G.M. JANE

Auteure

 Facebook Des histoires qui se racontent
 Instagram Des histoires qui se racontent
 gmjanebook@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a toujours aimé écrire. Depuis la CM2 jusqu’à la terminale, elle tient plusieurs journaux intimes. Puis, elle crée un blog où elle y expose des chroniques littéraires et cinéma.
L’écriture pure est revenue dans sa vie suite au décès d’une amie du lycée. Alors, elle se lance dans des concours d’écriture notamment celui de Femininbio où elle propose une relecture moderne de la Miss Havisham de Dickens sous forme de nouvelle.
Elle n’a pas le concours mais elle est lancée. Elle poursuit l’expérience en partageant sur Wattpad une fanfiction autour de l’univers de la série Bones. Lui permettant ainsi de trouver une routine. Faire des recherches ; travailler la psychologie de ses personnages.
Suite à des rêves qu’elle fait et qu’elle note dans un cahier, l’envie lui prend alors d’en faire un roman. Cependant, en cours d’écriture, elle se rend compte que l’histoire ne lui ressemble pas assez. Malgré tout, elle réalise qu’elle a trouvé là ce qui va devenir plus tard son obsession : la famille.
D’où, la naissance d’Ohana, son livre. En hawaïen, Ohana signifie famille. Un récit qui parle donc de la famille qu’on se choisit comme celle dont on hérite. De transmission aussi bien affective que physique. Du délicat passage à l’âge adulte aussi. Sommes-nous voués à répéter les erreurs de nos parents ? Ou sommes-nous libres de nos choix ? C’est à découvrir dans ce premier roman.

Yesterday (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Ben, tu t’en souviens ? Je t’avais demandé. Qu’est-ce que ça ferait de ne pas être touché ?Tu n’avais pas la réponse.Aujourd’hui, la question a changé.Peut-on s’éteindre de l’avoir trop été ?

Manifestations
2021 Salon des auteurs et éditeurs péi (Saint-Paul – La Réunion)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

21/10/2019

Garance GABRIAILES

Auteure

 Facebook de Garance GabriAiles
 francoise.besnard.s@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Garance GabriAiles, de son vrai nom Marie-Françoise Sandarom, naît et grandit sur l’île de La Réunion. Elle est mariée et maman de deux enfants. Très vite, la lecture et l’écriture font partie de ses passions. Elle commence à écrire de petits récits qu’elle jette sur du papier en classe de première au lycée Sarda Garriga de Saint-André et ne s’arrête plus. Puis, lui vient l’idée de construire un roman autour d’une réflexion philosophique sur le bonheur et l’amour qui va devenir pour elle un projet à mener. C’est lors de sa première année d’études de Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) à l’université du Tampon qu’elle se lance dans son écriture et termine son premier roman, Une amitié infinie. D’abord confidentiel et personnel, ce n’est que 20 ans plus tard, après l’avoir retravaillé pendant le confinement, qu’elle tente l’aventure de sa publication. Les relations humaines sont au cœur de ses écrits. Professeur d’éducation physique et sportive, avec un diplôme d’état d’éducateur spécialisé, elle est sensible aux relations humaines, ce qui se retrouve dans ses écrits. Les sentiments éprouvés, le poids des mots, l’intention des gestes, la symbolique des choses. Elle vous emmène dans ses histoires pour vous faire tout ressentir.

Une amitié infinie (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Garance est étudiante en philosophie à l’Université de La Réunion à Saint-Denis. Passionnée de philosophie, elle s’interroge sur sa vie, sur ce qui est important et essentiel à son existence. Elle cherche le bonheur mais ne sait où le trouver. Obnubilée par ses études et sa réussite professionnelle, elle met entre parenthèses sa quête de l’amour afin de ne pas perturber son but. Mais quand arrivent les vacances, elle réalise qu’il manque un élément essentiel à sa vie : aimer et être aimée. Cette idée finit par l’obséder.
Sa rencontre avec Sarah va bouleverser sa vie et elle comprendra qu’il n’existe pas une seule forme d’amour. Toutes deux se lieront d’amitié. Elles auront besoin l’une de l’autre et cette amitié deviendra fusionnelle. Comment réagiront-elles lorsque le véritable amour fera son apparition ? Parviendront-elles à conserver leur amitié infinie ?

Manifestations

Consultez les dédicaces

23/04/2021

Mahalia GALAIS

Auteure

 mahalia.galais@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Née à l’île de La Réunion dans une famille tournée vers la mer, Mahalia Galais apprend à surfer sur la côte ouest, vers l’âge de 15 ans. Plus qu’un sport, c’est véritablement devenu une manière de vivre. Quel que soit le support (bodyboard, shortboard, longboard, paddle, son propre corps), être au milieu des vagues fait partie de son quotidien. Les compétitions sont donc la suite logique dans son histoire, avec quelques beaux titres remportés dans la catégorie bodyboard ondine : plusieurs fois championne de La Réunion, Étoile du sport, 3 fois championne de France. Après avoir envisagé de se lancer dans une carrière professionnelle en bodyboard et surf, elle reprend finalement ses études en droit dans le sud-ouest de l’Hexagone. Aujourd’hui, de retour à La Réunion, Mahalia Galais exerce en tant qu’avocate au barreau de Saint-Pierre.
Son premier roman publié aux Editions du 20 Décembre en 2018, Dune, allie sa passion de la mer et son amour pour les mots.
L’année suivante, lors d’un concours de nouvelles, son texte Qui regarde la mer est lauréat et publié dans une œuvre collective intitulée Imbroglios basques.

Dune (4ème de couverture du dernier ouvrage)
A Hossegor, dans les Landes, Dune tente de combler le vide laissé par la mort de ses parents, à travers le surf. Auprès de ses grands-parents, elle vit comme ses amis, surfeurs également, au rythme des saisons et des vagues. Parce qu’au milieu de l’océan, Dune a toujours ressenti le désir de repousser plus loin ses limites, elle s’est lancé pour défi de participer au Christmas Challenge, une compétition de grosses vagues qui a lieu tous les hivers et exige une préparation intensive. Or, au même moment, Dune fait la rencontre de Joaquim, un jeune homme très captivant. Elle est alors entraînée par un courant contre lequel il lui sera difficile de lutter.

Manifestations
2020 Mois du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2019 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre ( La Réunion)
2019 L’Est lire – Festival livre et nature (La Plaine-des-Palmistes – La Réunion)
2018 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Christian Surfers International Conference (Hossegor – France)
2018 Manapany Festival (Saint-Joseph – La Réunion)

Consultez les dédicaces

17/11/2020

Boris GAMALEYA

Poète (1930-2019)

 Site sur Boris Gamleya

Boris Gamaleya naît le 18 décembre 1930 à Saint-Louis de La Réunion d’une mère créole et d’un père ukrainien tôt disparu. Après ses premières années à Makes, Boris grandit à la Rivière Saint-Louis.
Adolescent tourmenté, il est marqué par sa découverte des œuvres de Leconte de Lisle.
Suivent des études secondaires au Lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis de La Réunion comme boursier, puis des études supérieures dans l’hexagone (Avignon, Aix en Provence, Paris) jusqu’à l’obtention d’une licence de russe à la Sorbonne. Il y découvre la poésie de Césaire et de Saint John Perse.
À son retour en 1955 avec sa femme Clélie, professeur de lettres et auteure, il enseigne le français et publie ses premiers poèmes dans la presse.
Engagé auprès du parti communiste réunionnais, il est muté d’office en région parisienne au titre de l’ordonnance dite « Debré » (15 octobre 1960), exil qui dure douze ans. Durant cette période il entreprend des recherches sur le lexique de la langue créole qui sont quotidiennement publiées de 1969 à 1972 (Témoignages).
Après une grève de la faim collective (Janvier 1972), il rentre à La Réunion et publie en 1973 son premier ouvrage, Vali pour une reine morte qui fait date dans la littérature. Ce retour dans l’île est pour Boris Gamaleya l’occasion de recueillir auprès des conteurs réunionnais, une très grande partie de leurs trésors oraux et d’animer autour de revues (Bardzour, Fangog, Réalités et perspectives réunionnaises..) un cercle de jeunes intellectuels et poètes réunionnais passionnés par les recherches mettant à jour et valorisant leur identité créole.
Si le combat est encore au coeur de son second recueil La mer et la mémoire – Les langues du magma (1978), il s’éloigne du parti communiste réunionnais (PCR) et du militantisme en 1980, pour désormais porter son engagement sur le terrain d’une « géopoétique » étendue au monde entier.
Il publie successivement une pièce de théatre Le volcan à l’envers, Madame Desbassyns, le Diable et le Bondieu (1983), puis un recueil de poésies Le fanjan des pensées ouZanaar parmi les coqs (1987).
Installé à La Plaine des Palmistes en 1990, il approfondit son expérience d’une « cosmopoétique » originale rattachée aux entreprises spirituelles universelles : présocratique, chrétienne, soufie, hindoue, chinoise, japonaise… avec Piton la nuit (1992), Lady Sterne au Grand Sud (1995), avant un oratorio Ombline ou le volcan à l’envers (1998) et un « roème », L’île du Tsarévitch (1998).
Cette écriture féconde se poursuit dans les recueils suivants : L’arche du comte Orphée ou Les ailes du naufrage (2004), Jets d’aile. Vent des origines (2005), Le Bal des hippocampes (2012), L’entrée en Météore ou l’étoile à doublecoq (2012).
Il quitte la Réunion en 2012 avec Clélie souffrante pour s’établir à Barbizon auprès de leur fille aînée. Son dernier ouvrage Terrain letchi ou Piton Gora – La douce chair des Nombres… Plus bas que l’ethiopie – L’orthodoxie créole est publié en 2016.
Boris Gamaleya s’est éteint le 30 juin 2019 entouré par les siens.
Nommé au grade de chevalier dans l’ordre des arts et des lettres par le ministre Jack Lang en mai 1985, il est fait officier en mai 2000 par la ministre Catherine Tasca.
Etudiée par de nombreux universitaires, l’œuvre de Boris Gamaleya fait l’objet d’un colloque international en 2004 (Université de Nice).
Le poète est l’invité d’honneur en 2005 du Centre national du livre (CNL), du marché de la Poésie et de la Maison de la Poésie de Paris et en 2015 celui des éditeurs réunionnais au 37ème Salon du livre de Paris.
A l’occasion du retour des cendres du poète dans son île natale le 20 septembre 2021, une 3ème édition de Vali pour une reine morte paraît aux Éditions Wallâda et dix jours d’hommages (21-30 septembre 2021) lui sont consacrés à travers l’initiative « La Décade Boris Gamaleya » dont Danielle Barret est la commissaire et La Réunion des Livres, l’association support.

30/08/2021

Sébastien GANNAT

Dessinateur et scénariste de BD, illustrateur et auteur

 sgannat@gmail.com
 Consultez les dédicaces
C’est en 2007, 6 ans après son installation à La Réunion, que Sébastien Gannat édite son 1er album de bande dessinée, Goyave de France (Orphie), qui sera suivi de Goyave 2 France (Orphie). Ces 2 albums s’inspirent de son vécu de métropolitain débarquant dans un univers réunionnais situé aux antipodes des ses repères culturels et professionnels. Par la suite, inspiré par ses enfants, il sort son premier livre jeunesse Les vacances de Théo le baleineau (Orphie) en 2008 qui sera suivi de 4 autres épisodes. En 2013, il illustre un album jeunesse écrit par Sabine Thirel Zidor l’Endormi et la kayamb magique (Orphie), suivi en 2021 de Zidor l’Endormi et le réveil du volcan.
Changeant de registre, il illustre les romans de Patrick Durville Pirate de Bourbon (2017), Faka le fugitif (2018), Le forban noir (2020) et Atao (2022) (Éditions du Cyclone).
En 2014, fasciné par le personnage d’Alain Bombard, il réalise L’Hérétique, (Des Bulles dans l’Océan), adaptation en bande dessinée de l’ouvrage Naufragé volontaire. L’album raconte comment le docteur Bombard, héros des temps modernes, traversa l’Atlantique sans vivre ni eau potable, posant ainsi les bases de la survie en mer.
En 2019, toujours sur le thème de la survie, il adapte en BD (Des Bulles dans l’Océan) le roman Le Roi du Lys, écrit par Patrick Durville.
En 2022, il est l’illustrateur du scénariste Patrice Bavoillot pour l’album de BD La chasse à l’ours est ouverte (Des Bulles dans l’Océan), racontant l’histoire d’amour entre un Italien et une Aigues-Mortaise sur fond de lynchage populaire qui se déroula en 1893.
N’abandonnant pas son cétacé préféré, il prépare avec Annabelle Gervais, une nouvelle version de Théo le baleineau prévu pour 2022.

Zidor l’Endormi et le réveil du volcan (4ème de couverture du dernier album)
Le Piton de la Fournaise est entré en éruption. La beauté du spectacle attise la curiosité de Zidor et ses amis. Mais attention, le danger n’est pas loin ! Une aventure périlleuse pour Zidor et son kayamb magique.

Manifestations
2020 Mois du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Fête de la BD de Bruxelles (Belgique)
2018 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Saint-Leu – La Réunion)
2017 Cyclone BD – Festival international de la BD de l’océan Indien (Saint-Denis de La Réunion)
2017 Fête de la BD de Bruxelles (Belgique)
2016 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2016 Festival international de la bande dessinée d’Angoulême
2015 Cyclone BD – Festival international de la bande dessinée (Saint-Denis de La Réunion)
2015 Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (Charente)
2014 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2014 Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (Charente)
2013 Cyclone BD – Festival international de la bande dessinée (Saint-Denis de La Réunion)
2012 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2011 Cyclone BD – – Festival international du livre et de la bande dessinée (Saint-Denis de La Réunion)
2010 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2009 Festival international du livre et de la bande dessinée (Saint-Denis de La Réunion)
2007 Cyclone BD – Festival de la bande dessinée de Saint-Denis de La Réunion

 Consultez les dédicaces

22/09/2018

Peggy-Loup GARBAL

Auteure

 peg.garbal@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Née à Lyon en 1973, Peggy-Loup Garbal vit à La Réunion depuis une quinzaine d’années. Ancienne journaliste, elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture.

366 pensées – Anloule lo kèr (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Apré Démaliz lo kèr, Céline Huet i kado anou 366 nouvo pansé Anloule lo kèr. An dousivrèss, an mo-lamazik sansa an moukaté, lotèr i obsèrve lo monn alantour. Rish-anpliss ansanm 12 sitasion bann lékrivèr inspiran é anlamour bann mo, so ti-liv i anbark anou dann lo monn anloulèr bann mo kréol.
Après Démaliz lo kèr, Céline Huet nous offre 366 autres pensées Anloule lo kèr. D’une plume légère, poétique ou critique, l’auteure observe le monde qui nous entoure. Enrichi de 12 citations d’auteurs inspirants et amoureux des mots, cet opuscule nous embarque dans l’univers enchanteur des mots créoles.

Autres publications
Le mauvais numéro – Nouvelle humoristique sur internet (2009) – 1er prix www.nouvellescourtes.org 2009

Prix et distinctions
2020 Finaliste du Prix Vanille – Oeuvre de fiction pour Abdelkrim ou la clef des mondes

Manifestations
2021 Salon de la culture et de l’identité réunionnaise (Saint-Denis de La Réunion)
2021 Salon des auteurs et éditeurs péi (Saint-Paul – La Réunion)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2019 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2018 Salon du livre réyoné (Saint-Leu – La Réunion)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2017 Zistoir en lèr – Festival des écritures théâtrales de La Réunion (L’Entre-Deux – La Réunion)
2016 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2014 Salon du livre de jeunesse de l’océan Indien (Le Port – La Réunion)

Consultez les dédicaces

09/09/2018