n’a pas été du goût des financeurs. En sortant de la représentation, les officiels faisaient une tête d’enterrement. Je me souviens du directeur régional des affaires culturelles qui disait : ” Vollard, c’est fini “. Les critiques locaux prirent peur. Au festival Paris Quartiers d’Été, le spectacle provoqua un véritable engouement du public. Depuis, cet Ubu est une sorte de référence… » Emmanuel Genvrin