Nikos TYPOUNOFF

Auteur

 nikos.typounoff@laposte.net
 Consultez les dédicaces

Nikos Typounoff est né à Angers en 1942 de parents émigrés russes. Après une enfance chaotique, à Dinan, il fait ses débuts dans l’enseignement à Rennes puis en coopération. Il se dirige ensuite vers l’informatique encore balbutiante où il tutoie les recherches aéronautiques et spatiales. Marié, remarié, père de quatre enfants, grand-père de neuf petits-enfants, il rêve de liberté, d’égalité et de responsabilité individuelle et collective.

Vaisseau planète (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Un jour comme un autre, Sandrine trouve un curieux message dans sa boîte de correspondance à l’école : « Nous espérons votre candidature volontaire pour notre grande expédition d’exploration spatiale. » L’idée peut paraître folle, mais repartir à zéro, découvrir la liberté, la vraie, participer à un large projet d’assainissement de l’humanité, ne serait-ce pas une opportunité extraordinaire ? D’abord intriguée, puis franchement intéressée, elle passe tous les examens requis avant d’embarquer, direction le vaisseau planète et ses habitants, déjà bien acclimatés à cette nouvelle vie…
Dans ce roman futuriste et charnel, Nikos Typounoff propose une aventure hors du commun à la recherche d’une nouvelle planète habitable, abordant sans tabou la délicate mais non moins essentielle question des rapports entre les hommes et les femmes dans ce contexte de promiscuité extrême.

Manifestations

Consultez les dédicaces

Bernadette THOMAS

Romancière

 http://www.bernadette-thomas.com
 Livres sans frontières
 thomasbernadette@wanadoo.fr
 Consultez les dédicaces

Bernadette Thomas, née aux Avirons (La Réunion), est mariée, mère de trois enfants. D’abord professeur de lettres, elle se met en retraite anticipée en 2002 et publie son premier roman qui était écrit depuis une dizaine d’années. C’est une auteure de romans de littérature générale et pour la jeunesse.
Une enfance dans les Hauts la plonge très tôt au coeur des réalités rurales mais aussi des légendes et croyances de son île. Avec bienveillance et poésie, elle aborde dans ses romans des thèmes d’actualité : multiculturalisme, spiritualité, place de la jeunesse dans la société, transmission intergénérationnelle, environnement…
Elle intervient en milieu scolaire et dans des bibliothèques et médiathèques à La Réunion et dans l’océan Indien, lors de l’étude de ses romans. Elle participe régulièrement à des salons, à des rencontres ou des manifestations dans lesquelles la culture et l’identité réunionnaises ont leur place : Un auteur au CDI en 2015 ou Un auteur à la bibliothèque en 2018.

Jeanne il était une femme (4ème de couverture du dernier roman paru le 25 septembre 2018)
A l’heure où le premier tour du monde français mené par Bougainville fait miroiter l’espoir de découvertes merveilleuses, la paysanne Jeanne Barret rêve d’accéder à une existence exaltante. Celle en qui bouillonnent intelligence, sensualité et audace, est-elle prête pour des aventures que toute femme ordinaire jugerait inaccessibles ?
Dans la soirée du 13 mars 1773, en Isle de France, aujourd’hui île Maurice, s’engage un tête-à-tête intimiste entre le naturaliste Philibert Commerson et Jeanne dont la liaison est sublimée par une passion commune pour l’étude de la nature.
Outre le rôle essentiel de Jeanne Barret dans la vie et l’œuvre du naturaliste, le roman nous révèle le destin d’une pionnière de l’émancipation féminine qui a séjourné dans l’océan Indien au siècle des Lumières.

Prix et distinctions
2019 Sélection Grand Prix du Roman Métis et au Prix du Roman Métis des Lecteurs pour Jeanne, il était une femme
2019 Finaliste Prix Athéna pour Jeanne, il était une femme
2019 Grand prix des îles du Ponant au Salon du livre insulaire d’Ouessant pour Jeanne, il était une femme
2012 Sélection Prix du Paille-en-queue pour Sur leurs pas
2006 Sélection Parcours collège 2008 du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil pour La Terre Jumelle – 1. Au-delà de la Fournaise
2003 Mention spéciale du jury Grand Océan pour Le souffle des disparus

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Salon du livre insulaire d’Ouessant (Finistère)
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu)
2017 Salon du livre d’Oloron Sainte-Marie (Pyrénées atlantiques)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2016 Salon du livre de Paris
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2014 Salon du livre de Montmorillon (Vienne)
2014 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2014 Kabar liv la kréolité – Rencontres internationales autour du livre des mondes créoles ( Le Port – La Réunion)
2013 Salon du livre du Saguenay/Lac Saint-Jean de Jonquière (Québec – Canada)
2012 Fête du livre de Djibouti
2012 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2011 Cyclone BD – Festival international du livre et de la bande dessinée (Saint-Denis de La Réunion)
2010 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2009 Étonnants voyageurs – Festival international du livre et du film de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)
2009 Festival du livre et de la bande dessinée de Saint-Denis de La Réunion
2008 Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis)
2008 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2008 Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale d’Arras (Pas-de-Calais)

Consultez les dédicaces

Élisabeth TÉCHER

Auteure

 lilibabette974@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Elisabeth Técher est née à Saint-Pierre de La Réunion. Son amour pour l’écriture l’anime depuis son plus jeune âge. Aujourd’hui, elle travaille sur des écrits pour petits et grands. Son caractère déterminé, sa confiance et son amour pour la vie sont des sources d’inspiration quotidiennes.
Passionnée de voyages, l’auteure travaille d’abord dans le domaine aérien et le tourisme, avant de se reconvertir dans les métiers du livre pour exercer le métier de documentaliste dans une collectivité.

8 bougies pour la vie (4ème de couverture du dernier ouvrage)
« J’ai rarement lu d’aussi beaux poèmes, riches, exaltants. Une poésie qui vous embarque pour un voyage inédit, et chaque arrêt vous dit que le chemin à parcourir sera encore plus enivrant que le chemin parcouru. Les poèmes d’Ophélie Sautron ont la force d’un mustang qui traverse des ciels d’orage. »
Jean-François Samlong

Manifestations

TOF

Auteur et scénariste de bande dessinée

 c.toniutti@laposte.net
 Consultez les dédicaces

Originaire de Bordeaux, Tof arrive à La Réunion en 1999. Il auto-édite Manapany en 2015. Au Cyclone BD 2017, il rencontre Tanguy Sevat de Comics Trip éditions qui publie un nouvel opus de Manapany. Il laisse le lecteur libre d’imaginer les décors et les expressions de ses personnages toujours présentés de dos.

Manifestations
Manifestations
2019 Cyclone BD – Festival international de la BD de l’océan Indien (Saint-Denis de La Réunion)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2018 Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (Charente)
2017 Cyclone BD – Festival international de la BD de l’océan Indien (Saint-Denis de La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Jonathan THEROUDE

Auteur

 Facebook de Jonathan Theroude
 jotheroude@hotmail.fr
 Consultez les dédicaces

Jonathan Theroude est un auteur français né en 1981 à Vernon dans le département de l’Eure. Il grandit en Normandie, à Evreux, dans le quartier de La Madeleine où il fait ses premiers pas. Il vit aujourd’hui sur l’île de La Réunion.
Son parcours n’est pas académique. Autodidacte, il puise son inspiration dans la littérature contemporaine. Il découvre les joies de la lecture dans l’imaginaire de Jules Verne, puis dans les fantastiques peurs de Stephen King. Il bascule très vite dans le roman noir. Le thriller, tout particulièrement. John Grisham se rendant coupable de son addiction ! Très Américain dans ses premières lectures : Coben, Connelly, il s’est progressivement dirigé vers les auteurs français pour son plus grand plaisir ! Grangé, Thilliez, Norek, Scalese pour ne citer qu’eux. Aujourd’hui, il éprouve une attirance pour les thrillers ou polars scandinaves qu’il trouve délicieusement sombres, comme ceux de Jussi Adler Olsen.
Mais ses inspirations ne sont pas que littéraires ! Il adore le cinéma ! Scorsese et son impitoyable univers mafieux. Michael Mann et ses scénarii à couper le souffle ou encore la folie de David Fincher, l’implacable humour de Francis Veber ou le sombre univers d’Olivier Marchal.
Les livres et les films l’accompagnent tout au long de sa vie au gré de ses envies, ses déceptions, ses frustrations, ses peurs, ses joies et finissent par lui donner envie à son tour de coucher sur le papier ces mots qui l’habitent nuit et jour.
Lorsqu’il s’installe en Auvergne en 2013, encouragé par sa femme et sa fille, il se lance le défi d’écrire. Il ressort alors un vieux dossier dans lequel il avait griffonné quelques lignes. Initialement intitulé « Chroniques de la vie » l’auteur souhaite rédiger plusieurs textes, inspirés par la triste réalité des faits-divers, dépeignant la société et plus particulièrement la banalisation de la violence. Poussé par cette passion qu’est l’écriture, l’un de ces récits donne naissance à son premier roman Terminus qui est édité aux Éditions Nouvelle Bibliothèque en 2018. Entre temps, il publie également sur Short Edition des nouvelles dont Ouvre-moi ta porte, finaliste du Grand Prix du court été 2017, recommandée par leur comité de lecture, dont l’adaptation en court-métrage est en cours.

Terminus (4ème de couverture du dernier roman)
Vincent Kaplan avait tout pour être heureux. Une situation professionnelle, une vie de couple épanouie et une fille merveilleuse. Mais il a tout foiré. Par faiblesse. Ou par vanité. Ou par stupidité peut-être… Une lente descente aux enfers commence. Mais la vie est faite de rencontres. Parfois salvatrices. Une lente remontée vers la lumière s’opère alors. Non sans difficulté. Non sans doute. Non sans appréhension. Le prix du chemin de la rédemption. Peut-être… Il renoue, doucement, avec tout ce qu’il a perdu. Et des ténèbres surgit la lumière. D’abord une faible lueur d’espoir. Ensuite, une folle promesse de retrouvailles avec sa fille, Marie, perdue de vue depuis si longtemps. La vie est faite de rencontres. De bonnes et de mauvaises. Au bon moment ou au mauvais moment. Pour le meilleur et le pire. Pour le meilleur ou le pire. Un roman noir très bien écrit qui vous emmènera vers une fin saisissante.

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Mons’Livre (Mons – Belgique)

 Consultez les dédicaces

TÉHEM

Dessinateur et scénariste de BD

 tmaunier@wanadoo.fr
 Consultez les dédicaces

Téhem est né en région parisienne. Alors qu’il a 5 ans, ses parents rentrent sur leur île natale, La Réunion. Il est de retour en métropole l’année de ses 15 ans pour y suivre des études artistiques. Il devient professeur d’arts plastiques en zone d’éducation prioritaire, puis prend un poste à La Réunion. Après plusieurs années d’enseignement, il quitte l’éducation nationale pour se consacrer entièrement à la bande dessinée, et s’installe en métropole.
À cette époque, il côtoie déjà le milieu de la BD : il collabore à la revue Le Cri du Margouillat et publie une série en créole, Tiburce (Centre du monde, 1996), dont le tome 6 est paru en 2012. C’est avec Malika Secouss (Glénat, 1998), tableau critique et humoristique de la banlieue, qu’il se fait connaître. La série compte aujourd’hui neuf tomes.
En 2001, il sort le 1er des 8 tomes de Zap Collège (Glénat), prépublié par le magazine Okapi. L’épisode obtient l’Alph’Art du meilleur album jeunesse 9-12 ans au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2003.
Téhem est également le coloriste de La grippe coloniale (Vents d’ouest, 2003).
En 2010, il dessine Quartier western (Des Bulles dans l’Océan), un roman graphique pour adultes qui s’appuie en partie sur ses souvenirs.
En 2015, il publie La Grosse Tête (“Le Spirou de”, Dupuis), avec un scénario de Makyo.
En 2018, il signe avec un autre Réunionnais, Appollo, Chroniques du léopard (Dargaud).
En 2020, il publie Piments zoizos – Les enfants oubliés de La Réunion (Steinkis) sur les enfants de la Creuse qui obtient les Trophées FNAC Réunion 2020 – Meilleur livre adulte – Auteur local, puis en 2021 Avocat du diable (Delcourt).

Avocat du diable (4ème de couverture du dernier album)
Qui de mieux que l’avocat du diable pour défendre tous les meurtriers issus de l’Histoire et de la culture populaire ? Ces chers accusés mettent donc leur avenir entre ses mains. Et si notre personnage emprunte ses traits à Jacques Vergès, ce n’est bien entendu que pure coïncidence. Comme personne n’est fait de marbre, ces cas impossibles à défendre pourront avoir une influence sur sa vie intime.

Prix et distinctions
2020 Trophées FNAC Réunion – Meilleur livre adulte – Auteur local pour Piments zoizos – Les enfants oubliés de La Réunion
2012 Meilleur album en langue étrangère au Festival international de la BD d’Alger pour La grippe coloniale – Tome 2 – Cyclone la Peste
2004 Prix de la critique BD 2003 du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour La grippe coloniale – Tome 1 – Le retour d’Ulysse
2003 Alph’Art du meilleur album jeunesse 9-12 ans au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour Zap Collège – Tome 1 – Premières classes

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu – La Réunion)

Consultez les dédicaces