Nassuf DJAILANI

Auteur et journaliste

 Facebook de Nassuf Djailani
 Site de Project-îles
 Facebook de Project-îles
 ndjailani@hotmail.com
 Consultez les dédicaces

Nassuf Djailani naît dos au Mont Boungoubé et face à la baie de Chiconi. Un village de pêcheurs au centre de l’île de Mayotte, niché entre le village de Sada et la localité de Tsingoni. Il grandit au milieu des confréries Qâdri et Chadhuli fréquentées par ses grands-parents qui lui transmettent la passion de la poésie. Quand on lit son œuvre autant la poésie, les nouvelles, ses pièces de théâtre ou encore ses romans, on se rend compte de l’héritage culturel qui irrigue ses textes. Des œuvres à la fois tendres mais aussi critiques de la société mahoraise, comorienne, indianocéane qu’il observe avec lucidité.
En 2019, il intègre la maison d’édition de poésie Bruno Doucey à Paris avec un recueil qui s’intitule Naître ici. Ce recueil est écrit dans le cadre d’une résidence d’écriture à la fondation Saint-John Perse à Aix-en-Provence grâce à une bourse du Centre national du livre (CNL) en 2018. Il est récompensé par le Prix Fetkann-Maryse Condé 2020 dans la catégorie Poésie.
Roucoulement est son premier texte primé par le jury du Grand Prix de l’océan Indien en 2005 (éditions Komedit), suivi du Prix Hishima à Mayotte en 2008.
Journaliste, il est également lauréat du Prix Bayard jeune journaliste en 2005.
Dramaturge, sa pièce Les dits du bout de l’île est jouée dans le OFF du Festival d’Avignon en 2016 au théâtre de la Chapelle du verbe incarné (TOMA) avec la compagnie mahoraise Ariart (dans une mise en scène d’El Madjid Saindou).
En finir avec Bob, une seconde pièce est mise en scène par Thomas Bréant pour la compagnie Stratagème avec une tournée en 2020.
Il est également auteur associé de la compagnie AriArt théâtre à Mayotte.
Il écrit et publie également des textes en kibushy (parlé malgache de Mayotte). Haisoratra est le premier volet d’une série de textes publiés à ce jour d’un ensemble de recueils inédits.
Nassuf Djailani est par ailleurs l’auteur avec le photographe Thierry Cron du beau livre Mayotte l’âme d’une île, publié aux Éditions des Autres en 2020.
Il est diplômé de l’Institut de journalisme de Bordeaux. Il collabore à des revues littéraires en France (notamment L’Encrier Renversé, Riveneuve Continents, Ubu Théâtre scène d’Europe, ou encore Carnavalesques4) et à l’étranger Interculturel francophonie (Italie), Lettres de Lémurie (Madagascar) et Samtiden (Norvège).
Il est directeur de publication de la revue littéraire Project-îles.
En 2021, L’ogre au turban doré est son premier texte publié pour la jeunesse avec les illustrations de Moniri M’Baé aux éditions KomÉdit.

L’ogre au turban doré (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Dans un pays lointain, baigné de lune la nuit et d’un soleil luisant le jour, une jeune femme tombe amoureuse d’un homme au turban doré. Mais qui se cache sous ce turban ? Mystère.
Édition bilingue français-kiboŝy (malgache de Mayotte)

Traduction
The crossing toward hope, extrait de Une saison aux Comores, dans la revue américaine Words without Borders, par David et Nicol Ball, 2012.

Prix et distinctions
2020 Prix Fetkann-Maryse Condé – Poésie pour Naître ici
2012 Chevalier des Arts et des Lettres
2008 Prix Hishima pour Roucoulement
2005 Grand Prix de l’océan Indien pour Roucoulement
2005 Prix Bayard jeune journaliste

Manifestations
2019 Lettres sur cour (Vienne – Isère)
2019 Voix vives de Méditerranée en Méditerranée – Festival de poésie (Sète – Hérault)
2019 Salon du livre de Mayotte – Salima (Mayotte)
2017 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)
2017 Salon du livre Comores – Océan Indien (Moroni)
2015 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

Sophie DURVILLE

Auteure et éditrice

 Site des Éditions du Cyclone
 Facebook des Éditions du Cyclone
 leseditionsducyclone@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Sophie Durville, spécialisée en vulgarisation scientifique, fonde Les Éditions du Cyclone. Cette maison d’édition s’adresse aux petits comme aux grands, aventuriers, naturalistes et curieux de nature. Sophie Durville est co-auteure d’ouvrages pour enfants et notamment les contes de la collection Mais pourquoi donc … ?.

Mais pourquoi donc le poisson-clown fait-il le clown ? (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Poma est un petit poisson demoiselle tout gris, timide et solitaire. Un poisson normal en quelque sorte, que personne ne remarque. Un jour, le grand mérou étoilé, le chef du cirque, annonce qu’il est à la recherche d’un clown pour son spectacle. Poma aimerait bien se proposer. Osera t-il relever ce défi ?

Manifestations

Consultez les dédicaces

Laurent DECLOITRE

Auteur

 Site de Laurent Decloitre - Écrivain
 Site de Laurent Decloitre - Rédacteur
 Blog de Laurent Decloitre
 Facebook de Laurent Decloitre
 laurent.decloitre@yahoo.com
 Consultez les dédicaces

Laurent Decloitre, maître de conférences associé à l’université de La Réunion, passe son temps à écrire. Des articles, tout d’abord, puisqu’il est journaliste. Diplômé du prestigieux Centre de formation des journalistes (CFJ), cet ancien du Journal de l’île de La Réunion (JIR) et du Quotidien de La Réunion est le correspondant à La Réunion et dans l’océan Indien de Libération. Des biographies, ensuite : écrivain-fantôme, il écrit en moyenne deux ouvrages par an, pour le compte de particuliers ou de personnalités. Son nom n’apparait pas, il ne fait que prêter sa plume. Des romans, enfin, et des nouvelles, que Laurent Decloitre partage avec les membres de l’atelier d’écriture qu’il anime une fois par mois.Il est aussi membre du labo des histoires.

La Réunion et l’océan Indien vus par la presse nationale – 15 ans de reportages (4ème de couverture du dernier ouvrage)
La Réunion vue par Libé, l’Express, Géo
La Réunion ne se résume pas aux beaux livres sur le volcan, les cirques, les plages, ou aux ouvrages historiques traitant de l’esclavage…
Et si vous retourniez la carte postale ? Si vous décidiez de découvrir vraiment ce caillou, minuscule et pourtant un pays à lui tout seul ? Pas en lisant un manuel scolaire, non, mais en dévorant les reportages parus dans Libération, l’Express, Géo… écrits par le journaliste correspondant de ces médias nationaux. Des articles vivants et actualisés, qui décrivent la réalité telle qu’elle est, à La Réunion et dans l’océan Indien.
Vous serez incrédules face à cette famille musulmane qui a dormi 23 ans avec une parente momifiée ; terrifiés par ces requins qui jouent aux dents de la mer depuis 2011 ; rassurés par la fin du chikungunya, une épidémie qui a traumatisé les Réunionnais ; attirés par les fabuleux tunnels de lave du Piton de la Fournaise ; horrifiés par ces pauvres hères qui cherchent leur nourriture dans les décharges ; conquis ou critiques à l’écoute de Freedom, une radio unique au monde ; émus face à ces familles comoriennes qui doivent enchainer comme des chiens leurs fous ; scandalisés par les Anglais et Américains qui ont chassé des milliers d’habitants de l’archipel des Chagos, réfugiés aujourd’hui à Maurice et aux Seychelles ; étonnés par ces élus locaux, dont la vie parfois extraordinaire résume le caractère cosmopolite de la population réunionnaise ; effrayés par les coups de « sabre », un coupe-coupe souvent brandi dans les faits divers ; impressionnés par la force des cyclones ; admiratifs devant les bénévoles qui viennent au secours des Malgaches…
Quinze ans de reportage qui prouvent que l’île mérite mille fois le qualificatif d’intense !

Manifestations

Consultez les dédicaces

Julien DE CORNIÈRE

Auteur

 Facebook de Julien de Cornière
 juliendecorniere@yahoo.fr
 Consultez les dédicaces

Julien de Cornière est né à Oujda (Maroc). Correspondant de presse pendant plusieurs années à Caen au journal Ouest-France, il hésite dans sa voie professionnelle entre des études littéraires, sportives (Champion de La Réunion de tennis en + de 35, vice champion de France de double en + de 35, 2013) ou journalistiques. Il décide finalement de suivre le cursus de lettres modernes à l’université de Caen-Normandie, puis s’envole pour Naples en vue d’obtenir une double maîtrise en littérature comparée et français langue étrangère portant sur l’écrivain-journaliste Dino Buzzati. Depuis 2002, il est enseignant. Il choisit l’île de La Réunion pour domicile en 2003.

Contre-Pied – Nouvelles de l’océan Indien (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Douze nouvelles échelonnées sur un an au coeur de l’océan Indien. Douze récits taillés dans le vif, pour prendre le lecteur à contre-pied, avec pour point d’ancrage un changement de direction brutal dans l’existence des personnages : incident de parcours, étrange rencontre, objet trouvé, drame de la vie… À travers ces destins croisés, qui basculent au rythme des saisons inversées, ce recueil dresse aussi une image vivante de La Réunion actuelle : richesse culturelle, diversité des paysages, pratiques sportives insulaires à l’image du Grand Raid ou de la plongée, et même « crise requin ». Un grand bol d’air éloigné du continent où le lien avec les terres voisines est omniprésent.

Autres publications
Les voix dans l’oeuvre de Dino Buzzati. IUFM de Basse-Normandie. Editions universitaires. 2002

Manifestations
2016 Salon de la poésie de Paris

Consultez les dédicaces

David D’EURVEILHER

Dessinateur de bande dessinée

 Facebook de David d'Eurveilher
 davideurveilher@gmail.com
 Consultez les dédicaces

David d’Eurveilher est né à Saint Benoît (La Réunion) en 1982. Passionné par le dessin depuis ses plus jeunes années, c’est naturellement qu’il se tourne vers l’École
des Beaux-Arts de La Réunion, puis vers l’Institut de l’image de l’océan Indien (Iloi) où il se forme à la réalisation de films d’animations 3D. Il intègre ensuite les studios
d’animation Pipangaï.
Il enseigne maintenant le dessin à l’école des Beaux-Arts de La Réunion et à l’Institut de l’image de l’océan Indien (Iloi).
Il publie aussi des illustrations pour le magazine Babook et collabore à la réalisation d’animations au sein du studio 2 minutes Réunion.

Le trésor de La Buse (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Enfant du port de Calais, Olivier Le Vasseur, surnommé La Buse, écuma dès son plus jeune âge les océans, rêvant de gloire et de richesses. Sa capture d’un fabuleux trésor à l’île Bourbon le fera à jamais entrer dans l’histoire et dans la légende. On raconte que le pirate, avant de mourir, laissa un mystérieux cryptogramme révélant, à qui saurait le déchiffrer, l’emplacement de son butin.

Prix et distinctions
2020 Prix du Paille-en-Queue 2020 – Bandes dessinées pour L’autre côté la mer
2019 Finaliste du Prix Vanille 2019 – Illustration & dessin pour L’autre côté la mer

Manifestations
2019 Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis)
2019 Salon du livre réyoné (Kab’Art – Saint-Leu)
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces

Carl DE SOUZA

Romancier

 carlodes94@gmail.com
 Consultez les dédicaces

Carl de Souza est né à Rose-Hill (île Maurice). Après une jeunesse marquée par le déchirement entre les sciences et les lettres (en raison du système éducatif), entre le français et l’anglais (l’anglais étant la langue officielle du pays et de l’éducation), ses études universitaires le mènent à un diplôme en biologie de l’université de Londres. Il enseigne au collège du Saint-Esprit jusqu’en 1995, devient ensuite chef d’établissement du St. Mary’s College, avant de prendre la responsabilité du département arts et culture d’une entreprise.
Parallèlement à ses nombreux engagements et activités, il construit une œuvre romanesque, qui compte parmi les meilleures de la littérature francophone de l’océan Indien, initiée (entre autres) par Le sang de l’Anglais (Hatier, 1993) et La maison qui marchait vers le large (Le Serpent à Plumes, 1996).
Il vit depuis quelques années au mont Piton, au nord de l’île Maurice, la terre de ses ancêtres et le cadre de son dernier roman, L’année des cyclones.

L’année des cyclones (4ème de couverture du dernier ouvrage)
Cette année-là, la maison des Rozell a résisté au passage dévastateur des cyclones, mais ses occupants ne s’en sont pas remis. Kathleen a quitté le domaine du Piton, abandonné son mari Hans à sa vie solitaire, et emmené leur fille Noémie loin de ce lieu maudit.
Hans, Noémie, Kathleen, chacun à leur manière, reviennent sur l’histoire familiale. La maison coloniale au milieu des champs de canne, un cadet rêveur, une fille au caractère trempé, un aîné brillant, un piano dans le salon, une exploitation sucrière promise à une belle prospérité avec l’arrivée de William Wright, un ingénieur à l’esprit original et séduisant…
Jusqu’au jour où William Wright est découvert à demi-mort dans son pavillon.
L’Année des cyclones est une saisissante saga familiale qui se déroule à l’île Maurice au siècle dernier : trois générations de Rozell y sont emportées par le souffle de l’Histoire, les passions et les sacrifices.

Autres publications
Tamarin, prends la vague – Maurice – Le tour de l’île en quatre-vingts lieux. Carl DE SOUZA. Immedia. 1994.
La Comète de Halley. Carl DE SOUZA. 1980. Prix Renaud 1986 (Maurice)

Théâtre
La maison qui marchait vers le large mis en scène par Vincent Colin d’après le roman de Carl DE SOUZA au Théâtre de la Tempête (Paris) en mars-avril 2001

Prix et distinctions
2019 Prix littéraire Athena de la ville de Saint-Pierre (La Réunion)
2018 Sélection Grand Prix du Roman Métis (Saint-Denis de La Réunion)
2018 Sélection Prix du Roman Métis des Lecteurs (Saint-Denis de La Réunion)
2018 Sélection du Prix du Roman Métis (Saint-Denis de La Réunion)
2012 Prix du livre insulaire – Catégorie fiction (Ouessant – Finistère) pour En chute libre
1999 Chevalier de l’ordre des palmes académiques (France)
1997 Chevalier de l’ordre des arts et des lettres (France)
1996 Prix des Mascareignes pour La maison qui marchait vers le large
1993 Prix de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT) pour Le sang de l’Anglais
1986 Prix Pierre Renaud (Maurice) pour La Comète de Halley

Manifestations
2019 Salon du livre Athéna de Saint-Pierre (La Réunion)

Consultez les dédicaces